MARATHON’AC – Encore et toujours le casting


 

ATTENTION !!! Voici un candidat sérieux. Pour Jipé, taper 4.

JipéJipé, de mon vrai nom Jean-Pierre Giorgi. Je suis né à Marseille le 7 juillet 1967 (42 ans). Je suis marié et l’heureux papa de deux garçons de 6 ans et 9 ans. Je vis à Paris depuis 14 ans et travaille comme graphiste dans une agence de communication. J’ai un emploi du temps bien chargé comme la plupart d’entre nous, sauf que moi j’ai trouvé une astuce ! Je cours pendant ma pause déjeuner, cela fait 45 à 50 mn d’entraînement, plus 10 mn d’étirements et de douche et le compte est presque bon ! Je dépasse souvent l’heure, je l’avoue, mais je compense !

J’ai un passé de coureur, j’ai suivi les pas de mon père, un pionnier des courses sur routes, à l’âge de 16 ans premiers entraînements sérieux et réguliers. À cette époque, le triathlon arrive en France (1985) sur les conseils d’un ami, je prends le train en marche et 1986 première saison pour moi, mais aussi pour beaucoup d’épreuves (Marseille, Avignon, Marignanne, etc…). Point d’orgue de cette année magique, le triathlon de Nice, je participe à 18 ans à ce qui allait devenir une course mythique, avec tous les futurs héros de la discipline (Mark Allen, Scott Tinley, Dave Scott). Mes acquis en vélo me permettent de faire des courses l’hiver d’une nouvelle discipline venue encore des USA : le Mountain Bike, que nous appellerons plus tard le VTT. Cela dure jusqu’en 1989, avec nouvelle participation au triathlon de Nice.

À partir de 1990, je commence l’athlétisme par sa base, saison de piste sur 1500 m et 3000 m l’été et l’hiver la saison de cross. En parallèle quelques courses sur routes, avec notamment la course de mon club (SCO Ste Marguerite) « Marseille-Cassis » avec un record à 1h 13’. Tout cela jusqu’en 1995, date à laquelle je monte à Paris !

À ce moment là, les objectifs sont différents, les ambitions aussi, je passe de 6 entraînements par semaine à 1 entraînement le dimanche matin et encore. Je commence à fumer et à grossir, le début de la fin !

Nouveau millénaire, arrivé de mon premier enfant, arrêt complet des entraînements, de toute façon, j’avais plus envie. 2003, arrivé du second, nouvelle couche d’insomnie, de stress et surtout de joie et de fierté, aller courir pourquoi faire ?

Arrive tranquillement l’été 2007, il faut affronter le regard des autres, surtout celui de mes proches, la réalité j’ai pris 14 kilos. Il faut faire quelque chose !

Je m’inscris dans un club de sports (Club Med Gym) et là je ne sais pas par où commencer, je fais du vélo, de la musculation des abdos mais sans grande passion. Je me rapproche de plus en plus des tapis roulants, j’essaye, et là tout ressurgit !
Je recommence à courir sur tapis une fois par semaine, du vélo une autre fois et le dimanche avec mon fidèle partenaire Alessandro. Je n’en reviens pas, je me réentraîne trois fois par semaine.

2008 sera l’année du retour ! Les 10 km du 14e (mon quartier), une folie, le marathon de Paris (4h 10), durant l’été la Human Race de Nike à l’occasion de laquelle je rencontre les entraînements et les coachs Nike, désormais le rendez-vous est pris chaque dimanche. À la rentrée la grande classique « Marseille-Cassis » et l’année se termine avec plein de résolutions pour 2009.

Pour 2009, je passe à quatre entraînements par semaine, avec pour objectif le marathon de Paris, passer la barrière des 3h 30. Cela sera fait mais dans la douleur et de peu, je termine en 3h 29’. Quelques 10 km et arrive la trêve estivale.

À la rentrée, je fais un sondage auprès de ma femme et de mes deux fils, leur demandant s’ils seraient prêts à me voir rentrer tard le mercredi soir ? J’envisage de prendre une licence dans le club de Nanterre (NAC) pour avoir les conseils, la motivation et surtout les séances de fractionné en groupe. La délibération fut positive !

Les objectifs pour cette saison 2009/2010 : gagner en vitesse sur 10 km (39 minutes serait bien), et en endurance pour le marathon de Paris, objectif 3h 15’ !

Pour ce faire, je suivrais le plan Jogging International, adapté à mon emploi du temps.

11 commentaires sur “MARATHON’AC – Encore et toujours le casting”


Posté par stef Le 16 décembre 2009 à 7:10

Bienvenue Jipé , et bravo
dans quoi tu m’a embraqué Fred ????
tu aurais pu me le dire qu’il n’y avait des F1 , je fais comment avec mon Massey-Fergusson…


Posté par fredbros Le 16 décembre 2009 à 7:15

Pourtant, il me semble que le réglement était clair non :-)


Posté par stef Le 16 décembre 2009 à 7:19

sur quoi ?


Posté par fredbros Le 16 décembre 2009 à 7:22

Ben, je sais pas moi … j’ai jamais dit qu’il n’y aurait que des 6h30 :-)


Posté par stef Le 16 décembre 2009 à 7:30

c’est vrai mais tu as jamais dit qu’il n’y avait que des compétiteurs entre 3h et 3h15 .
moi qui comptait boire l’apero avec vous apres , c’est mal parti ,
a ce rythme , je vais arriver au fromage …


Posté par fredbros Le 16 décembre 2009 à 7:32

Sinon, on peut le boire avant de partir
Pour égaliser les perfs, ça peut être une idée ?


Posté par stef Le 16 décembre 2009 à 7:44

je savais que je pouvais compter sur toi !!!! ou la veille c’est encore pire lol


Posté par Parier Sport Le 16 décembre 2009 à 12:08

Rien de tel que la course à pied !


Posté par Alain Le 16 décembre 2009 à 14:24

Voilà un bel exemple pour notre vieillesse!


Posté par Veuve Tarquine Le 18 décembre 2009 à 10:54

Pardonnez-moi une question indiscrète : aucune femme ne s’est présentée dans votre casting ? Suis-je donc l’une de vos rares lectrices (ou de vos lecteurs d’ailleurs) à trouver cette belle brochette d’athlètes par trop « virile » ?


Posté par fredbros Le 18 décembre 2009 à 11:09

@Veuve Tarquine : DAMNED !!! Comment as-tu deviné que j’allais publier demain sur Wanarun (à 05:00) un véritable APPEL à la gente féminine ?
Voilà ce qui s’appelle dévoiler un scoop.


Laisser une réponse