Marathon des Sables. Un défi sans limites


 

Chez Wanarun on suit depuis de nombreuses années cette épreuve mythique et hors du commun qu’est le Marathon des Sables (1). On a même déjà foulé, à plusieurs reprises et par l’intermédiaire de Laurent, le désert marocain !

Le mail reçu était plutôt alléchant : “Paul Fontimpe relate, dans l’ouvrage “Le Marathon des Sables – Un défi sans limites (2)”, son vécu sur la dune de Merzouga et dans la rocaille du désert.”
Plutôt que de simplement copier/coller le communiqué de presse j’avais envie de savoir qui était Paul. Quelques échanges de mail plus tard et j’avais au bout du fil, une nouvelle fois, un passionné !

Footballeur pendant 20 ans, Paul Fontimpe est venu à la course à pied tardivement à l’âge de 40 ans. Plus de 25 marathons au compteur : 2 fois New-York, 7 fois Paris mais aussi Londres, Rome, Reims, Le Médoc,.. et une participation aux 100 km de Millau. C’est en 2015 que Paul est allé préparer son nouveau défi lors d’un stage avec Terres d’Aventure. “Nous parcourions entre 15 et 30km par jour. 2 degrés au réveil, le thermomètre pouvait afficher plus de 30 degrés dans la journée. L’idée de ce stage était de s’acclimater au terrain et de préparer la logistique”.

Le 13 avril 2015 Paul foule la ligne d’arrivée du 30ème Marathon des Sables après 45h22’ et 28” d’effort. “La course à pied est l’un des seuls sports où l’on peut courir, sur une même épreuve, avec les champions de la discipline. Me retrouver sur la même ligne de départ que Lahcen Ahansal (10 fois vainqueur de l’épreuve), El Mouaziz (vainqueur des marathons de Londres et de New York) est tout simplement fabuleux”.

Cette aventure Paul a souhaité la coucher sur le papier. Ce passionné d’écriture (plusieurs livres à son actif dont un sur Jean de La Fontaine) s’est également imprégné des récits des explorateurs tels Antoine de Saint-Exupéry, Pierre Loti, Charles de Foucauld ou encore Théodore Monod.

Marathon des Sables. Un Défi sans limitesDans son ouvrage ”Paul Fontimpe “fait partager ce 30ème MDS, détaille la préparation physique et alimentaire, la récupération et l’organisation. Il décrit les couleurs du désert, évoque la douleur du corps et le plaisir de l’âme, sa philosophie de vie, ses rencontres avec les meilleurs ultra-trailers du monde, comme Laurence Klein qui signe la préface”.

“J’adore les rencontres, partager des aventures et des émotions, découvrir d’autres cultures. Il n’est pas impossible que ma prochaine participation au Marathon des Sables se fasse du côté de l’organisation comme bénévole !”

(1) le Marathon des Sables, créé par Patrick Bauer, rassemble 1300 coureurs de 50 pays. Au programme 250 km à parcourir répartis en 6 étapes, dont une de plus de 90 km non-stop, au sud du Maroc, dans le désert du Sahara.
(2) aux éditions du Fournel, prix de vente : 23 euros dont 1 euro reversé à l’association Solidarité Marathon des Sables.

Ouvrage disponible à la Fnac, sur Amazon et sur commande chez tous les libraires.

Laisser une réponse