Marathon de Paris 2010 – Les plus et les moins


 

Je vous rassure tout de suite, je ne vais pas cracher dans la soupe : l’édition 2010 du MDP fut un très grand cru. Qu’on se le dise. Mais vous savez bien que nobody’s perfect alors …

On commence par les moins ?
– Le parcours : encore quelques goulets d’étranglement notamment dans le périmètre de Bastille et la fin franchement très ch…. dans un Bois de Boulogne bien désert.
– Le manque de respect de certains coureurs : jeter sa bouteille dans les conteneurs prévus à cet effet, ça serait trop demander ? S’excuser quand on fait trébucher un concurrent, aussi ?

Les plus :
– Le parcours, encore lui : quel bonheur de pouvoir courir dans le centre de Paris !
– La météo : plus adaptée à la course à pied qu’elle tu meurs. Soleil, température fraîche, vent pas trop fort.
– Le public : en force !!! Enormément de gens tout au long du parcours et des encouragements pour tous. Une fin grandiose sous les acclamations. Le pied !
– Le T-shirt : enfin digne de ce nom ! Sobre, bien coupé, différencié homme / femme et surtout en textile technique. On va même pouvoir le mettre pour courir.
– L’organisation : au top (animations, ravitaillements, départ, arrivée …). Du très bon boulot d’ASO et de ses bénévoles.
– Le respect de l’environnement : récupération des bouteilles – pour ceux qui ont joué le jeu.
– Et pour ceux qui en ont bénéficié, les meneurs d’allure, efficaces et précis comme à leur habitude.

Bref, une superbe course, parmi les plus grandes, indubitablement !

10 commentaires sur “Marathon de Paris 2010 – Les plus et les moins”


Posté par davestar Le 12 avril 2010 à 16:28

Entièrement d’accord sur les points positifs. Sur les moins le bois de boulogne ne m’a pas gêné Je rajouterai dans les moins la sortie des coureurs après l’arrivée, le goulot d’étranglement avec les familles qui empêchaient tout le monde de sortir pas top c’est un point à améliorer. En tout cas le public était formidable, merci aux bénévoles

Répondre


Posté par alexandre Le 12 avril 2010 à 16:56

Un vrai bonheur ce marathon… meme si je me demande toujours pkoi on donne de l’isotonic en boisson !! (je le digere jamais). Effectivement je ne comprends pas comment les gens peuvent etre aussi insense’. Les gens jetent les bouteilles n’importe ou alors qu ils peuvent la garder avec eux ? Ya aussi le depart !!! Impossible d’avancer sans regarder ou l’on marche par peur de tomber … passer les premiers kilometres, le parcourt etait genial !!! J’espere que l’ annee prochaine ils ne le changeront pas. A l’annee prochaine

Répondre


Posté par ice0ice Le 12 avril 2010 à 19:36

Les meneurs d’allures 3 heures n’etaient pas super précis, vachement rapide par rapport au temps de passage. J’aurai bien voulu jeter mes bouteilles dans les conteneurs malheureusement il y en avait que sur 200 métres et basta comme pour le semi-Marathon, je sais pas vous mais moi il me faut du temps pour dissoudre mes deux sucres et les avaler avec quelques gorgées d’eau et 800 métres aprés les ravitos bah il n’y avait plus de conteneurs.

Répondre


Posté par cyril Le 12 avril 2010 à 20:53

Salut Fred et oui effectivement bon cru ce marathon 2010 .Bravo l’organisation,bravo les spectateurs et surtout bravo à tous les coureurs. Et encore bravo à toi pour cette superbe progession,quelle remarquable année pour toi .Mais jusqu’où va t-il aller……..le plus loin possible biensur. Cyril

Répondre


Posté par para Le 13 avril 2010 à 5:22

1er marathon et super impression, seul (gros) point négatif, les toilettes au départ : dans mon sas, 2 toilettes. donc tout le monde pissait derrière le kiosque à journaux, y compris moi !(super facile pour les nanas!) et ça pue. et c’est pas forcement un spectacle super familial, ce qui est un peu l’ambiance du départ Apparemment, ça n’embête personne à la mairie que la plus belle avenue du monde se transforme en enorme pissotière à ciel ouvert pour tolérer ça

Répondre


Posté par fredbros Le 13 avril 2010 à 6:38

Aurélie avait évoqué dans un article récent sur wanarun ces problèmes de manque de toilettes. Il semble que ce soit assez spécifique à nos épreuves françaises. En Allemagne par exemple, les parcours sont bien mieux achalandés …

Répondre


Posté par annie sibert Le 13 avril 2010 à 7:08

On a parlé des bouteilles, mais je n’ai pas encore lu de récrimination sur les peaux de banane!! je ne comprends pas que des coureurs aient osé laisser leurs peaux de bananes partout, même au milieu de la chaussée!! ça fait glisser, ce n’est pas une légende!!

Répondre


Posté par humbert Le 13 avril 2010 à 12:12

super mon 1er maraton et de plus PARIS que du bonheur bois de boulogne dur dur et un peu calme rapport au reste merci a tous ces benevoles et organisateurs de la bel ouvrache !!!!!!!!! a l’année prochaine si mes jambes sont d’accord jacques 49325

Répondre


Posté par greg Le 14 avril 2010 à 9:43

premier marathon et très content de l’avoir fini (en réalisant mon objectif en plus, cerise sur le gâteau) l’ambiance était très sympathique jusqu’au km 32/33, ensuite c’était un peu le désert côté ambiance, or c’est le coin où j’ai commencé à souffrir le plus et je ne pense pas avoir été le seul dans ce cas 😉 Sinon lorsque je voyais les conteneurs jaunes, je n’avais même pas eut le temps d’ouvrir ma bouteille d’eau, comme ice0ice, je bois assez lentement donc j’ai d’abord essayé viser les poubelles de quartier (pas facile) puis ensuite je gardais ma bouteille jusqu’au ravitaillement suivant le dernier meneur d’allure des 3h30 au bandana rouge nous a un peu perturbé en accélérant pas mal parcequ’il avait en fait une envie pressante à satisfaire vers le km15, mais il m’a personnellement bien aidé et soutenu par ses conseils au km 35 alors merci à lui bien aimé : les bénévoles, merci à eux pour leur bonne humeur; les kiné pour m’avoir aidé à retrouvé mes jambes très bien aimé : la mignonne osthéo qui m’a complètement remis mon dos 😉

Répondre


Posté par stbruno Le 20 avril 2010 à 14:56

Je rejoins le commentaire de ice0ice, meneurs d’allures pas assez régulier, trop rapide a certain moment .voulant tourné au env. de 3Hoo j’ai suivit le dernier des meneurs d’allures des 3h00 qui avait pris env. 100 m de retard par rapport a ces 3 collègues Au passage du 10 km ont affichaient 1.26 de retard par rapport a l’objectif, du 10 au 15ième on tournait à 4.05 /4.10 au kilo, au semi on avait tous rattrapé, ce que je pense était un peu trop rapide pour moi, j’en ai subit les conséquences en fin de parcours et j’ai pas mal souffert pour finir en 3h08 pour le reste pas de souci un super marathon.

Répondre


Laisser une réponse