MARATHON AC’ – SAISON 1 – Les NEWS de la WEEK


 

Le Nord en grande difficulté. Cyrille est blessé, pointe au mollet gauche, et n’a pas pu s’entraîner cette semaine. Douloureux impondérable. Ses concurrents lui souhaitent, néanmoins, un prompt rétablissement.

La Lorraine récupère. 2 petites sorties tranquillou de 9,45 km pour Vincent, dans des conditions atmosphériques pas franchement réjouissantes. Il faut dire aussi que professionnellement parlant, notre ami est très occupé en ce moment. Attention, Vincent, ta prépa marathon démarre dans 15 jours !

Dans l’Aisne, on n’est guère plus courageux qu’en Lorraine : 2 petites sorties et puis s’en vont pour Stef mais … du bricolage à la maison. On ne peut pas tout faire !

Une Aquitaine bien peu locace cette semaine. Robert se prépare dans le plus grand secret …

Fortunes diverses pour nos Franciliens :

Fred vient de prendre deux grandes décisions : 1) il change de plan et s’attaquera finalement à un plan 9 semaines que lui a spécialement concocté Bruno Heubi 2) il change de chaussures car il va avoir la chance de vrai-tester les toutes nouvelles et révolutionnaires – CHUUUUUUT ! c’est encore un scoop, plus d’infos d’ici la fin de la semaine … Sinon, comme à son habitude, il continue consciencieusement à s’entraîner ses 4-5 fois par semaine : une séance « cobaye » R2PH, une séance de VMA (14x200m), deux séances de récup, une séance d’endurance avec 16 km à 14 à l’heure et quelques séances de muscu.

Jipé s’est fait chopper par son boss qui lui a reproché de prendre un peu trop de temps le midi … Cà me fait penser qu’on a beau compenser en arrivant tôt et en partant tard, que les services médicaux de l’entreprise ont beau nous dire qu’il FAUT faire du sport, qu’on a beau expliquer qu’on prend à peine plus de temps que ceux qui vont à la cantine, taillent une bavette au café puis vont fumer quelques cloppes au pied de la tour, il n’y a souvent rien à faire avec certains managers que cela dérange. Du coup, une semaine un peu différente de l’habitude : mardi footing de 1h15 aux aurores, mercredi séance de 20 x 30/30s avec son club de Nanterre. Jeudi, timide footing de 35 mn pour respecter les horaires de pause. Vendredi 45 mn de body sculpt, dans la joie et la bonne humeur. Samedi footing de 50 mn pour compenser la petite sortie du jeudi et dimanche, récréation avec ses acolytes du Nike Running Club pour un fractionné en nature.

Et last BUT not least, Aurélie, toujours aussi lyrique : « mardi : petite séance gainage. Mercredi matin : J’avoue trouver moyennement acceuillante la petite couche de neige humide qui recouvre les trottoirs … Je décide de renouer avec mon tapis de course dont j’avais eu bon usage lorsque mes enfants étaient trop petits pour les laisser seuls (et durant de douloureux épisodes de tendinites du moyen fessier) et que j’ai totalement abandonné (pour des raisons qui tiennent autant à la futilité d’un tel coût énergétique qu’au plaisir de courir à l’air libre). Les retrouvailles sont pénibles : je m’épuise et m’ennuie. Au bout de 4 km (si l’étalonnage est bon, ce dont je doute au moins pour l’indication des vitesses) et de 25 minutes, j’arrête tout alors que j’avais prévu d’en profiter pour travailler les allures… Je finis par une énorme séance de gainage pour me donner l’illusion de rattraper ce fiasco.

Jeudi : retour du boulot avec un gros dossier dans le dos qui n’était pas prévu. Malgré le lest, je gambade avec plaisir et je couvre les 7,5 km en 43 minutes.

Samedi : je file à l’anglaise dès potron minet avec dans l’idée de m’en mettre plein les gambettes. Dès les premières foulées, je devine que cela ne se passera pas comme j’en avais le dessein. Une douleur sourde me taraude sérieusement le mollet droit et des élancements dans la cuisse viennent chatouiller ma jambe gauche. Je file dans Paris à petite vitesse et en me gardant bien de forcer l’allure. Je couvre environ 10 bornes en 1 heure 20.

dimanche : L’heure que j’aime. Une brume qui s’effiloche et un filet de lumière qui tombe sur Paris. Je pensais y aller à l’économie mais la forme est revenue. 12,5 kilomètres à allure variable. Après 45 minutes tranquille, je m’amuse bien dans les marches du Sacré Coeur (pour moi toute seule à cette heure) où je m’élance une bonne quinzaine de fois. Je termine par 4 kilomètres à allure semi. Je me suis régalée. »

C’était, en direct des studios de la Marathon Ac’, Fred, pour Wanarun. A vous Nancy.

Un commentaire sur “MARATHON AC’ – SAISON 1 – Les NEWS de la WEEK”


Posté par Yas75 Le 12 avril 2011 à 21:31

Bravo à vous ! J’ai une question: vous grimpez 15 fois (!!!) les MARCHES du Sacré Coeur ???? les 200 et quelques marches ???

Répondre


Laisser une réponse