Marathon Ac’ Saison 1 Comment s’entraînent-ils Part II ?


 

Après Aurélie, Jipé et Fred, voici venu le temps de s’intéresser aux autres candidats de la Marathon Ac’.

Stef , le runner fou de www.baradiscute.com a une approche très « personnelle » de l’entraînement qui peut se résumer en : « j’essaie de courir plusieurs fois dans la semaine à vitesse constante de chez constante et je ne fais surtout pas de VMA car c’est trop fatiguant. Je cours également uniquement entre 6h et 7h, sinon le soir, vues toutes les cloppes que j’ai fumées, j’y arrive pas  …  Nonobstant, notre ami est capable parfois sur un coup de tête de se lancer dans un … 44 km, comme cela, juste pour voir. Et si vous voulez savoir à quoi il pense quand il court, cliquer ici. Il s’est enregistré sur une sortie longue !!!

Cyrille a lui aussi une approche très personnelle de l’entraînement : la semaine c’est travail de la vitesse … de zapping devant la télé. Le samedi est consacré à la diététique de l’effort : dégustation oenologique lorsque sa fille est au lit. Le dimanche est beaucoup plus intense ! Stade 2, Canal Foot et le match du soir. Bref, un bon équilibre entre travail de fond et travail de vitesse.

Avec Robert, on redevient sérieux 2 minutes. Robert, c’est le Fred Bordelais : il se paie lui aussi des séances de muscu hebdo, mais seulement 2 – faut pas pousser, n’est pas Fred qui veut- dans son cas, pour travailler le haut du corps, y compris les pecs, mais ça c’est plus pour son épouse que pour le marathon de Paris. Et figurez-vous, que chez lui, le soir, en regardant une série Américaine quelconque, il pratique également, au fond de son canapé, l’électrostimulation avec un COMPEX pour développer ses faibles quadriceps. Il court un peu aussi, juste 4 fois par semaine à raison de 12 à 14 heures: séance longue, fractionné long (4000 ou 5000m), fractionné court et séance de récup.

Et, last but no least, Vincent. Ecoutons le : « Trois sorties, de 45 minutes minimum, par semaine : une le mercredi en soirée, une le samedi matin et une le dimanche matin (quand vient le retour du beau temps je m’inscris souvent sur une épreuve : 10 km ou semi). J’essaie d’en caler une quatrième, le soir, en fonction de mon emploi du temps.

Pas de réel travail de vitesse, je devrais pourtant pour progresser et atteindre mes objectifs ! Je varie toutefois mon allure pendant mes sorties. Toutefois lors de la préparation marathon je suis à la lettre le plan ce qui est l’occasion de varier les séances.

D’octobre à mai je cours principalement à la Pépinière (parc nancéien) en partant de la maison. Il y a un peu de dénivelée (surtout au retour) et une fois par semaine je termine une sortie par la montée des escaliers de la Cure d’Air (plus de 140 marches me semble t-il).

Pour les sorties longues de la préparation marathon je longe le canal ce qui est moins monotone que de faire des tours et des tours

Dès le mois de mai je change de parcours et sors principalement dans les bois (toujours en partant de la maison). J’ai un parcours très vallonné qui commence par une importante montée pour rejoindre la forêt puis retour vers la maison.
J’ai la chance, tout en habitant en ville, de ne pas être obligé de prendre la voiture pour aller courir ! »

Laisser une réponse