Les Sacs d’hydratation d’OXSITIS



 

Il y a deux ans je vous présentais les produits de la marque OXSITIS autour d’un concept matériel et boisson énergétique. Depuis l’équipementier Clermontois ne cesse de se développer avec des équipements à forte valeur ajoutée technologique. Grace à ses produits originaux et haut de gamme, des sacs d’hydratation et des boissons énergétiques, Oxsitis s’est imposé sur le marché du running et du Trail en particulier.

Cette année Oxsitis développe et étend sa gamme de sacs Hydragon. J’ai eu le plaisir de tester le mois dernier deux sacs en particulier, l’HYDRAGON BOTTLE et l’HYDRAGON ULTRARACE. Après plusieurs sorties Trail, randos et sorties VTT et de longues journées à crapahuter sur les sommets et les crêtes de la Vallée de l’Ubaye, je vous livre mes impressions.

Ces deux sacs, le BOTTLE et L’ULTRARACE (pour simplifier la présentation) ont chacun leur spécificité terrain mais aussi beaucoup de points communs technologiques.

Un concentré d’imagination et d’aspects pratiques, c’est ce qui fait la force des produits Oxsitis. Le premier point positif repose sur le confort et la qualité du maintien.

Les réglages latéraux et ventraux sont ajustables et détachables par l’intermédiaire de velcros. Ils assurent par leur facilité d’utilisation, une aisance et une stabilité extrême. Une fois sur le dos et bien ajusté on ne ressent aucune gêne. Il n’y a surtout aucune sangle qui se balade, se balance dans tous les sens et nous prend la tête au bout de quelques kilomètres.

La légèreté des sacs (380g pour le Bottle et 296g pour l’Ultrarace) repose le matériau utilisé, le Ripstop ! Késaco (qu’es aquò) ?

Le Ripstop est un tissu fait en nylon qui lors du tissage intègre des fils de renforts à intervalles réguliers. Très bon rapport poids/résistance et surtout excellente imperméabilité. Ce tissu haut de gamme à un coût, certes, mais on a moins de risque de retrouver notre sac éventrer par la première branche qui traine.

Ils sont livrés avec le matériel obligatoire sur la majorité des trails (couverture de survie et sifflet). De nombreuses poches complètent leurs équipements. Elles sont astucieuses et pratiques notamment celle pour les équipements électroniques qui est étanche. Les Zips sont étanches et anti-bruits. C’est particulièrement pratique pour L’ULTRARACE lorsque sur un bivouac ou en zone de repos sur un Ultra on ne souhaite pas déranger les autres concurrents.

Les nouveaux portes bâtons sont très bien pensés, pratiques. Appellé Easy Fix System Pole Control (je ne sais pas comment traduire en français ! ) ce système est facile d’utilisation. Quelques petites secondes suffisent pour installer ou désinstaller les bâtons sur le devant du sac sans avoir à le retirer.

Avec ces modèles Oxsitis se place dans l’optimisation de l’hydratation dans tous les sens du terme ou peut être aurais-je dû dire « therme » !

Attention aux tailles. Et oui ! On ne peut pas garantir le confort et le maintien pour tous avec une taille unique. Le principe est logique, mais il n’y a que Oxsitis qui le fait. Soyez donc attentifs, mais encore une fois les réglages latéraux peuvent complètement changer la première impression qu’on peut avoir en magasin.

sacs-hydratation-oxsitis

 Venons-en maintenant aux spécificités :

 

L’HYDRAGON BOTTLE

D’une capacité de 10 litres de rangement ce sac et avant tout conçu pour le trail. Sa conception reprend les grandes lignes du premier sac Oxsitis, l’Hydragon Ace. Au-delà des éléments évoqués ci-dessus, les principaux changements sont sur la partie avant du sac. Intégrés et solidaires de chaque bretelle on trouve des poches de rangements facilement accessibles et 2 portes bidons. Ces derniers permettent d’installer des bidons allant jusqu’à 750ml chacun. Le maintien est ergonomique et le positionnement astucieux n’entrave en rien le mouvement des bras et l’excellente stabilité du sac. Pour un maximum d’hydratation on peut compléter l’équipement par une poche à eau, maximum 2l mais on perd alors en capacité de rangement

J’apprécie beaucoup ce sac et sa polyvalence. On peut l’utiliser, comme je l’ai fait, avec deux bidons (c’est sa fonction initiale) un d’eau, un de produit énergétique. Très appréciable quand il s’agit de se passer de l’eau sur la tête, c’est aussi agréable de varier les goûts sans être contraint d’attendre la fin de sa poche !

Prix de vente : 100€

 

L’HYDRAGON ULTRARACE limited edition

Alors là, il y a du lourd ! Outre les détails et les avantages précédemment évoqués, Oxsitis rentre en force dans la cour de l’Ultra, mais aussi des randos et des longues sorties en vélo. 17 litres de volume de rangement, et surtout cette ergonomie et la stabilité des Hydragons pour seulement 296 grammes.

Ce sac est donc le Top pour des courses telles que l’UTMB ou la Diag. Il est livré avec une poche à eau 2l comportant le Mélangeur OXSITIS qui permet, en utilisant les poches Climadrink d’ajuster le pourcentage eau/produit selon les goûts. De nombreux rangements faciles d’accès sur le devant du sac, pour l’alimentation, téléphone, mp3… deux poches porte bidon complètent l’équipement. A la différence du BOTTLE se sont de véritables poches avec rabats de fermeture. On peut donc y glisser à sa guise un bidon (maxi 750ml), 500ml étant pour moi l’idéal en stabilité. De nombreux rangements intérieurs pour retrouver rapidement ce dont on a besoin et surtout de la place pour y stocker facilement pour la durée de la course la totalité de son matériel obligatoire (tél, gobelet, lampes et batterie de rechange, Elasto, alimentation, veste avec capuche, pantalon et sur-pantalon, seconde couche, casquette, buff, bonnet, gants par exemple sur l’UTMB). Je vous rappelle que le sifflet et la couverture de survie sont systématiquement fournis avec les sacs Oxsitis !

Comme son nom l’indique ce modèle est une édition limité

Prix de vente : 150€

 

Ah oui, il existe aussi un modèle conçu pour les femmes. Mais là…. ma femme ne cours pas, ce n’est donc pas moi qui vous en parlerez !

Retrouvez toute la gamme sur le site internet : www.oxsitis.fr

 

Laisser une réponse