Les 10 commandements de la joggeuse avertie



 
  1. Choisir une heure adaptée – et oui à la tombée de la nuit il n y a pas que les chauve-souris qui sortent…
  2. Si possible sortir accompagnée mais si seule prévoir un parcours dégagé et fréquenté
  3. Varier les parcours et les horaires… changer vos habitudes
  4. Sur son porte gourde favori, remplacer une gourde par un téléphone voire un spray au poivre
  5. Si possible, prévenir votre entourage car une chute/blessure est toujours possible sur le parcours
  6. Prévoir une tenue appropriée, oui on peut être une coureuse sexy mais si la sortie se fait seule, cela n est pas à recommander
  7. Rester vigilante et observer ce qui se passe devant, autour et derrière vous
  8. Ne pas répondre aux sollicitations, ignorer et poursuivre son chemin
  9. La musique dans les oreilles c est très bien mais pas trop fort afin de rester bien en contact avec l environnement
  10. Continuer à courir détendue et pensez aux 10 commandements d une joggeuse cool mais avertie

9 commentaires sur “Les 10 commandements de la joggeuse avertie”


Posté par Aurélie Le 29 septembre 2010 à 7:15

Je m’interroge quant à savoir pourquoi ces conseils s’appliquent aux joggeuses et non aux joggeurs ? Qu’il s’agisse des risques de chute ou d’agression (même si elles sont parfois d’une autre nature) ils présentent exactement les mêmes cibles que les femmes… En ce qui me concerne, je me sens libre d’aller partout dans le respect des règles de prudence élémentaires et je n’estime pas cette inestimable liberté diminuée au prétexte que je serais une « faible » femme…

Répondre


Posté par ducoin cathy Le 29 septembre 2010 à 7:59

Je partage pleinement le commentaire d’Aurélie. Les agressions extérieures dont les femmes sont victimes ne sont liées exclusivement au « jogging ». Les femmes ont toujours été et seront toujours des cibles à part entière ainsi que les personnes âgées. Il existe à notre époque diverses possibilités d’assurer notre « protection physique ». Nous avons l’opportunité de nous inscrire dans de nombreux centres de « Self Defense » qui sont redoutablement efficaces. Il est nécessaire d’y songer lorsqu’une femme « isolée » vit dans une zone géographique dite « à risques ». Mais, cela ne se réfère pas uniquement à la pratique du « jogging par excellence ». Ce commentaire sur les « 10 commandements de la joggeuse avertie devrait être également imputé aux joggeurs. Les risques encourus quant aux divers entraînements sont essentiellement axés sur d’éventuelles chutes, malaises, agressions par des animaux errants, où accidents occasionnés par des véhicules terrestres mal attentionnés. Toutes ces inconvénients impliquent en effet un « respect des règles de prudence élémentaire » que nous devons mettre en application rigoureusement en permanence. Il est judicieux de se munir d’un téléphone portable en cas d’éventuel problème. Mais cela ne doit pas entraver notre « liberté d’action ». Le jogging n’est pas un sport de « combat ». Sportivement, cathy de MENTON.

Répondre


Posté par Mathieu Le 29 septembre 2010 à 8:28

Le téléphone portable, c’est pratique mais en cas de malaise ou autre, il peut être bon d’avoir également ces papiers ou une carte personnelle : par exemple, j’ai dans une poche un petit bout de papier plastifié avec nom prénom, adresse, personne à prévenir, groupe sanguin… Ca ne m’a jamais servi mais il suffit d’une fois.

Répondre


Posté par Janel Le 29 septembre 2010 à 18:32

En tant que femme (ce n’est pas évident à deviner à partir de mon prénom), j’avoue avoir beaucoup de mal à accepter ces 10 commandements. Ca me donne l’impression d’avoir une liberté tronquée. Ceci dit je suis ces commandements plus ou moins à la lettre depuis plusieurs année. J’ai même acheté (aux USA) une petite bombe au piment qui s’accroche autour de la main. C’est super pratique car toujours à portée de main (c’est le cas de le dire) et bien positionné en cas de besoin.

Répondre


Posté par aurore Le 29 septembre 2010 à 21:34

Certes mais clairement, la ou veux en venir l’auteur (qui vous l’aurez compris, avec un peu de jugeotte, ne dénigre pas les hommes mais cible un public de lectRICES), c’est que prudence est maitresse dans le domaine du jogging solitaire!

Répondre


Posté par Crumble Le 30 septembre 2010 à 7:06

Vous auriez pu nous épargner le commandement n°6. A croire que, si l’on se fait violer en allant courir, c’est parce que l’on porte une tenue indécente. Ras le bol de lire que, finalement, la femme qui se fait violer, c’est qu’elle l’a bien cherché… On ne va quand même pas courir en burqa !

Répondre


Posté par clement37 Le 4 octobre 2010 à 13:24

Bonjour, Je suis journaliste au magazine 66 minutes à M6 et nous reflechissons à un sujet sur le jogging. Nous cherchons une jeunne femme qui prend ses précautions quand elle part faire du jogging comme c’est le cas de Janel qui part avec une bombe lacrymogène. N’hésitez pas à me contacter

Répondre


Posté par Gabrielle Le 14 novembre 2010 à 13:47

bonjour, je sais que ces 10 commandements partent d’une bonne intention, celle de permettre aux coureuses de continuer à pratiquer leur sport seules sans crainte! mais l’histoire de ne pas s’habiller trop sexy me gêne aux entournures. on reste dans l’idée qu’une femme va être responsable de ce qui lui arrive. où commence la provocation? pour certains, rien que le fait d’être une femme seule qui sort la nuit est une provocation, on ne va pas s’enfermer pour autant… je reste vigilante en permanence, j’ai quelques notions de self-défense, mais je cours en minishort en été…

Répondre


Posté par celine Le 14 novembre 2010 à 18:33

Je suis d accord Gabrielle, je cours en jupette et le revendique mais prudence et vigilance sont nous meilleurs atouts avec nos jambes dans ce monde de brutes!

Répondre


Laisser une réponse