Le matériel obligatoire pour l’UTMB



 

A l’approche du grand événement, il est de rappeler que l’UTMB est loin d’être le petit 10km du village d’à côté et que les coureurs se sont longuement préparer pour ce type de course. Déjà il faut cumulé des points dans des courses moins prestigeuses pour avoir le droit de participer au tirage au sort qui va déterminer la liste des partants…

En plus de tout ça, vous devez courir avec un matériel très conséquent. J’en profite pour donner cette liste à tout ceux qui sont en train de préparer leur sac pour la semaine prochaine.

 

  • un téléphone mobile avec option permettant son utilisation dans les trois pays (mettre dans son répertoire les n° sécurité de l’organisation, garder son téléphone allumé, ne pas masquer son numéro et ne pas oublier de partir avec une batteries chargées). Contactez votre opérateur téléphonique pour vérifier que vous avez bien souscrit à l’option monde. si ce n’est pas encore fait, faites le vite car il y a toujours un ou deux jours avant l’activation.
  • gobelet personnel 15cl minimum (bidons exclus)
  • réserve d’eau minimum 1 litre : un sac à dos avec une poche à eau étant l’idéal
  • deux lampes en bon état de marche avec piles de rechange pour chaque lampe. Je vous conseille les frontals Petzel
  • couverture de survie de 1,40m x 2m minimum
  • sifflet : si vous étiez arbitre de foot dans votre jeunesse vous pouvez prendre celui là, il fera l’affaire.
  • bande élastique adhésive permettant de faire un bandage ou un straping (mini 100 cm x 6 cm) : vous pouvez trouver cela dans une pharmacie ou dans un magasin de bricolage….
  • réserve alimentaire : barre de céréales, sucres en morceaux, gels, tucs. Mais vous avez le droit de prendre le cassoulet ou le choucroute de votre grand-mère…
  • veste avec capuche et fabriquée avec une membrane (Gore-Tex ou similaire) imperméable (minimum conseillé 10 000 Schmerber) et respirante (RET conseillé inférieur à 13) permettant de supporter le mauvais temps en montagne
  • pantalon ou collant de course à jambes longues OU combinaison d’un collant et de chaussettes couvrant entièrement la jambe
  • vêtement chaud à manches longues (type « seconde couche », coton exclu) d’un poids de 180g au minimum
  • casquette ou bandana ou equivalent. Les sombreros ne sont plus acceptés depuis les fortes pluies de l’an dernier.
  • bonnet
  • gants chauds et imperméables
  • sur-pantalon imperméable
  • Pour passer les douanes : pièce d’identité. J’imagine très bien un douanier italien fan de Marc Olmo arrêter Killian Jornet en pleine course :  » Jeune Homme ! Vos papiers s’il vous plaît ! »

Voilà tout ce que vous devez avoir dans votre sac à dos sur vous. Bien sûr le réglement ne le précise pas mais il est fortement recommandé de mettre tout ça dans un sac à dos…

L’organisation recommande aussi :

  • bâtons en cas de pluie ou de neige pour votre sécurité sur terrains gras
  • vêtements chauds de rechange indispensables en cas de temps froid et pluvieux ou en cas de blessure.
  • une somme minimum de 20 euros (afin de pallier les imprévus). vous pouvez également prendre votre American Express…

Je rajouterais :

  • une montre GPS pour voir la distance parcouru et vous repérez au cas ou…
  • un lecteur MP3 pour mettre de la musique qui va vous booster dans les moments difficiles.

Le réglément conseille également : Bâtons télescopiques, vêtements de rechange, boussole, couteau, ficelle, crème solaire, vaseline ou crème anti-échauffement, nécessaire de couture,…

Dernière précision du réglement :

« Tous les vêtements doivent être à la taille du concurrent et sans modification après la sortie d’usine.
Vous transportez ce matériel dans un sac qui doit être marqué lors de la remise des dossards et non échangeable sur le parcours. »

Interdit de prendre le pull XXL de l’oncle Emile sous pretexte qu’il est en laine véritable.

« Si vous choisissez de prendre des bâtons, c’est pour toute la durée de la course.
Aucun bâton ne sera admis dans les sacs d’allégement. »

Rien qu’en lisant tout ça, on voit qu’il faut prendre beaucoup de précaution et courir l’UTMB en s’improvise pas !

Bon courage à tous les coureurs !

3 commentaires sur “Le matériel obligatoire pour l’UTMB”


Posté par Pacerunner Le 21 août 2011 à 9:13

Tiens je vais essayer de mettre tout ça dans mon sac pour voire…. Mais, une fois que j ai mis la veste chaude, la couverture et quelques bricoles il n’y a plus de place… Faudra t il dire trouver un compagnon à mon Lafuma cinetik… Mince alors….

Répondre


Posté par 10 jours à attendre… Le 9 janvier 2012 à 18:00

[…] Mercredi 11 C’est le début des soldes. L’occasion de faire quelques repérages. Si le 20 janvier l’e-mail tant attendu est positif il sera encore temps de faire chauffer la carte bleue. La liste du matériel obligatoire est impressionnante (voir la liste pour l’édition 2011). […]

Répondre


Posté par Grand Raid des pyrénées 2014 Le 22 juin 2014 à 21:02

[…] de très haut niveau qui cherchent à avoir les faveurs des coureurs d’ultras : l’UTMB, l’UT4M, l’échappée belle et le GRP. Si les 3 premières courses se déroulent dans les […]

Répondre


Laisser une réponse