Le budget du runner



 

En courant dernièrement à Nancy dans un parcours très populaire chez les runners, j’ai longuement observé mes congénères (Oui je me permet de nous appeler comme ça car ce parc est également un zoo…). On dit souvent que l’habit ne fait pas le moine mais il y contribue.

L’ado un peu rondelette

Première rencontre, une adolescente un peu rondelette. Elle a lu dans Cosmo qu’il fallait courir pour maigrir : raccourci un peu rapide mais pas complétement faux. Elle a enfilé son legging pour faire office de collant de runner, un tee-shirt Etam en coton un peu usé et sa paire de converse (elle a tout compris, elle fait déjà du minimaliste). Budget : 0 euros. Elle est très économe ! Heureusement de toute façon, elle va courir 3 fois et elle ne le refera plus…

La Nike Fashion Victime

Elle a la dernière collection Nike avec les dernières couleurs tendances. Elle court avec un corsaire, un Tee-shirt technique près du corps, la casquette coordonnée qui laisse dépasser sa queue de cheval fraichement coiffé et ses belles Nike LunarGlide grise foncé et rose. Elle arbore son Garmin Forerunner 110 à liserets roses pas pour son efficacité mais pour son design et elle écoute son Ipod Shuffle Rose. Budget : 700 Euros (sans compter le solitaire que son fiancé lui a offert sous prétexte qu’elle rentre dans un 34).

Le gros en compression

Il court les jambes arquées vers l’extérieur et il a lu tous les articles sur la compression. Il a bien compris que cela améliorer la performance, il va pouvoir planifier son marathon en moins de 6h (après 3 échecs sur le marathon de Paris). Il a des manchons de compressions, un cycliste et un tee-shirt long de compression. Honnêtement ce n’est pas très élégant mais il est motivé et il court (même si il ne va pas très vite) Budget : 350 Euros. Serieusement la compression Est-ce vraiment nécessaire ?

Le triathlète

Vous l’avez remarqué parmis tous, il a une combinaison de tri : le mélange d’une combinaison de planche à voile et d’une salopette à bretelles. il a une paire de Zoot car c’est la chaussure du triathlète. Il a des épaules beaucoup plus carrés que les autres coureurs car il nage aussi bien qu’il court et chose qui vous énerve encore plus il n’a pas un gramme de graisse. Il arbore son Garmin Forerunner XT 310 qui lui permet de passer facilement d’un sport à l’autre. Budget : 500 Euros. Bien sûr je ne compte le magnifique vélo de route en carbone (qu’il pèse avant et après chaque sortie pour voir si il va passer en dessous de 6,5 kg)

Et encore tellement d’autres…

Je me suis beaucoup amusé a écrire cet article alors si ca vous a plus aussi, faites le moi savoir et j’en ferai des autres !

 

22 commentaires sur “Le budget du runner”


Posté par manu Le 2 juillet 2011 à 8:39

Pourtant je n’ai jamais couru à Nancy! Le gros avec les jambes arquées c’était moi (pas pour la compression, j’ai horreur de ça) et effectivement j’ai râté non pas 3 mais 2 marathons avec arrêt pour blessure et je suis bien décidé à finir en beaucoup moins de 6h le prochain nice/cannes. Le triathlète sans un gramme de graisse ne m’énerve pas tant que ça quand je coure…. je lui reproche juste de me dépasser dans les côtes lorsqu’il coure et que je suis en vélo et d’avoir beaucoup plus de facilité avec le Nike fashion victime! Merci de réserver les articles de ce type pour le week end, on a vraiment le temps de les lire et de les apprécier en les relisant

Répondre


Posté par Mathes Le 2 juillet 2011 à 10:44

C’est tellement vrai 😉 mais faudrais pas oublier le runner geek !!

Répondre


Posté par ReneS Le 2 juillet 2011 à 11:42

Ah oui, le runner geek. Il a un pair de chaussure pour chaque type de entrainement (un rapide 5K, le fractioné, le trail, le sortie longe), un set de vëtement pour tout type de temps (moins 0°C (Craft/Icebreaker), moins 10°C, moins 20°C et plus 20°C. Le dernier montre Garmin Forerunner 610. Il achete chaque mois 3 magazines. Budget >1000 euro par an Pas moi, mais ca commence: http://bit.ly/costofrunning

Répondre


Posté par pierreyves Le 2 juillet 2011 à 13:00

C’est finement bien observé.

Répondre


Posté par Vincent Le 2 juillet 2011 à 17:35

Je trouve personnellement l’article un peu méchant et pas vraiment dans l’esprit de la course à pied. Pour moi la course à pied c’est la convivialité à travers le mélange et la diversité. Oui il y a ceux qui dépensent beaucoup pour courir et ceux qui dépensent peu. Pourquoi ? Pour plein de raison sans doute : pour aller plus vite (ou essayer), pour se sentir mieux sous le regard des autres, pour finir tout simplement, … Alors pourquoi vouloir établir ces catégories, alors que le vrai esprit c’est, quelque soit son niveau, essayer de courir au mieux de ses propres capacités. Alors si pour cela il faut se faire aider un peu, pourquoi pas. Et ceux qui n’en ont pas besoin, très bien pour eux aussi.

Répondre


Posté par pierreyves Le 2 juillet 2011 à 20:02

Je pense, Vincent, qu’il y a méprise. Je crois que Manu n’a pas cherché à catégoriser qui que ce soit. Il a tout simplement décrit des personnes en particulier qui l’a remarqué lors de ses sorties. Par ailleurs, je ne vois pas de condescendance ou de mépris dans ce billet, c’est juste la description d’une réalité qu’il m’arrive, moi aussi, de constater

Répondre


Posté par tipoun Le 2 juillet 2011 à 21:20

Moi j’aime pas trop non plus l’esprit de cet article, mais bon … Et le gars qui l’écrit, comment on pourrait le décrire : Le runner confirmé / le multi-finisher J’ai déjà fini 5 marathons / 10 semi et je me lance dans les trails / ultra trail car le marathon c’est bon pour le peuple maintenant, je cours 5 fois la semaine dans des endroits super fréquenté pour montrer à quel point j’ai la forme. Je fais attention à ce que je mange / je récupère / je m’hydrate et quand on me demande si je me prépare de façon particulière, , je réponds rien de particulier, je cours 1 / 2 fois par semaine (alors que je fais de l’endurance fondamentale + fractionné que j’achète des programmes de préparation, …) Mais ce qui me caractérise le plus, c’est que j’ai oublié comment il est difficile de se mettre à courir pour n’importe quel type de coureur, et que ces portraits peuvent être vexant …

Répondre


Posté par Thomas Le 2 juillet 2011 à 22:29

Les gens n’ont plus d’humour… Il ya aussi la jolie coureuse.. On sait pas si c’est la collection nike ou autre mais on se retrouve a 5 gars derrière elle pour se motiver. Budget: on d’enfou Il ya l’ecolo nature, barefoot et torse nu avec un mini short seconde main. Budget: nul Il ya le gentil carritatif qui s’est cotisé pour pouvoir offrir un marathon a un handicapé… Budget: jamais assez Puis il y a moi… Budget: trop pour ma femme 😉

Répondre


Posté par Manu Le 2 juillet 2011 à 23:52

C’est du deuxième degré ! Loin de moi cette idée ! Et Tipoun pour information : je n’ai jamais fait de marathon ! Et je mange comme un orgre : j’adore les bons petits plats !

Répondre


Posté par stephunk Le 4 juillet 2011 à 9:11

Moi je cumule : panoplie complète Nike + compression Skins (la totale). Comme en plus je suis un peu geek sur les bords j’alterne entre une garmin 610 et le polar RCX 5 G5 (je met parfois les deux, histoire de vérifier si l’un des deux ne me ment pas). Niveau musique j’ai bien évidemment une ipod nano et un casque sport Monster Dr Dree (assez équilibré, quoique les basses soient un peut trop présentes). Et je kiffe grave!!!….le seul truc c’est que je met environ 30 mn à tout enfiler, synchroniser, paramétrer..

Répondre


Posté par Véronique Settier Le 4 juillet 2011 à 9:50

ptdr ! tellement vrai ! mais il y en a d’autres plus economes ! je me souviens sur le Lyton urban trail… un gars parlait a son ami et lui disait qu’il courait avec un vieux short (coton sans aucune tenue ni allure, flottant jusqu’a mi cuisse) un vieux teeshirt coton et une casquette delavee sans oublier des runnings qui avaient dues depasser les 1000 bornes ! que voyant les perf des autres il avait decide de s’equiper un peu mieux ! et le voila sur une course je ne sais plus laquelle je ne voulais pas etre indiscrete 😉 avec un super equipement ! il racontait que cela avait ete la pire perf de sa vie et que depuis il avait repris son vieux short fetiche, son vieux teeshirt, ses runnings mytiques et sa casquette delavee d’avoir recue tous les soleils des toutes ses courses ! j’ai beaucoup aime son style et surtout son plaisir simple ! je ne connais pas sa perf sur le LUT mais son bonheur d’etre la dans son equipement de base etait reel !

Répondre


Posté par Véronique Settier Le 4 juillet 2011 à 15:11

je vous ai tous lu et je trouve que chacun peut se reconnaitre dans un ou deux profil… mais on s’en fout on est la pour rire et surtout on court pour le plaisir ! Merci Manu ton humour est sympa ! j’adore regarder les looks de chacun ! celui qui ne le fait pas lève le doigt ! ! ! ! j’aime surtout le plaisir que chacun a sur une ligne de départ et ceux que j’arrive a voir sur la ligne d’arrivée quand il en reste derriere moi ! un jour j’ai terminé une course pieds nus en hommage a un ami (je cours un peu pieds nus que lorsque je m’entraine) j’ai eu droit a tous les commentaires : la pauvre elle a des ampoules, une coureuse africaine, ses chaussures sont trop petites, encore une qui veut se faire remarquer…. voila ! on est tous soumis au regard des autres et il faut en rire ! ! !

Répondre


Posté par Christine Faucogney Le 5 juillet 2011 à 6:59

Bravo pour cet article très drôle. On se reconnait assez dans l’une ou l’autre des catégories. Effectivement, il faut avoir un peu d’humour. Sens qui semble hélas se perdre de plus en plus dans ce pays, de même que l’autodérision et le deuxième degré… pauvre de nous.

Répondre


Posté par Basp Uant Le 5 juillet 2011 à 20:50

Tant qu’à faire de l’humour, je m’essaye. Le coureur Français: il s’est mis au footing par ce que c’était la mode, et puis ça paraît bien, le mot sonne comme en américain Par la suite, le footing semblait un peu trop lent, alors il s’est mis au jogging, il est déjà beaucoup plus rapide, et maintenant il n’en fait plus que les week-ends pour aller au drugstore ou bien au pressing, parce que c’est chiant de se trouver un parking lorsqu’il va faire son shopping, et puis les bikers et les rollers le font chier. Une fois bien entraîné au jogging il a décidé de rechercher des nouvelles sensations, alors il s’est mis au running une fois le running un peu daté, il s’est donc mis au barefoot (barefooting?) avec ses Fivefingers. La prochaine étape… le trailing ??? (j’espère que celle-ci sera comprise pour son double-sens) il lit les news sur tout ce qui est fitness et il voudrait bien être un finisher. Budget: un bon dictionnaire Anglais-Français ou bien pour les plus cheap http://www.granddictionnaire.com

Répondre


Posté par Tommies Le 7 juillet 2011 à 15:54

Bonjour, on peut avoir de l’humour sans trouver cela drôle. J’aime bien venir sur wanarun une fois par mois : cela me permet de me rappeler pourquoi je n’y viens pas plus souvent. PS : c’est de l’humour, hein !!!

Répondre


Posté par PYLM1 Le 7 juillet 2011 à 21:29

@ Tommies : Non, c’est un pétard mouillé.

Répondre


Posté par Vincent Le 7 juillet 2011 à 21:47

Si on veut faire rire de quelqu’un, dans ce cas il vaut mieux le faire de soi même. On peut aussi faire de l’humour sans se moquer des autres. La preuve : http://forum.ultrafondus.net/blog.php/12-UPDA?blogcategoryid=81 . C’est à la fois tendre et rigolo,et ça ne blesse personne.

Répondre


Posté par David Le 17 juillet 2011 à 13:49

Whouaaa !! comme c’est trop vrai, tu es très observateur et on voit très bien le runner qui commence à en avoir sous la semelle… moi, je ne pense pas que celà blesse qui que ce soit… ce n’est que la vérité et ce que j’observe aussi à chaque sortie, je ne comprends pas certains coureur qui disent que c’est faux : ils sont aveugles ?? à la différence, je n’est pas eu encore le temps de faire un tel billet… Bravo !! (au fait, je ne reconnais dans aucun, je dois donc être comme toi…)

Répondre


Posté par Portraits de runners Le 15 août 2011 à 3:02

[…] au dernier article de ce type et à ses nombreux commentaires, j’ai pris le temps de réécrire quelques […]

Répondre


Posté par Maria Le 15 août 2011 à 6:57

Moi, j’aime bien… c’est rigolo! ce type de personnes on rencontrera partout, que cela soit à Nancy ou ailleurs.. moi j’ai revu immédiatement un parc de la capitale où je courais beaucoup et … j’avais l’impression d’avoir déjà croisé ces personnes 🙂 hihi

Répondre


Posté par Robin Le 14 mai 2014 à 9:02

Très drôle mais je crois qu’il manque le traileur habillé en SLAB de la tête aux pieds… et là côté budget, ça dépasse largement les 1000€ !!!

Répondre


Posté par guillaume Le 13 juillet 2015 à 22:57

Enorme, bien reconnu dans le triathlète mais j’ai la 920 et je cours en adios boost :p continue, c,est vrai il manque la bombe atomique que tu croises et tu fais demi tour looooooool

Répondre


Laisser une réponse