La séléction kenyanne sur marathon pour les JO de Londres 2012


 

Un véritable cauchemar : c’est surement ce que les sélectionneurs kenyans ont du vivre pour finir par donner la liste des 3 athlètes choisies pour participer (et pourquoi pas faire un triplé) à l’épreuve du marathon lors des prochaines jeux olympiques de Londres. La plupart du temps c’est simple en athlétisme, il y a des minimas. Le CIO sur marathon impose aux hommes un minima de 2h15 et la minima de la Fédération Française d’Athlétisme est de 2h10.

Au Kenya, la densité d’athlète de très haut niveau est tout simplement hallucinante 339 athlètes (278 hommes et 61 femmes) sont passés sous les 2h15 pour les hommes et sous les 2h37 pour les femmes.

Makau recordman du monde du marathon ne sera pas aux jeux olympiques 

La séléction chez les hommes a donné lieu a plusieurs suprises :

Patrick Makau ne sera pas au départ du marathon des jeux olympiques de  Londres. Son abandon lors du dernier marathon de Londres (qui avait été annoncé comme très important par les séléctionneurs) lui a couté très cher.  Sans suprise c’est Wilson Kipsang, qui a gagné le marathon de Londres 2012. Abel Kirui, double champion du monde en titre, est également séléctionné. Effectivement le contexte d’un championnat du monde ou d’un marathon des jeux olympiques par rapport aux grands marathons est complétement différents. En général, un championnat du monde ou les jeux olympiques se courent en été alors que les grands marathons se courent au printemps ou a l’automne. L’absence de lièvres donne souvent lieu a une course très tactique. c’est sans doute l’expérience d’Abel Kirui qui va parler. Le dernier séléctionné est Moses Mosop dernier vainqueur du marathon de Chicago.

Makau n’est pas le seul à faire les frais de cette incroyable densité : Emmanuel Mutai, vainqueur du marathon de Londres en 2011, et Geofrey Mutai, vainqueur l’an dernier à Boston et New York ne font pas partie de la sélection…

Chez les féminines, les sélectionneurs ont qualifié le triplé kenyans du marathon de Londres 2012 : Mary Keitany, Edna Kiplagat et Priscah Jeptoo

Il ne fait aucun doute que dans ces 6 noms figurent les futurs médaillés olympiques.

 

Laisser une réponse