La motivation, mais pas uniquement pour courir !


 

Des projets de courses, de voyages d’exception, on en a tous dans un coin de la tête. Qui n’a pas rêvé de prendre le départ du mythique marathon des Sables ? Qui n’a pas rêvé de marcher sur les traces de Dawa Sherpa au Népal ? Qui n’a pas rêvé de découvrir un coin de la planète au rythme de sa passion ?

Dans ce type de projets deux paramètres incontournables sont à prendre en considération : avoir du temps et avoir LE budget ! Pour ce dernier paramètre les formules sont variées.

Bruno et Sylvain témoignent.

Figure locale de la course à pied en Lorraine, Bruno Rota sera au départ de la 28ème édition du Marathon des Sables le 5 avril prochain. Comme beaucoup de coureurs Bruno a commencé à courir un 10km (juin 2005) puis des semis, puis un premier marathon en 2006 à Annecy…
Début 2012 il se lance un défi : courir un marathon par mois (récit complet à découvrir ici – format pdf). Mission accomplie !
En 2013 son “projet de course mythique” prendra donc forme dans le désert marocain. Mais avant de faire ses premiers pas dans ce grand bac à sable Bruno doit boucler un budget conséquent. “Le droit d’entrée est de 2850 euros, auxquels s’ajoute un minimum de 1000 euros pour l’équipement, la nourriture… et la recherche de sponsors n’est pas facile” me confie Bruno. “J’ai envoyé beaucoup de courriers, les réponses sont peu nombreuses”. Un récent témoignage sur une chaine de télévision locale a permis de faire connaître son projet mais là encore les retombées se font attendre.

Malgré ce passage obligé Bruno continue sa préparation. “Les sorties longues se font avec le sac à dos chargé en mode marathon des Sables et la motivation reste intacte !”

Est-ce bien nécessaire de présenter Sylvain Bazin ? Sur la page de son site il est indiqué : journaliste en trail running, coureur d’ultra-fond et “baroudeur”. Tous ceux qui suivent l’actualité trail connaissent forcement Sylvain ; je ne vais donc pas ici brosser son portrait.
Pour financer la suite de son Trail World Tour Sylvain utilise au maximum le web. Et c’est en cela que la démarche m’a intéressée.
Outre son site personnel, Sylvain s’appuie sur le site de crowdfunding Kiss Kiss Bang Bang. Cette plate-forme permet le financement participatif de projets musicaux, artistiques, innovants ou culturels. “Mes différentes étapes de mon Trail World Tour seront ponctuées de récits couchés sur papier. Le premier livre, retraçant le Chemin de Saint-Jacques, sortira en avril chez Outdoors éditions et sera illustré par Matthieu. Pas seulement un projet sportif donc ; en cela Kiss Kiss Bang Bang se prêtait bien à la recherche de financements”. Mais si Sylvain est connu et reconnu pour ses exploits et son travail et si certains sponsors sont toujours fidèles, il me confie que “boucler le budget pour une telle aventure est une bataille quotidienne, moins évidente aujourd’hui qu’il y a deux ou trois ans, mais je reste optimiste !”

Aux deux paramètres énoncés plus haut il convient donc de rajouter la motivation !

Laisser une réponse