LA GRANDE EXPERIENCE – LE CASTING


 

Pour Stef, tapez 2.

Stef, c’est le cousin de la campagne. Du fin fond de sa Picardie, dont il n’avait jamais encore franchi les frontières, sauf exceptionnellement pour des séjours automnaux au Touquet, il a décidé de descendre à Paris pour tenter sa chance, victime du réchauffement climatique et de l’exode rural.

Mais que les autres candidats se méfient de lui. Stef s’entraîne à la dure pour réussir. Faute d’éclairage public sur les chemins vicinaux, c’est muni d’une fausse Maglite(c) offerte par un catalogue de VPC pour toute commande d’un kit de dégivrage, qu’il parcourt chaque matin avant l’aube, entre le départ des braconniers et l’arrivée des chasseurs, les chemins sombres et les forêts denses du Saint Quentinois en quête de performance.

Qu’il parcourait plutôt car depuis sa rencontre avec une famille de sangliers irascibles qu’il avait dérangés en pleine digestion et malgré un record pulvérisé – non homologué – dans la foulée sur le km lancé, c’est maintenant autour de la pelouse du stade municipal, éclairé par les phares du John Deere de son voisin et plus fidèle supporter Germain D*, que consciencieusement il réalise toutes ses séances, les courtes comme les longues. « P…. ! encore 324 tours ».

Malgré l’omerta qui règne autour de ce champion mystérieux, Wanarun, en exclusivité a réussi à obtenir ces quelques mots avant d’être expulsé manu-militari par Germaine D*, épouse du sus-nommé Germain D*, et son double-canon, farouche gardienne des secrets de la préparation de l’athlète, et désormais vedette, local :

stef« J’me présente, je m’appelle Henri, heu non Stef, runner débutant. Je serai dans le stall 6H30, arff ça existe pas ? M…. ! Alors 4H30. Je voulais suivre et écouter notre Cousin à tous : sus-nommé FredBros pour le programme 501BIS d’athlete-endurance pour quitter la taille 38 et rentrer dans le 36, je confonds tout, ça c’est des fringues du père Américain. Etant un homme pressé, je travaille bcp plus que vous tous réunis, pas une seconde de libre devant moi, donc pas de programme !! Je suis invincible et je doute de rien !!! 
(blague à part c’est du 50eme degré, j’ai même peur d’y aller…). »

Une précision : ll ne nous a pas été possible d’obtenir une photo de Stef, aussi avons-nous dû nous contenter d’un dessin fait de mémoire.

4 commentaires sur “LA GRANDE EXPERIENCE – LE CASTING”


Posté par Man Le 13 décembre 2009 à 16:16

Pov’garçon de la campagne… pourvu qu’il ne se perde pas dans le métro… faut lui mettre une balise avec capteur GPS pour être sûr qu’il trouve le départ dans la capitale… 🙂

Répondre


Posté par Stef Le 13 décembre 2009 à 19:05

Et oui… C est loin de la gare du nord je ne connais que cela ! Vous viendrez nous chercher hein les copains

Répondre


Posté par Rainette Le 14 décembre 2009 à 8:25

Ah la la la la! j’ai subis une pression terrible pour venir « voter » pour Staf, il faut dire, en tant que présidente du fan club du chaud (comme une baraque à frites) runner, j’ai pas eu le choix. J’ai même pas eu de pot de vin (limite si j’aurais des papillotes:). ).enfin bon. Faut dire, moi je vis dans l’autre Picardie, celle ou il y a de la civilisation, , tout au sud! Ceci dit, courir, ça il peut. Après 1) faut qu’il retrouve l’arrivée, 2) faut pas qu’il croise de baraque à frites et 3) faut lui laisser son album de Corbier, sinon il boude vous voilà prévenus!

Répondre


Posté par   MARATHON AC’ Les News de la Week Le 26 décembre 2009 à 5:01

[…] LA GRANDE EXPERIENCE – LE CASTING […]

Répondre


Laisser une réponse