Il parait que la course à pied pollue !



 

Voilà ce que j’ai pu lire dans un article récemment: « la course à pied pollue » avec en image les centaines de gobelets qui jonchent le sol après le passage des coureurs à un ravitaillement. Alors oui effectivement vu comme ça, le constat est clair… mais il faudrait peut être comparer ce qui est comparable. En lisant cet article, j’ai l’impression de passer pour un pétrolier qui vient de lâcher une dizaine de tonnes de mazout dans le golf du Morbihan !

Replaçons le débat dans son contexte : nous sommes près de 10 millions en France à pratiquer la course à pied et les journalistes gardent en mémoire l’image des camions de la mairie de Paris qui nettoient la ligne de départ du marathon de Paris… c’est un peu réducteur.

Si on devait calculer l’empreinte carbone de tous les sportifs, je crois que le coureur serait sans doute le plus clean de tous les sportifs. Alors effectivement, il a jeté 4 gobelets et 2 peaux de bananes par terre lors de son dernier marathon mais ça lui arrive que quelque fois par an. Et en plus cette vision d’horreur est généré par des dizaines de milliers de coureurs, imaginez une course de Formule 1 avec 40 000 voitures au départ et une consommation qui frôle un litre par kilomètre parcouru sans compter l’usure des pneus…

Quand je vais m’entrainer, je ne prends jamais la voiture car je cours en bas de chez moi. Je n’ai pas besoin d’aller dans une salle de sport à plus de 10 kilomètres.

Alors oui nous faisons des déchets lors des courses mais c’est de plus en plus encadré et en tant que coureur et amoureux de la nature, le tir est en train d’être corriger et la marge de progression est grande car sur certaines courses les déchets sont très limités.

Je veux bien être accusé de pollueur et j’assume le peu que je fais en faisant attention mais faites attention à ne pas tirer des conclusions un peu trop hâtive !

2 commentaires sur “Il parait que la course à pied pollue !”


Posté par Remi Le 22 novembre 2012 à 22:12

Dans quel journal a t’on le droit à cette énormité?

Répondre


Posté par Paquin régis Le 31 août 2016 à 12:02

Donc si je comprends bien, sous couvert que notre empreinte carbone est quasi inexistante nous avons le droit de balancer des gobelets, des gels, des peaux de banane….. Et je ne sais quoi d’autre dans la nature sans se soucier de l’impact écologique que cela peut générer…….. Drôle de vision de la chose je trouve……. Moi personnellement je vise les poubelles et s’il n’y en a pas à proximité, je garde mon gobelet ou je le redonne au bénévole qui est au stand……. Si je pars avec des gels, ils reprennent leurs place dans la ceinture une fois vide…….. Bref, je trouve cela désolant

Répondre


Laisser une réponse