Itinéraire d’un champion Morgan – Souvenirs de vacances à Hawaï, Octobre 2010.



 

Ceux qui ont l’habitude de lire mes petits billets connaissent mon goût pour des titres accrocheurs, voire coquins, mais voilà aujourd’hui je vais être sérieuse car je vais vous raconter non pas mes vacances à Hawaii mais le périple sportif de Morgan, qui n’appartient pas au milieu professionnel du sport mais à réaliser cet automne un doublé digne des plus grands champions !

Mais voilà Morgan c’est un peu Mr tout le monde, c’est mon collègue et il conjugue avec talent une vie professionnelle et familiale bien remplie avec des à-côtés sportifs. Il a toujours touché à tout, montagne, ski, VTT mais son truc avant c’était le power lifting…soulever de la fonte et « shaper » son body… Puis un jour un de nos collègues l’a initié au plaisir de l endurance d’abord le vélo et ensuite la course…et hop comme Astérix, il est tombé dans la marmite de l’effort prolongé. Une participation à un triathlon local (distance olympique), une bonne claque quand il se voit sortir de l’eau presque dernier (à la brasse !) et guère mieux sur le parcours à pied et le challenge triathlon s’ouvrait à lui ! Décidé à ne pas rester sur cette bien piètre performance, le voilà à la piscine à enchainer les longueurs pour combler son retard en natation, devient un peu plus assidu à la course à pied, au vélo et en 2005 prend sa licence au club de tri de Vevey.

 Quelques compétitions lui permettent de conclure que plus c’est long, plus c’est bon pour lui et le voilà, 6 saisons plus tard, une trentaine de distances olympiques, 1 powerman (championnat du monde de duathlon longue distance), 4 demi-Ironman dont les championnats du monde à Clearwater en 2008 et 7 Ironman et le fameux Kona à son actif !

Alors comme sur Wanarun, on est plutôt course à pied (CAP) que triathlon, quelques définitions (merci Wikipédia) s’imposent afin de mesure l’ampleur de l’effort !

L’Ironman est le plus long format de triathlon. Les compétitions Ironman sont des courses consistant à enchaîner 3,8 km de natation, 180 km de cyclisme puis un marathon (42,195 km) en course à pied. Oui vous ne revez pas le marathon arrive en dernière partie de compétition :

Ironman est un nom déposé et propriété de la World Triathlon Corporation. Cette ligue privée organise un circuit de courses sur distances Ironman, et les championnats du monde de la distance. D’autres compétitions utilisent également les distances de l’Ironman sans pouvoir en exploiter le nom. Elles n’en sont pas moins de véritables « Ironman » : Embrun (France, 15 août), Quelle Challenge Roth (Allemagne, mi-juillet), Almere (Pays-Bas, fin août), Slovakman (Slovaquie, début août), Norseman Xtreme Triathlon (Norvège, début août), et bien d’autres.

Le championnat du monde Ironman WTC est un événement annuel qui a lieu en octobre aux États-Unis, dans l’État d’Hawaii, depuis 1978. Les concurrents de cette compétition se tenant à Kailua-Kona (Hawaii) doivent parcourir 3,86 kilomètres à la nage (traversée de la baie de Kailua-Kona) suivis de 180,2 kilomètres à vélo (aller-retour de Keauhou à Hawi) puis un marathon le long de la côte de Big Island (de Keauhou vers Keahole Point vers Kailua-Kona).
Afin de participer au championnat du monde, il est nécessaire de se qualifier lors d’une des dix-sept courses Ironman à label WTC mises en place à travers le monde afin de servir de support de qualification à la course d’Hawaï. Les places qualificatives sont attribuées chez les amateurs par catégories d’âge, et sans distinction d’âge pour les athlètes inscrits en professionnel. Le nombre de slots disponibles sur chaque course qualificative est fonction du nombre de coureurs de chaque groupe d’âge présents au départ . L’Ironman triathlon motivera l’ajout du triathlon classique (distances plus courtes) aux JO de Sydney en 2000 .

Concernant le record de l’épreuve, celui-ci est détenu chez les hommes par le belge Luc Van Lierde en 8 h 4 mn 8 s en 1999. Chez les femmes par Chrissie Wellington en 8 h 54 mn 02 s (en 2009). Le record absolu sur une course Ironman est détenu par les mêmes
– chez les hommes par Luc Van Lierde en 7 h 50 mn 27 s lors de l’Ironman Europe 1997 à Roth
– et chez les femmes par Chrissie Wellington lors du Challenge Roth 2010 en 8 h 19 mn 13 s.

Quelques légendes d’Hawaï

  • Paula Newby-Fraser
    • 8 fois victorieuse du Ironman d’Hawai (record absolu)
    • 23 victoires Ironman (record absolu)
  • Dave Scott
    • 6 fois vainqueur du Ironman d’Hawaï (record masculin)
    • Son surnom est « The Man »
  • Mark Allen
    • 6 fois vainqueur du Ironman d’Hawaï (record masculin)
    • 5 victoires consécutives à Hawaii
    • Son surnom est « The Grip »
  • Luc Van Lierde
    • record du monde sur distance Ironman (7 h 50 min 27 s) réalisé à Roth (Allemagne)
    • record sur l’Ironman d’Hawaii (8 h 04 min 08 s)

Après six années de pratique de triathlon , Morgan se qualifie pour KONA 2010 le 27 juin à Nice où il réalise une superbe course en finissant 6ème de sa catégorie d’âge (sur 566 partants) et 68ème au scratch (sur 2700 partants dont 34 pros) avec le 10ème meilleur temps vélo au scratch en 5h02 sur un parcours relevé (1900 m de dénivellé).

 Sauf que Morgan mérite le respect pour sa qualification mais pas seulement car quand Morgan se lance des défis, il multiplie les challenges.

Cette année à Prangins, la Suisse accueillait une étape qualificative du circuit Xterra, la version nature du triathlon sur des distances plus courtes mais ou le vélo de course est remplacé par le VTT et la CAP par du trail avec bien sûr un petit tour dans l’eau avant histoire de s’échauffer. Et Morgan s’est qualifié pour les championnats du monde du Xterra à Maui en accédant à la 3ème marche du podium à Prangins, histoire de se donner une bonne raison de prolonger les vacances sur place.

Alors Morgan c est quoi Kona ? Tu sais me dit-il (pour info cet échange s’est passé pendant un footing de récupération, enfin moi j’étais en vélo J), « le mythe de Kona je n’ai pas vraiment bercé dedans » donc Morgan est arrivé serein et détendu sur la ligne de départ avec l’envie de passer une belle journée de sport !

La traversée à la nage de la baie de Kailua-Kona s’est avérée plus compliquée que d’habitude car la densité du niveau des participants, les 15 mins d’attente statique en pleine eau avant le coup de canon ont rendu la partie nage difficile entre crampes et envie passagère d’arrêter prématurément la course… Sauf que Morgan avec un mental d’acier et une concentration maximale sort de l’eau en position 1237 après 1h17 et enfourche son vélo bien décidé à en découdre de de Keauhou à Hawi! Cependant Morgan reste prudent car 180 kil c’est long surtout quand la remontée finale est réputée comme difficile et gère son effort malgré les longs faux plats montant, le vent de face, la chaleur et bien sûr la fatigue. 5 heures et quelques poussières plus tard, Morgan pose son vélo au parc après avoir repris un peu plus de 800 places et repart motivé à bloc pour le marathon et là plus question de lâcher ! Plus facile à dire qu’à faire, 1h 47 au semi, tout se présentait bien jusque là ; Morgan aborde le fameux Energy Lab….La descente aux enfers dans une cuvette de lave volcanique située au dessous du niveau de l’océan, la chaleur avec toute la fatigue accumulée ! Nous coureurs on a tous en mémoire le fameux MUR mais c’est rien par rapport à Energy Lab mais Energy Lab c’est aussi le « turn point » qui marque le 28ème km et les 14 kms restant se courent dans la direction de la finish line alors Morgan lui avec son mental s’est dit du fond de sa fournaise, retour au parc au plus vite et en se bottant les fesses pour ne pas trop perdre sur le 2ème semi, HOP le voilà franchissant la ligne d’arrivée en 10h15 ! Le vainqueur cette année c’est l’Australien Chis Mc Cormack en 8h10, les 5 premiers pro se tiennent en une poignée de minutes et la première femme a mis 8h58.

  

 

Bravo Morgan, tu mérites de rentrer dans tes montagnes…

Mais non il prolonge en famille les vacances et direction Maui pour les championnats du monde de X-Terra. L’atmosphère est différente, moins de participants, Respect de la Nature et de l’Environnement, bénédiction d’une révérend, danse et cris des guerriers… 2 semaines après Kona, Morgan repart 1k5 dans l’eau ou une fois de plus il faut un peu jouer des coudes, une sortie canon en 26 min et hop petite sortie VTT sur les pentes abruptes d’un volcan composées de caillasse de lave et de descentes techniques dans des pierriers entrecoupées de faux plats dans la terre rouge…1h51 plus loin, 31 kil et une gamelle, Morgan repart pour 11 kilomètres de trail avec des montées, des descentes, des troncs d’arbres à sauter et une arrivée sur la plage de Makena …le tout en 3h16…et des poussières de secondes…

 

Morgan ne fait pas premier du classement doublé IronMan + Xterra dans sa catégorie mais 2ème en 13:32:14 à 20 mins du 1er. Moi je dis Bravo car combien ne réussissent jamais à se qualifier, combien abandonnent en route, et combien osent cumuler les efforts avec si peu de récupération.

 Je dis un grand, un énorme BRAVO et j’espère que comme moi à travers la lecture de ce récit,  vous avez apprécié l’ampleur des efforts accomplis mais surtout la dimension et l’importance de la motivation de Morgan qui ne serait pas possible sans sa passion du sport…A méditer…Moi je m’inscris déjà à des cours de natation 🙂

2 commentaires sur “Itinéraire d’un champion Morgan – Souvenirs de vacances à Hawaï, Octobre 2010.”


Posté par fred0 Le 23 novembre 2010 à 11:50

Chapeau bas!!

Répondre


Posté par arlerond Le 23 novembre 2010 à 20:30

bravo joli recit

Répondre


Laisser une réponse