Isostar gel au sirop de riz



 

Qui dit préparation marathon dit nutrition, faire 42 km c’est surtout près de 4000 calories brulés. Alors si il est possible de faire un semi-marathon sans se préoccuper de la nutrition, au delà il faut faire le nécessaire pour apporter du carburants pour compenser un minimum la perte d’énergie. Ce qu’il ne faut surtout pas faire c’est acheter un pack marathon la semaine avant l’échéance et se lancer dans l’aventure sans avoir tester au préalable.

En effet, on a tous un estomac différent, il ne faut donc surtout pas manger des aliments que vous n’avez jamais mangé le jour de la course. La préparation est là pour vous préparer physiquement mais c’est aussi l’occasion de tester les potions magiques.  Etes vous plutôt sucré ou plutôt salé (cela se fait de plus en plus) ? Etes-vous plutôt solide ou liquide ? C’est à toutes ces questions qu’il faudra répondre pendant votre préparation. L’occasion de tester les nouveautés de la diététique sportive goût : texture, goût, recette,… C’est sans limite…

La sortie longue, doit donc être l’occasion de tester les diverses produits même si vous vegan, sans gluten ou intolérant au lactose vous devriez trouver sans problème un aliment qui vous convient.

Dernièrement j’ai pu goûter le sirop de riz de la marque Isostar. Isostar est complètement transparente sur ces produits et son site est très clair, on retrouve toutes les informations sur les ingrédients de ces produits, la valeur énergétique et les allergènes. Vous verrez également si les produits sont à consommer avant l’effort, pendant l’effort ou après l’effort en récupération.

En général pour tester l’efficacité, je consomme le gel quand je sens un coup de fatigue sur une sortie longue alors que sur une course il faut les prendre bien avant de sentir le coup de fatigue. La betterave est bien connu pour ses valeurs nutritives mais sans vinaigrette ou en jus le gout un peu terreux (c’est normal pour une légume racine) mais sous forme de gel, il n’y pas du tout ce souci. Cela ressemble à un gel aux fruits rouges (il faut dire que c’est complété avec du jus de cassis).

Comme la plupart des gels, il faut le consommer avec de l’eau, la meilleure stratégie consiste à bien étudier les zones de ravitaillement (la plupart des parcours donne la position exacte de ces zones) et sortir votre gel quelques hectomètres avant le ravitaillement, jeter le sachet vide dans une poubelle et boire de l’eau pour faire passer le gel.

Les gels à base de sirop de riz sont plutôt agréables, ils ne sont pas trop pâteux et ça passe bien. Ne croyez pas qu’un gel va vous permettre d’accélérer à la vitesse d’un Kenyan, il est surtout là pour compenser la perte d’énergie.

Ne pas s’alimenter c’est risquer d’avoir l’allure qui baisse au fur et à mesure des kilomètres, les apports caloriques sont là pour faire reculer cette échéance.

Ce qu’il faut retenir : ne jamais tester le jour de la course !

 

Un commentaire sur “Isostar gel au sirop de riz”


Posté par Antoine Le 3 avril 2017 à 8:21

Bonjour, Un petit avis sur la Fenix 5X Très beau design, une vraie montre On ne remarque pas les 1 mm d’épaisseur en plus Le logiciel a évolué mais manque de stabilité A chaque mise à jour on revient en version langue anglaise Je n’ai pas trouvé la solution pour la stabiliser en version langue française Même en utilisant la connexion de la montre et changer le mode langue en français Pour la cartographie cela fonctionne sans problème, Je pensais pouvoir mettre mes cartes Birdseye sur la montre Existe-t-il une solution pour mettre d’autres cartes sur la montre? Autre chose je pense que vous serez au marathon de Paris dimanche Alors peut-être à dimanche (55100) sur la base de 4hres Bonne semaine et bon entraînement Antoine

Répondre


Laisser une réponse