Hoka One One Huaka : le test



 

hoka-one-one-huakaPour cette nouvelle saison, Hoka One One a frappé fort sur la route avec deux nouveautés très légères : Huaka et Clifton. Deux modèles ultra-léger par rapport au reste de la gamme. La balance propose un poids jamais atteint par la marque avec 220 grammes pour la Clifton et 240 grammes pour la Huaka (en pointure 42). Le concept de l’oversize de la semelle a été conservée par la marque mais il est moins prononcé que sur une Mafate par exemple. Pour le drop, il est annoncé à seulement 2 mm.

Une légèreté surprenante quand on constate le confort de semelle de ce modèle. Alors que la Clifton a une semelle typique pour route, les crans de la Huaka permettent largement de courir sur des chemins. Je les d’ailleurs tester sur les chemins de Chamonix sans souci mais c’était relativement sec et il n’y avait pas de boue.

Comme la plupart des modèles en semelle directe, la tenue sur sol humide et un peu limite sur les surfaces glissantes.

J’ai fait une grosse partie de ma préparation pour le semi-marathon de Nancy pour finir avec ce modèle lors de l’événement. J’ai vraiment apprécié ce compromis entre le confort et la légèreté.

La chaussant est un classique de chez Hoka, les habitués reconnaitront le chaussant de la Stinson adapté avec la suppression du pare-pierre et un peu de renfort.

Alors dois-je attribuer mes 7 minutes de mieux sur le semi-marathon à mes Huaka ? Je ne pense pas, mais j’apprécie le confort et la légèreté. La marque propose une gamme de plus en plus complète et ce modèle taillé pour la vitesse a largement sa place. Les adeptes de la marque seront ravis de trouver des chaussures légères pour faire des séances rapides ou du fractionnés.

 

7 commentaires sur “Hoka One One Huaka : le test”


Posté par Michel Le 12 octobre 2014 à 20:55

Répondre


Posté par Christophe Le 13 octobre 2014 à 20:04

Je les possède. Je les trouve très bien pour la route et les réserve pour le long mais la semelle s’use à vitesse grand V. Rien que 60 km les crampons du talons sont usés de moitié.vraiment dommage.

Répondre


Posté par Manu Le 13 octobre 2014 à 20:07

@Christophe : oui je l’ai remarqué aussi, c’est souvent le cas des modèles sans semelle d’usure.

Répondre


Posté par Nikko Le 29 décembre 2014 à 10:58

J’avais investit dans une paire de hoka one one bondi je crois et j’avais été surpris par la vitesse d’usure excessive de la semelle qui par ailleurs s’est décollé après 2 courses. Je constate d’après les remarques que le problème n’a pas été résolu. Dommage parce qu’on sent pas les caillasses et ca c’est vraiment agréable en plus c’est une marque française je crois. Mais je les ai définitivement abandonnées car elles m’engendraient une douleur au genou.

Répondre


Posté par Arm .l Le 5 septembre 2015 à 18:55

Bonsoir, et pour un marathon qu’elle hoka ? Je fais mes marathon entre 3h15 et 3h30 . Merci et à bientôt , Laurent

Répondre


Posté par Manu Le 6 septembre 2015 à 12:10

Moi je dirais Clifton ou Conquest

Répondre


Posté par BAILLEZ Le 10 octobre 2016 à 18:21

Je voudrais acheter des HOKA en remplacement de mes NB 1080 mais j’hésite entre CLIFTON, HUAKA voir la légère TRACER Je mesure 1m71, 60 Kg; entraînement biquotidien. Je les utiliserais en alternance avec des Adidas Gide boost mais également Boston pour la VMA sur piste (Adios boost en compet). Utilisation : footings de 1hr, 1.15Hr; SL de 1.30Hr/3Hr selon période mais toujours avec un final en allure spécifique 42 et séances de seuil. Foulée universelle, médio pied. Je n’apprécie pas du tout une chaussure toute molle sans dynamisme. Merci à tous pour les conseils Johnny

Répondre


Laisser une réponse