Hoka One One Conquest : le test



 

hoka-one-one-conquest-13Vous allez remarquer que pour une fois, je n’ai pas pris les photos de ce test avec le modèle neuf. Je pensais avoir pris les photos en recevant les chaussures comme je le fais à chaque fois et impossible de remettre la main dessus. La sénilité me guette alors soyez tolérant si je raconte toujours la même chose. J’en profite pour introduire ma nouvelle façon de prendre des photos. J’ai ajouté le logo car je me suis aperçu que mes photos naviguer à travers l’Europe (Italie, Pays-bas) et le monde (Etats-unis, Brésil,…) sans me prévenir (Alors que je ne vois aucun inconvénient qu’on le fasse en me demandant l’autorisation). Mais peu importe ce qui compte c’est cette nouvelle paire de Hoka One One, un tout nouveau modèle qui vient de faire son apparition : La Conquest.

Si vous connaissez la marque, vous avez tout de suite constater que ce modèle a été conçu à partir d’une feuille blanche. Clairement, la Conquest répond à certains critiques de la marque comme le manque de maintien latéral. Je vous rassure on conserve la semelle surcompensé avec 27 mm sous l’avant du pied et 33 mm sous le talon. Ce qui donne un drop de 6 mm.

On retrouve une belle bascule avant – arrière et qui est complétement efficace a la vue des usures (environ 150 kilomètres) sur l’avant et très légèrement sur l’arrière.

Alors que les premiers modèles Hoka One One était des véritables OCNI (Objets Courant Non identifié). La Conquest est plus proche de ses congénères mais tout en gardant l’oversize de la semelle. La tige est très résistante et en 2 couches. Une couche plus solide qui améliore le maintien latéral et un mesh par dessous. Vous pouvez constater que l’ensemble est plutôt solide et à part le jaune qui c’est un peu grisé à certains endroits, l’ensemble est en très bon état compte tenu du kilométrage déjà parcouru.

La Conquest est taillée pour le long : confortable, stable et avec un excellent amorti. Le déroulé est fluide et économique. Les sorties longues sur route ou sur chemin passent sans problème. Cette chaussure devrait largement répondre au confort nécessaire pour parcourir un marathon.

Pour ma part, je l’utilise pour les sorties longues sur route et les footing de récupération. Elle me convient parfaitement. Encore une fois, je suis séduit par la marque qui propose des modèles vraiment différent et une approche différente de la course. Le seul bémol est peut être le poids avec tout de même 330 grammes.

Une simple expérience grâce à la nouvelle Garmin Fénix 2 et surtout les nouvelles données disponibles : longueur de foulée, cadence, oscillation verticale. Une sortie identique (même parcours et même temps) avec une modèle différent Under Armour Speedform et les résultats sont quasiment identiques :

Hoka One One Conquest

Avg Run Cadence: 164 ppm
Max Run Cadence: 178 ppm
Avg Vertical Oscillation: 8,9 cm
Avg Ground Contact Time: 264 ms
Avg Stride Length: 1,10 m

Under Armour Speedform

Avg Run Cadence: 164 ppm
Max Run Cadence: 198 ppm
Avg Vertical Oscillation: 9,0 cm
Avg Ground Contact Time: 266 ms
Avg Stride Length: 1,10 m

Je suis même assez surpris du résultat quand on compare les chaussures… au niveau cardiaque c’est exactement pareil puisque je suis sur l’une à 156 et l’autre à 157. Ce qui est triste c’est que dans l’intervalle de 2 mois je n’ai pas progressé 🙁

 

8 commentaires sur “Hoka One One Conquest : le test”


Posté par niko Le 28 mai 2014 à 22:14

Pour moi, les chaussures Hoka sont une aberration pour la course à pied… Il faut qu’on parle Manu ! 🙂

Répondre


Posté par bridget Le 29 mai 2014 à 17:25

J’ai failli me tuer avec des Hoka.. Plus jamais des chaussures aussi aberrantes.. Il faut que cela se sache, elles sont à proscrire pour les gens aux pieds fins et étroits.. Elles n’ont aucun maintien et du coup favorisent les chutes en trail.. Une CATASTROPHE

Répondre


Posté par Hervé Le 30 mai 2014 à 7:23

Perso, j’adore les Hoka sur route pour leur amorti. J’ai couru 2 marathons avec mes modèles Hoka Bondi, nickel. Par contre elles sont instables et en trail c’est une catastrophe. Si en plus le sol est glissant vaut mieux oublié … Mon expérience sur la STL 2012 avec des Mafate vu un calvaire pour mes chevilles 🙁

Répondre


Posté par freerunner Le 30 mai 2014 à 13:22

apparemment ces hoka ne font pas l’unanimité…mais pour le trail la mafate n’est elle pas plus stable? je n’ai pas encore vu de test:) http://runfreerunner.wordpress.com

Répondre


Posté par Yann Le 20 septembre 2014 à 21:00

Personnellement, j’ai usé un paquet de chaussures (nike, new balance, Asics et Mizuno) et après presque 1000 bornes en Hoka, je suis convaincu. Ma paire de Stinson trail a fait entre autre, 2 fois la 6000d, 2 fois les Templiers, 2 fois l’EcoTrail de Paris 80 kms, le Grand Raid des Pyrénées et la Montagn’hard… alors même si c’est une aberration pour certains (qui doivent courir pieds nus car se sont des vrais purs et durs…), je vais me racheter une paire de Hoka sans hésitation ! Un confort du pieds au top et mes genoux lui disent merci sur les longues distances.

Répondre


Posté par Herve Le 25 septembre 2014 à 20:56

Pour ma part j’ai essayé beaucoup de marques, ayant pas mal de problème de genoux. J’ai acheté une paire de Stinson tarmac il y a un an environ. L’amorti est exceptionnel, tout en garantissant un réel dynamisme. Plus de douleurs au genoux, même sur très longues distances, et une réelle augmentation des performances en course. En descente l’amorti est simplement extraordinaire. Côté confort du chaussant, les Nike ou Brooks font mieux mais c’est correct. Elles chaussent assez large. La stabilité n’est pas son fort compte tenu de la largeur et de la hauteur de la semelle, attention aux entorses. C’est un modèle dédié à la route, la semelle est nulle sur chemin, et son efficacité sur le mouillé est plus que limite. Il faut le savoir. Par contre l’usure de la semelle est difficilement acceptable pour un modèle de ce prix. Je reprendrai surement des Hoka pour les distances longues sur dur.

Répondre


Posté par Did Le 30 novembre 2014 à 19:42

Pour moi c’est une renaissance! problèmes de dos, douleurs crêtes iliaques etc. Je fais des trails, des triathlons, etc….. Et donc souvent les maux persistent, mais là, avec mes conquest c’est de la folie car non seulement je cours plus vite avec un FC moindre et en plus casi plus de douleurs en bas du dos! Mon podologue me conseil vivement ce genre de chaussures! Après il faut juste s’adapter aux différents soucis de manque de stabilités ou autres comme dit dans les avis , mais a choisir pour moi il n’y a pas photo!

Répondre


Posté par Jack Thecross Le 7 novembre 2016 à 17:34

J’ai acheté une paire de HOKA Vanquish 2 récemment (avec réduc sinon c’est trop cher) et c’est du pur bonheur pour mon cas perso. J’ai 57 ans, j’ai attaqué le running il y a bientôt 3 ans après 25 années de « glandage » sportif et des kilos en trop (90kg). Je fais 1m85 pour 82kg maintenant et je cours principalement sur route mais aussi un peu de trail (urbain ou rural montagnard) avec des Salomon Xt Wings 3 dans ce cas. Je cours pour le plaisir et développer mon capital santé. J’ai de la chance avec mal nulle part. J’avais des Adidas Energy Boost et des Mizuno Wave Rider pour la route, que je suis en train de « finir » car elles ont des bornes. Je vaux 47 mn au 10km et 1h45 au semi. Je ne cours que le WE en entrainement ou course pour me motiver. Je me considère comme un « coureur du dimanche averti ». J’ai trouvé chez HOKA un très bon compromis d’un amorti fantastique (merci pour mon dos et mes jambes) et d’un déroulé type rocking chair qui améliore le dynamisme qui pourrait être réduit un peu par l’excellent amorti. On sent l’amorti de la la pointe talon jusqu’au bout du pied lors du déroulé en course. Pas de pb de stabilité cheville alors que mon passé de basketteur et mes 15 entorses chevilles me les ont plutôt amochées… J’avais pourtant peur dans le magasin en voyant à combien j’étais perché une fois enfilées ! Je les mets même de temps en temps pour aller marcher en ville tellement on est bien dedans. J’en ai commandé une paire pour ma femme qui a des pbs de genoux. Je ne sais pas si c’est bon ou pas pour la santé mais ces chaussures HOKA c’est du pur bonheur et comme je cours pour le plaisir, ça tombe bien !!!

Répondre


Laisser une réponse