L’histoire d’Alain Mimoun



 

A un mois des jeux olympiques, je vous propose de revivre l’histoire d’Alain Mimoun aux jeux olympiques de Melbourne en 1956. Le champion français va enfin prendre sa revanche sur l’épreuve reine du fond, après avoir été longtemps dans l’ombre de l’immense Emile Zatopek. Trois médailles d’argent, sur 5000 et 10000 m, en 1948 et 1952. Les trois fois il sera devancé par Zatopek. Ce jour là, il succédera à Michel Théato (premier vainqueur français en 1900) et Boughera El-Ouafi (deuxième vainqueur françcais en 1928) et Emile Zatopek (Vainqueur en 1952).

Laisser une réponse