Grand raid de la Réunion 2012 : compte-rendu, résultats et photos



 

Logique respectée, oui mais pas que…

Si l’on devait résumer ce 20ème Grand Raid d’un point de vue purement sportif, on pourrait dire que la logique a été véritablement respectée. Kilian Jornet l’emporte en patron et dans le coeur des Réunionnais il est devenu comme un demi-dieu, porteur de tant d’espérances et de fantasmes. Bien sûr il aura eu fort à faire puisque sur le papier on lui opposait une belle ribambelle de champions tous auréolés de palmarès plus élogieux les uns que les autres, mais sur le terrain, mis à part son compatriote Iker Kérera qui l’embêtera pendant la première moitié de course, il a une nouvelle fois maîtrisé son sujet à la perfection. Se permettant de relâcher un peu sur la fin, en plein milieu de la nuit, connaissant l’avance confortable qu’il possédait dès lors. Parallèlement et de la même manière, forte, Emilie Leconte n’a pas fait planer le doute. Elle est partie bille en tête et finit même dans le Top 10 au scratch, ce qui n’était jamais arrivé depuis vingt ans… Ces grandes rivales, toutes déjà lauréates et plutôt deux fois qu’une sur la Diagonale des Fous, ont abdiqué à un moment ou à un autre…

Aussi on aura noté tout de même pour être complet quelques belles surprises. Notamment la troisième place d’Arnaud Lejeune qui en a « bluffé » plus d’un du même coup. Ou encore la nouvelle place sur le podium d’Antoine Guillon, même si là ce n’est pas vraiment surprenant puisqu’il en est déjà à quatre podiums sur six participations. Toujours dans le Top 5. Sacré métronome de l’ultra !

Mais vous l’aurez compris sans peine, on ne peut résumer le Grand Raid à ces simples faits. Car cette épreuve connaît un engouement à nul autre pareil. Et sans doute cela ne pourra avoir d’égal dans les années à venir. Car la Réunion est une île et c’est donc tout un peuple qui vit au rythme du Grand Raid durant tout un week-end, durant toute une année. En deux décennies, la course de montagne est devenue une vraie religion là-bas, faisant même de l’ombre au football roi. Des personnes que rien ne prédestinait à une carrière sportive, s’y sont mises timidement, puis avec passion. Il n’y a qu’à voir tous ses sentiers remplis de monde lors du passage des raideurs. C’est phénoménal. Vraiment. Le moindre recoin de l’île semble occupé. Chacun veut y être, veut en faire partie. Le stade de la Redoute à l’arrivée de Kilian vers 12h30 était plein. Les sommets des cols, pourtant difficiles d’accès, à pied, ressemblaient à s’y méprendre à ceux du Tour de France. Beaucoup déjà sont ceux qui pensent à commencer leur entrainement pour l’année prochaine. Cela ne se retrouve nulle part ailleurs. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui les raideurs ont envie d’y aller, ont envie de tenter d’inscrire leur nom à ce fabuleux palmarès. Pour le 20ème anniversaire, tous les anciens lauréats avaient été invités. Les quotidiens locaux ont édité des suppléments de 50 ou même 100 pages. Les télés et radios ont consacré des directs non stop durant trois jours entiers. Pour être au service de près de 5000 traileurs, toutes épreuves confondues. La magie a opéré. Une nouvelle fois !

 

Un commentaire sur “Grand raid de la Réunion 2012 : compte-rendu, résultats et photos”


Posté par TiDam Le 26 octobre 2012 à 19:15

« Parallèlement et de la même manière, forte, Emilie Leconte n’a pas fait planer le doute. Elle est partie bille en tête et finit même dans le Top 10 au scratch, ce qui n’était jamais arrivé depuis vingt ans… » Petite rectification ! Marcelle Puy ( Réunionnaise Vainqueur du Grand Raid en 1995, 2002, 2007, 2008 et 2010 ) est arrivée 10ème au classement scratch en 2002, il y a donc 10 ans…

Répondre


Laisser une réponse