Faire un marathon : un sport dangereux ?



 

marathon-dangereuxEncore une fois l’actualité et les médias nous offrent la triste réalité, sur les centaines de milliers de marathoniens qui franchissent la ligne d’arrivée à Marseille, Paris, Bordeaux, Toulouse ou Cannes chaque année. Aujourd’hui c’est l’un d’entre nous qui est parti en faisant l’épreuve du marathon Nice – Cannes.

34 ans, ce pauvre coureur a fait un arrêt cardiaque, alors qu’il participait à l’épreuve de relais 2 x 21 km. Techniquement si l’on joue sur les mots, il ne participait au marathon puisqu’il avait prévu de faire un semi-marathon.

Mais le résultat est le même, un coureur a fait un arrêt cardiaque en plein milieu d’une course alors qu’il était en plein effort. Paix à son âme d’être mort aussi jeune, quelle tristesse pour la famille… Tout notre soutien les accompagnent dans ce moment difficile et injuste.

Comme la légende de Philippides le raconte (même si c’est discutable) et comme d’autres coureurs avant, le décès lors d’un marathon est devenu un mythe moderne et une réalité au combien traumatisante pour tous ceux qui courrent. C’est sans doute ce qui participe à la légende de la rudesse de cette épreuve.

Est-ce que courir est pour autant dangereux ? Non je ne pense pas nous sommes des millions à courir et le nombre de décès est finalement assez limité en proportion. Mais bien sûr, un jeune qui disparait alors qu’il était là pour prendre du plaisir et se dépasser c’est toujours rageant.

Je n’ai pas d’informations sur ce cas précis mais la course à pied étant devenue un sport à la mode, il est important d’être vigilant. Vous êtes de plus en plus nombreux à reprendre le sport après plusieurs années sans activités sportives avec parfois des antécédents de fumeur ou une vie très sédentaire. Alors se lancer dans des épreuves d’endurance de plusieurs heures sans un minimum de recul me semble risqué. Ceux qui pensent qu’on peut faire un marathon avec seulement 6 mois de préparation, me semble un peu trop ambitieux.

Il faut être progressif, il faut en parler à son médecin traitant, il faut être raisonnable, il faut être humble,… Encore une fois, ce coureur a sûrement fourni à l’organisation un certificat médical… Quelle réelle utilité ? En général, les médecins conseillent un test d’effort à partir de 40 ans… Que faire pour éviter ce genre de drame ?

Comme tous les sports, il faut savoir être mesuré, l’endurance est une histoire de patience aussi bien dans l’entrainement que dans l’apprentissage. Il faut passer les étapes une par une avec humilité.

 

7 commentaires sur “Faire un marathon : un sport dangereux ?”


Posté par pascal le rouille Le 8 novembre 2015 à 17:34

« Encore une fois, ce coureur a sûrement fourni à l’organisation un certificat médical… Quelle réelle utilité ? En général, les médecins conseillent un test d’effort à partir de 40 ans… » le soucis c’est qu’il n’avait que 34 ans, on généralise le test d’effort?

Répondre


Posté par Rohnny Le 9 novembre 2015 à 9:56

Encore un article bien intéressant 🙂 Merci 🙂

Répondre


Posté par Denis Le 9 novembre 2015 à 10:03

Pour moi, un justificatif médical pour un 10k ou un marathon ne doit pas être délivré de la même façon, cela reste de la responsabilité du coureur de bien informer son médecin sur ces objectifs, et bien sur le médecin d’adapter les tests a effectuer. Certains vont sauter au plafond, mais en complètement, demander un justificatif de 10k pour faire un semi, et un semi pour faire un marathon serrait peut-être un premier pas. Une sort de passport sportif qui aiderai également le travail du médecin. Cela « obligerai » les coureurs à avoir une certaine progression, pour leur permettre d’appréhender ce sport sans se faire emporter par l’euphorie de la nouveauté ou du challenge. Cependant, et malheureusement, il me semble que cela ne réduirai en rien les accidents, au mieux les blessures et autres déconvenues. On ne peut pas obliger les coureurs a suivre un plan adapté, mais les aider à avoir une progression raisonnable et surtout apprendre ce sport.

Répondre


Posté par Joel Le 12 novembre 2015 à 6:34

Cette mort accidentelle, si triste soit elle reste néanmoins très rare comme fait Tout les certificats au monde, les tests divers et les meilleurs entraînements , rien n’y ferait C’est ce que j’appelle la fatalité

Répondre


Posté par skippyto Le 13 novembre 2015 à 9:40

La proportion de gens faisant de la CAP augmentant, le nombre de décès accidentels va forcément croître, c’est statistique. Par exemple ce type d’accident est déjà très présent en nombre de cas dans le football, mais pas plus qu’ailleurs en pourcentage au final. Pas loin de 10% de la population doit être touchée par un pb cardiaque non détecté, donc plus il y a de gens à pratiquer un sport, plus les accident seront nombreux. Même avec des examens médicaux poussés, ces accidents ne sont pas évitables. On voit régulièrement des footballeurs professionnels arrêtés leur carrière après plusieurs années suite à une n-ième visite médicale pour un transfert (Steve Savidan, Lilian thuram et son frère…)

Répondre


Posté par causse robert Le 13 octobre 2016 à 6:44

Bonjour, J’ai bientôt 75 ans,je cours depuis plus de 50 ans. et que l’on ne dise pas qu’un certificat médical évitera un accident. un accident est toujours un accident imprévisible !!! Paix a ce jeune a Nice. condoléances aux siens a sa famille Ensuite que l’on ne me dise pas qu’une personne qui bois , fume et qui n’a jamais fait l’effort va faire un marathon ??? ceux qui voudrais dire un effort de 5 – 6h. et encore !!! et même plus qu’il arrive a faire 30 mètres en courant. Ensuite il verra pour un marathon !!! mais il aura vite compris qu’il n’aura pas besoin d’aller voir son toubi pour continuer. c’est impossible !!! Encore un attrape argent le certificat médical. Je suis a 580 € de revenu mensuel et entre le prix du dossard pour un marathon l’euro symbolique pour la recherche de ????,et frais divers Il vaudrait mieux ne pas se faire manger même dans les petites courses par des associations genre !!! qui gère les grands marathons !!! pour faire une course. Dans très peu de temps nous allons donné notre salaire entier pour s’éclate un dimanche. Et là encore on nous feras croire que nous avons des cadeaux . Merci de m’avoir laisser m’exprimer

Répondre


Posté par lagnose Le 12 novembre 2016 à 8:22

Une étude scandinave traduite en français à démontré que sur les 230 marathoniens qui ont été auscultés TOUS avaient une aorte plus dure que la normale. Cela ce comprend très facilement : dans la course à pied le corps n’est pas porté et comme le cœur est suspendu et qu’il pèse en moyenne 900 grammes l’aorte et les coronaires qui le supporte travaillent et se renforcent au fil des kilomètres…. Déduisez en ce que vous voulez !

Répondre


Laisser une réponse