Et si une semelle plus épaisse nous faisait courir plus vite ?



 

En courant avec une paire d’Hoka, je me suis posé la question : Et si finalement je courais plus vite avec ces chaussures uniquement parce que la semelle est plus épaisse ? Alors après quelques minutes de réfléxion et quelques hypothèses plus tard, je suis capable de vous donner la formule qui va vous permettre de calculer le gain (théorique) de ce changement de chaussures… ou courir plus vite juste en changeant de chaussures…

Modélisation basique du coureur

J’avoue j’ai simplifié au maximum l’être humain, l’homme sera représenté par 2 jambes droites de longueur L. il a actuellement une foulée de longueur F. Il vient de changer de chaussures pour passer sur un modèle Hoka avec une semelle plus épaisse S.
Je sens que le simple fait de vous parler de trigonométrie va vous rapeller des mauvais souvenirs de vos jeunes années mais c’est pourtant une simple histoire de sinus. je vais vous épargner les détails du calcul (que j’espère ne pas avoir raté).

 

Au final, le gain par foulée est égale à S/L*F

Courir plus vite oui mais pour quel gain ?

Prenons un exemple simple : je cours avec des chaussures classiques à 10 km/h soit 6 min/km et je fais 72 foulées par minute. Cela me donne des foulées d’environ 115 cm.

j’ai des jambes de 92 cm et j’ai des semelles qui font 1 cm de plus.

mes foulées vont faire 116,25 cm (j’espère que vous suivez toujours)

sur un marathon, avant je devais faire 36 691 foulées… mais maintenant j’en ferai 36296 soit 395 foulées de moins.

Je viens donc de gagner 329 secondes sur un marathon que j’aurai du faire en 4h13, je vais pouvoir le faire en 4h07 environ.

Voilà comment vous allez pouvoir gagner 5 minutes sur un marathon juste en changeant de chaussures….

Bien sur ces calculs se basent sur des hypothèses surement un peu limite et le corps humain est beaucoup plus complexe que 2 simples bouts de bois !

 

 

 

 

9 commentaires sur “Et si une semelle plus épaisse nous faisait courir plus vite ?”


Posté par Running Man Le 10 novembre 2012 à 20:03

Joli petit récit de l’aventure Hoka. Je les ai testé moi aussi, mais je ne me suis jamais rendu compte que ma vitesse avait augmenté. Peut être un gain d’endurance puisque un meilleur amorti, quoique au grand dam des minimalistes et autres barefooters. Je ne suis pas sur que nous fassions l’unanimité sur le sujet. Mais intéressant à soumettre en test lors de séances d’entraînement club afin de voir si en effet, il y a une corélation entre la hauteur de semelle et la longueur de foulées. Seulement, je pense que l’on oublie un point fondamentale, la souplesse du coureur…Car, cela doit jouer énormément sur l’amplitude de la foulée!

Répondre


Posté par Richard Le 10 novembre 2012 à 21:57

Alors il faut courir en échasses ?

Répondre


Posté par frank Le 10 novembre 2012 à 22:16

J’étais déjà convaincu pour l’amorti et le confort, maus si en plus je vais plus vite alors là c’est royal:-)

Répondre


Posté par VINCENT Le 11 novembre 2012 à 12:39

Salut Manu, salut à tous, A l’école d’athlétisme on m’a appris a courir avec des « pointes » et sur l’avant du pied, pas sur les talons et avec d’énorme amorti pour le « confort ». la théorie est mauvaise si tu allonge ta foulées sur un marathon surtout si tu cour en 4h13 sinon les meilleur feraient des foulées bondissantes et aurais des HOKA triple épaisseur. EN 1960 Abebe Bikila gagne pied nu le Marathon des JO à Rome en 2h15’16.Allez voir sur http://www.lacliniqueducoureur.ca/fr/informations-coureurs/chaussures-recommandees.php?trail et regardaient comment les HOKA sont notés. ciao Ben

Répondre


Posté par VINCENT Le 11 novembre 2012 à 12:52

Pour rigoler et pour ceux qui disent que l’on courent plus vite en descente avec des HOKA ceux sont peut être de bonne chaussures médical???plwww.videotrail.fr/2012/05/video-record-du-monde-100m-descente-ile-la-palma.html

Répondre


Posté par Paul Le 11 novembre 2012 à 22:12

C’est bien connu: les grands jambes sont un avantage décisif en course à pied. La preuve en images : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=iji-AWE6XvI 😉

Répondre


Posté par Aurel Le 12 novembre 2012 à 21:29

A courir avec les jambes tendus, clair que plus les échasses sont longues et plus la vitesse maximale devrait être élevée. Reste que les notions de rendement énergétique, d’énergie élastique emmagasinées (puis restituées) dans les tendons et muscles, sans même parler des blessures, sont inexistantes dans ce raisonnement simplistes. C’est peut-être pour ça que les Hooka sont une bonne idée sur le papier (ce qui finalement rend la communication marketing simple et accessible), mais que dans la réalité….c’est loin de tenir toute les promesses avancées. Et à bien y réfléchir, c’était même prévisible, simplement en prolongeant un peu plus loin le raisonnement initié par cet article.

Répondre


Posté par Stanley Le 13 novembre 2012 à 16:02

Je suis d’accord avec Aurél, sur les critères énergétiques : vraisemblablement plus d’énergie dissipée en Hoka = perte d’énergie. Ca doit surement être assez lourd comme chaussure = dépense énergétique supplémentaire. Elles doivent être assez molles, donc propices aux blessures liées à l’instabilité. Et puis, même sur le papier, plus grande foulée car plus grand levier, ok. Donc, moins de foulée pour une distance donnée, ok. Par contre, chaque foulée prend plus de temps qu’initialement (moindre fréquence de foulée), donc au bilan (compris amplitude-fréquence), pas forcément un gain de vitesse/temps sur une course. Non ?

Répondre


Posté par Manu Le 13 novembre 2012 à 16:29

On est tous d’accord et comme je le dis dans l’article les hypothèses sont plus que simplistes ! Pour le poids la Tarmac est annoncé à 290 g donc largement dans la moyenne (voir même un peu en dessous) @Stanley je ne pense pas que la fréquence baisse J’ai écrit cet article car j’ai entendu dire dans le peloton, une personne qui parlait à une autre et qui lui disait exactement ça « Ouais et comme la semelle est plus épaisse tu peux gagner 5 minutes sur un marathon… » L’autre jour j’y ai repensé et j’ai refait le calcul pour tomber exactement sur l’argument de ce coureur… Bien sûr il me semble qu’on est très loin de la réalité !

Répondre


Laisser une réponse