Entorse de la cheville : une blessure complexe



 

Loin de moi l’idée de faire un article complexe sur cette pathologie (ou sur ces pathologies), je me suis juste penché un peu sur le sujet car j’ai subi la complexité de cette blessure.

L’entorse de la cheville peut présenter différentes pathologies et la durée du retour au sport peut aller de quelques jours à quelques mois. Il faut savoir que le sport induit 50% des entorses. L’articulation de la cheville est composé de plusieurs ligaments. Une entorse, cela peut être un léger étirement d’un ligament, une déchirure partielle du ligament ou carrément une rupture d’un ligament.

Si on nomme de la même façon ces différents cas, vous pouvez vous douter que les conséquences sont très différents entre un étirement et une rupture. Une chose est sûre la seule solution pour bien guérir est le repos.

Dans un premier temps, il faut une repos total sur l’articulation. N’hésitez pas à mettre de la glace pour diminuer la douleur  pendant les 2 premiers jours, elle n’a pas d’effet sur la guérison mais permet de limiter le gonflement. Vous pouvez également surélever la cheville pour la nuit.

Ensuite si vous n’êtes pas suivi par un kiné, il faudra mobiliser tout doucement votre cheville (sans mettre l’intégralité du poids de corps). Faites des mouvements très légers en fonction de la douleur : il ne faut pas forcer. Le but est de commencer par faire des mouvements maitrisés.

Quand vous reprenez la marche, au lieu de compenser la douleur, allez-y plus doucement mais respecter le mouvement naturel du pied. Si vous compensez pour aller plus vite, vous risquez de ne pas guérir correctement.

Progressivement la douleur va s’estomper jusqu’à disparaitre, plus ou moins rapidement en fonction de l’importance de l’entorse.

L’entorse est complexe et peut être longue à guérir, il ne faut la pas négliger, en fonction de votre tolérance à la douleur, vous pouvez vous faire une petite entorse, la douleur disparait en 2 /3 jours mais ce n’est pas guéri pour autant et elle ressurgit peu après une sortie longue ou une course bien rythmée.

La pathologie est facile à déterminer mais son intensité est difficile à évaluer et donc il est difficile de dire en combien de temps vous allez guérir.

Si vous avez des doutes, il vaut mieux reprendre progressivement au lieu de faire directement la séance prévue dans votre plan comme si il n’y avait pas eu de blessures.

 

Laisser une réponse