ElliptiGo, quand le vélo et le running fusionnent


 

J’avais rendez-vous avec une machine originale en cette soirée estivale parisienne. L’ElliptiGo, un savant cocktaïl de step, de running et de vélo qui ne passe pas inaperçu. Tour d’horizon de ce produit de plein-air qui a pour ambition de se développer en France.

Un concept innovant

Commercialisé pour la première fois aux USA en 2010, les concepteurs de l’ElliptiGo avaient pour ambition de créer une machine à courir sans impacts pour répondre en particulier aux besoins des coureurs meurtris. Un vélo sans selle, une position debout et la reproduction du mouvement elliptique naturel de la course pour un produit qui se veut original, sans traumatismes et qui promet un effort plus intense qu’à vélo. Un concept qui rappelle le StreetStepper, un produit similaire déjà existant.

eliptigo 004
D’Andrea Clementson, responsable internationale des ventes de l’ElliptiGo aux côtés de l’équipe BernasCom : Elodie Bernascon et Marc Racquil

La prise en main

A première vue, la maîtrise de l’engin semble demander un peu d’entraînement. Mais après quelques minutes sur l’ElliptiGo, on se trouve tout de suite à son aise et l’équilibre se fait naturellement en enchaînant les grands coups de pédale sous le regard amusé des passants. L’effort est très ludique, et m’a rappelé les machines de step en salle de sport. En passant les vitesses, les sensations de vitesse sont palpables. A coup sûr, les rues parisiennes ne seront pas le terrain de jeu favori de l’ElliptiGo. Nul doute qu’en campagne ou en montagne, une séance avec ce vélo elliptique d’extérieur sera des plus agréables. Mais cet aperçu donne déjà une bonne idée de ses possibilités.

Un mouvement de roulis fluide, une sensation de glisse pour un travail en douceur des cuisses et des  ischio-jambiers. La position debout donne une certaine impression de hauteur, tout en permettant de travailler la sangle abdominale et les muscles posturaux. On retrouve ensuite les automatismes d’un vélo classique : freins, changements de vitesse et pied au sol à l’arrêt. Un premier roulage convaincant. Reste à voir les effets d’une utilisation régulière.

Le public visé ?

Arnaud Grangier, l’importateur français de l’ElliptiGo, précise que les utilisateurs du vélo sont très variés. Du sport de haut-niveau à la remise en forme, l’ElliptiGo pourrait séduire un large public. « Beaucoup d’athlètes de haut-niveau l’utilisent aux Etats-Unis, comme complément de leurs programmes d’entraînement, avant et après un grand rendez-vous tel que les Jeux Olympiques » précise Arnaud Grangier. En France, l’ElliptiGo s’axe plutôt sur une utilisation fitness.

Faire du vélo en complément de la course à pied est une pratique dont les vertus ont été largement prouvées. Pour travailler le foncier, l’intégrer en phase de récupération, redémarrer en douceur les lendemains de blessure … c’est une bonne opportunité pour briser la monotonie des footings et des séances traditionnelles. En cela, l’ElliptiGo offre une alternative originale au vélo classique.

eliptigo 007

Les grandes pédales caractéristiques de l’ElliptiGo

Un avenir dans le running ?

Peut-il faire le poids face au vélo traditionnel ? Si l’ElliptiGo est un concept séduisant, original et efficace, le coût et l’encombrement de ce vélo elliptique d’extérieur risque d’être un frein à son développement dans le monde du running. Une démocratisation qui, si elle a lieu, pourrait plutôt voir le jour au sein de structures fitness et de remise en forme, voir pour de la location touristique, plus que pour un achat personnel à finalité sportive. L’ElliptiGo, du step en extérieur ou du running à vélo ? Les futurs amateurs trancheront.

Les +

  • Une alternative originale au vélo traditionnel, un côté fun et très ludique
  • Un travail très complet de l’ensemble du corps sans traumatismes ni chocs
  • Idéal pour la récupération et les retours de blessure

Les –

  • L’encombrement (près de 20 kilos et plus long qu’un vélo classique)
  • Le prix : 1799€ pour le 3 vitesses, 2399€ pour le 8 vitesses, 3499€ pour le 11 vitesses
  • Une utilisation qui restera occasionnelle pour un coureur

> Plus d’informations sur le site officiel de l’ElliptiGo

3 commentaires sur “ElliptiGo, quand le vélo et le running fusionnent”


Posté par fred0 Le 10 juin 2013 à 10:41

C’est dommage, pour remplacer le vélotaf sur des trajets pas trop longs, ça aurait pu être intéressant! Mais le prix!!!!! Au secours!

Répondre


Posté par CAZALS Le 28 juin 2014 à 20:29

Bonjour, Je vends mon Elliptigo si ça peut intéresser. Il est quasi neuf et n’a servi que pour 2 sorties. Contactez moi au 0682399147

Répondre


    Posté par Jerome pladec Le 12 octobre 2015 à 15:51

    Avez vous vendu votre elliptigo


Laisser une réponse