e-saga de l’été – Episode 8/15


 

Résumé des épisodes précédents : « – Et bien, Laurent, nous voici arrivés maintenant à mi-course. Alors, que retenir de ces premières étapes ?

– Ecoutez, Thierry, je dirais qu’on a vécu, jusqu’à présent, une période d’observation. Les favoris de l’épreuve ne se sont pas encore découverts totalement. Priscilla a bien placé quelques banderilles, mais rien de décisif.  Disons, qu’elle a surtout cherché à montrer le maillot. Steeve a pris quelques initiatives mais souvent à contretemps. Quant à Brad, comme d’habitude, il est resté calé bien sagement dans les roues. J’attends beaucoup des étapes qui arrivent. S’ils veulent l’emporter, c’est maintenant que les leaders doivent attaquer. « 

Steeve n’arrivait décidément pas à avaler sa salade de wakamé piquée de dés de tofu et de lentilles corail sauce concombre jaune, l’un des plats favoris de sa mère. Il retournait et retournait les dits dés de tofu, comme il retournait sans cesse les mêmes pensées dans sa tête. Et c’est bien ce retournement continu de dés de tofu qui avait mis la puce à l’oreille de Mme Profit mère, car des dés de tofu n’ont bien entendu pas pour vocation première d’être retournés, sauf, entre autre, par un être tracassé – un enfant facétieux aurait pu être également l’auteur d’un tel retournement mais à 27 ans, Steeve, pouvait difficilement prétendre à ce statut. Son fils avait donc un problème et foi de végétalienne, elle saurait le faire parler avant la fin de la soirée. L’attaque directe s’étant révélée vaine, une autre stratégie s’imposait. Première étape : la marinade. Prenez un fils tracassé, l’amener à température ambiante dans sa chambre durant 2 heures environ, réservez.

Après avoir déclaré qu’il n’avait pas très faim ce soir, qu’il se sentait barbouillé, sans doute un truc pas catholique qu’il avait mangé à la cantine, Steeve partir s’enfermer dans sa chambre afin de réfléchir au calme – non que sa mère soit une personne particulièrement bruyante mais sa curiosité naturelle n’aurait de cesse d’être satisfaite – à la situation et tenter de construire l’amorce de l’ébauche d’une éventuelle possibilité de solution. Ses amis Google et Bing allaient devoir lui apporter tout l’aide dont il avait bien besoin en ces instants délicats.

Rechercher « courir à 18 km/h en une semaine » … Votre recherche n’a pu aboutir. Veuillez s’il vous plaît reformuler la question. Bon, ce n’était visiblement pas gagné. « Courir à 18km/h ». 47423 réponses. Voilà qui était mieux. Allons-y. Alors, plan d’entraînement en 6 séances par semaine pendant 4 mois. Trop long. Plan d’entraînement en 5 séances par semaines pendant 4 mois. Trop long, trop long, trop long, toujours trop long !

Rechercher « running, améliorer sa vitesse ». 123545 réponses. Les plans d’entraînement, c’est bon, on passe. Ah « La FCMaxite améliore de 87,34 % vos performances. » Voilà qui semblait plus prometteur. « Prouvé scientifiquement ». Et par le professeur Dugland, spécialiste mondial de médecine de la performance sportive. Tiens, c’est curieux, il bosse à l’hôpital de St Marcel les Maillots et le distributeur de FCMaxite est aussi à St Marcel les Maillots. Coincidence sans doute. Le premier flacon est offert. Cool ! Si vous achetez tout de suite les 15 suivants pour la modique somme de … gasp !!! Ah oui, quand même ! Passons au suivant, « Run Faster with BoosterPill » livrée sous pli discret et payable uniquement par prélèvement automatique, adresse au Nigéria. OK, d’accord, je vois.

123545 sites plus tard, Steeve s’était enfin fait une raison, courir à 18km/h en une semaine n’était visiblement pas d’une évidence rarissime encore moins d’une simplicité biblique. La marinade était à point.

Deuxième étape : le grill. Prenez un fils tracassé, bien mariné. S’en emparer, par la ruse, car l’animal, même s’il présente tous les signes de l’amorphisme peut être cependant à ce stade relativement revêche, le dépit comme source de colère si vous préférez. Lorsque vous vous en êtes emparé, larder le alors de questions jusqu’à ce qu’il finisse par craquer et vous avouer la cause de ses tourments. Passer alors à la troisième étape.

FIN DE L’EPISODE

Dans le prochain épisode, nous découvrirons ce qu’est cette fameuse troisième étape, à moins que nous n’allions rejoindre Priscilla ou mieux encore Brad, qui pour l’instant, n’a joué qu’un rôle mineur de faire-valoir. « Passer 3 heures en salle de muscu pour se faire avaloir, c’est pas cool ! »

Laisser une réponse