Dernières foulées…



 

Dernières foulées avant mon premier marathon. Aujourd’hui, c’était mes dernières foulées avant mon premier marathon dimanche matin. 25 minutes. J’étais assez émue. Je me suis dit, maintenant, on y est et à moins d’une entorse ou d’une grippe ou que sais-je rien ne peut plus arriver.

Je me suis entrainée, à raison de 4 fois par semaine la première année puis 3 fois la deuxième année. Pourquoi être passée de 3 à 4 ? Parce que je me suis rendue compte que je progressais plus en me reposant plus, qu’à 4 fois, mes articulations souffraient trop et que je tombais souvent malade, comme si mes défenses immunitaires baissaient.

Pour ce marathon, j’ai du faire quelques sacrifices : finies les grasse mat’, fini de se coucher après minuit. Finies les sorties en boîtes de nuit et les pinaccolada, finis les talons aiguilles et de danser, piétiner jusqu’à pas d’heure pour me retrouver chez l’ostéo 3 jours après toute coincée des lombaires.

Pour ce marathon, j’ai du courir à jeun, faire du fractionné et autres joyeusetés, apprendre quelques termes techniques : FC, FCmax, VMA, lap, allure et m’équiper de running. D’ailleurs je vais courir ce marathon en Prophecy et ça me rassure.

Alors ce matin, j’ai regardé la plage où je suis venue courir si souvent ces deux dernières années, je me suis longuement étirée et dans tous les sens… J’ai marché un peu pour profiter de ces dernières foulées avant dimanche. J’ai mis le ipod, j’ai eu envie de danser et de démarrer en trombe… mais je me suis dit ‘ooo doucement julie, c’est pas le moment de faire ta gorette’ et j’y suis allée tout cool. J’ai croisé les coureurs habituels, on s’est salué de la tête ou d’un sourire. J’ai croisé des nouveaux venus qui s’entrainent assidument depuis 1 mois et j’ai eu envie de leur dire « ettt vous savez, dimanche prochain y a un marathon, venez ».

On me demande si je suis prête pour dimanche. Je ne sais pas, j’imagine que oui, on verra bien ! Ah si, faut encore que je me coupe les ongles. 42 km… à la fois c’est beaucoup, c’est le double de 21, à la fois c’est rien, je me suis entrainée pour. On verra bien !
Olivier doit aller chercher mon ‘paquetage’… merci Olivier, tu vas te  taper 4h de route… trop sympa 🙂

Maintenant, j’ai hâte d’y être. C’est un peu un rêve qui va se réaliser, j’espère. Je ne sais même pas comment l’idée de courir un marathon est venue… J’imagine que par mimétisme, à force de lire wanarun, on veut faire comme les autres, comme les copines. C’est assez couillon mais bon.

Je me sens un peu comme un bachelier qui vient de rendre sa dernière copie et qui n’a plus qu’à attendre ses résultats. Lors de ce marathon je vais penser bien fort à Stef qui nous a quitté cette année et à mon amie Viviane avec qui j’aurais voulu courir au moins 21 km mais qui a du changer de continent précipitamment ! Bises les amis !!!

A tous les lapins crétins qui vont me demander quel temps je vise, je réponds 2h52 of course… normal pour mon 57e marathon ! gniark !

17 commentaires sur “Dernières foulées…”


Posté par Martine Le 17 juin 2011 à 6:51

profite bien de cette merveilleuse aventure

Répondre


Posté par vincentdewanaurn Le 17 juin 2011 à 7:03

(vincent) : Allez Julie, tout Wanarun est avec toi 🙂 Du plaisir, que du plaisir !

Répondre


Posté par Jean-Luc Le 17 juin 2011 à 7:16

Savoures ce que tu vas faire Julie on sort grandi de ceete course.

Répondre


Posté par Olivier Le 17 juin 2011 à 7:18

Penses tu, un plaisir d’aller chercher les « wonderful package » mis à notre dispo par l’organisation.. je rêvais d’un stylo Air Mauritius depuis si longtemps ! et en prime une magnifique casquette NCIS !! Ah, nouveauté 2001, le marathon se court.. torse nu…. pas de maillot… je dis bravo. En tout cas, bon vent à toi, profites bien, gères bien, et on se voit à l’arrivée !

Répondre


Posté par rastarun Le 17 juin 2011 à 7:32

Quel marathon ?

Répondre


Posté par Nathou Le 17 juin 2011 à 8:06

On est tous avec toi Julie!!! Bon marathon:o)

Répondre


Posté par desmet frederic Le 17 juin 2011 à 9:16

si tu fais 2h52 c’ est toi qui m’ entrainne après lol, bon courage pour dimanche , pars tranquillement comme si tu allais faire ton footing , une fois que tu trouvé ton allure , ne bouge plus , après c’ est concentration, ténacité , meme si tu as mal , faut aller jusqu’ au bout , tant que tu peux mettre un pieds devant l’ autre , tu passera obligatoirement sous l’ arche d’ arrivé , bisous on pensera tous fort a toi dimanche .

Répondre


Posté par julien Le 17 juin 2011 à 9:22

amuses toi bien ! le plus dur de entrainement consciencieusement 😉

Répondre


Posté par Ben31 Le 17 juin 2011 à 9:26

Félicitation pourcette belle initiative!! Bon courage pour dimanche…. Moi aussi un jour peut être j’avalerai un marathon. Tu nous diras ton sentiment après tout ces Km j’espère. 🙂

Répondre


Posté par julie Le 17 juin 2011 à 14:21

merci les zouzou

Répondre


Posté par tieri Le 17 juin 2011 à 16:41

allez julie profite bien de cette fabuleuse experience, si certes tu auras mal aux jambes, tu vas apprendre beaucoup de choses sur toi, tant mentalement que physiquement le dépassement de soi est une epreuve qui fait grandir, et ses applications dans la vie de tous les jours te permettront de relativiser, de mieux gerer des situations qui auparavant pouvaient être stressante fais toi plaisir tout au long des km, et tu arderas tout ça en mémoire j’espère que tu nous feras partager tes émotions bisous tieri:)

Répondre


Posté par V Farcy Le 17 juin 2011 à 22:12

Bonnes chances, c’est une

Répondre


Posté par V Farcy Le 17 juin 2011 à 22:17

Oups, un doigt qui rippe ! ..je disais, c’est une aventure extraordinaire. En 2010, j’en étais si ému, que jj’avais écrit ça : http://vfarcy.jimdo.com/2011/04/24/marathon-de-paris/ Une chose, écouter son corps, ca que tu sembles avoir fait, bravo.

Répondre


Posté par Yanature Le 18 juin 2011 à 3:23

Merci pour ce beau partage Julie, Fais toi plaisir et profite du parcours! Je l’ai fait l’année dernière, il est magnifique. Mais ce n’est jamais facile un marathon!! Sois très prudente! Bonne course Yan

Répondre


Posté par chantaki Le 18 juin 2011 à 6:30

Bon premier marathon à toi Julie:)Fais toi plaisir avant tout!

Répondre


Posté par Marathon : monologue avec la voiture balai Le 23 juin 2011 à 4:01

[…] et après quelques bons entrainements où je tiens bien mon allure marathon et même mieux, j’y crois […]

Répondre


Posté par Thierry Le 23 juin 2011 à 19:44

Alors ce marathon ? La joie ? la tristesse ? A refaire ? Le plaisir ? la douleur ? Tout ? Super ? La déception ? L’accomplissement ? C’était comment ?

Répondre


Laisser une réponse