I’m in love … mais je partage. Une paire de SAUCONY à gagner.


 

SAUCONY KINVARA

I’m in love … with my shoes, mes chaussures, dans la langue de Molière, si vous préférez. Dans l’article qui suit, je vais en dire beaucoup de bien, énormément de bien même, d’autant que je considère que ce sont les meilleures chaussures avec lesquelles j’ai jamais couru et je pèse mes mots – en plus, j’en ai essayé un paquet, donc j’ai matière à comparaison !

Pour me faire pardonner ce que d’aucuns jugeront comme un excès de dithyrambes, j’ai décidé que ceux qui résisteront jusqu’à la dernière ligne auront le droit de participer à un JEU-CONCOURS pour tenter d’en gagner une paire (des neuves évidemment, pas les miennes).

Ceux qui suivent mes aventures sur ma formidable page Facebook ont déjà deviné quelle était cette « meilleure chaussure avec laquelle j’ai jamais couru » (sic). Les autres, auront jeté un oeil à la photo ci-contre et à sa légende et répondront en choeur « SAUCONY KINVARA ». Bravo :  1 point … mais il ne compte pas pour le concours.

Je vous arrête tout de suite : CE N’EST PAS UNE CHAUSSURE MINIMALISTE (Non, je ne parodie pas Magritte). Qu’on soit bien clair entre nous. Par contre, c’est sûr qu’elle en est plus proche que certain produit japonais tout récent évoqué sur ce même et merveilleux site. Comment la définir alors ?

SAUCONY KINVARA

Par sa légèreté pour commencer : 218 grammes en 45,5 y compris la semelle de propreté. Rien de superflu. Pas de morceau de plastique ou de simili-cuir plaqué à droite, à gauche pour faire beau. Un chausson fait dans une mousse alvéolée recouverte d’un fin tissu. En langage marketing cela donne : une maille légère et respirable. De fait, elle respire 🙂 Levons un doute : on peut courir même par des températures relativement froides avec des KINVARA sans avoir les pieds gelés.

Par sa semelle ensuite : 4mm de différence de hauteur seulement entre le talon et la pointe, flexible à souhait et surtout, sur le dessous en contact avec la route, rigoureusement plane et d’un seul tenant sans ces stupides décrochements avant le talon qu’on rencontre encore beaucoup trop. Evidemment, une telle semelle n’est pas faite pour ceux qui attaquent lourdement du talon et ont besoin de trois airbags sous le pied. Cependant, contrairement à une minimaliste pure et dure, la semelle protège relativement bien des aspérités et de tout ce qui peut traîner sur la chaussée.

SAUCONY KINVARA

Par son confort : LE crédo de SAUCONY – procurer le meilleur confort possible au coureur – et oui, même avec la KINVARA, malgré sa légèreté, malgré sa semelle mini-mini, la marque américaine a réussi le tour de force d’offrir une chaussure au confort incomparable. Confort que j’apprécie d’autant plus que je reviens d’une fracture de fatigue du pied et que je continue à en souffrir … sauf quand je chausse mes KINVARA.

Par ses qualités enfin : dynamisme, ce qui n’est pas une surprise vu la conception de la semelle, mais aussi polyvalence – strictement routière – aussi à l’aise pendant les séances d’endurance tranquille que pendant les séances rapides d’EMA ou de VMA ou encore les sorties longues.

Voilà bientôt deux mois que j’utilise mes KINVARA et j’ai réalisé toute ma préparation Marathon de Paris avec. Je ne peux plus les quitter. Dommage que je ne puisse pas les mettre au bureau. Certains jours où je n’ai pas de jambe, mon seul plaisir de la séance c’est de les enfiler et de les avoir aux pieds.

Bien entendu, elles ne sont pas destinées à tout le monde. Il vaut mieux être relativement léger et avoir une foulée plutôt dynamique avant / milieu ou plat du pied pour les apprécier à leur juste valeur. Les autres pourront néanmoins se consoler en les utilisant comme modèle racer sur les séances de fractionné.

Alors, elle vous plaît cette KINVARA ? Vous en voulez une paire ? Et bien, SAUCONY, devant mon enthousiasme délirant, a accepté de mettre à ma disposition pour un jeu-concours une paire (homme ou femme). Pour tenter de la gagner, c’est simple : répondez correctement aux questions suivantes (indice : toutes les réponses sont sur le site de SAUCONY : http://www.saucony.eu/fr-FR/4/accueil.html). Réponses à envoyer avant le lundi 28 mars minuit à fredbros@marathonrunner.com

1) De quel pays est originaire SAUCONY ?

2) Comment s’appelle la technologie de « matelassage » de SAUCONY ?

3) Dans la gamme trail de SAUCONY comment s’appelle le modèle dont le chausson monte au-dessus de la cheville ?

4) Dans la gamme route de SAUCONY, un modèle porte le nom d’un style de musique, lequel ?

5) J’ai déjà couru avec une autre SAUCONY que la KINVARA (et en ai parlé sur Wanarun), laquelle ? La mienne était à l’indice 11, celle du moment est à l’indice 12 … et c’est une routière.

M’envoyez les réponses d’ici lundi 28 mars minuit à l’adresse email fredbros@marathonrunner.com (avec la mention Concours SAUCONY dans le sujet pour ne pas que je zappe le mail LOL). Je procéderai à un tirage au sort honnête et impartial comme à mon habitude. Indiquez moi juste votre nom dans le corps du mail au cas où votre adresse e-mail ne serait pas explicite et la pointure. Pour l’adresse de livraison, comme je ne compte pas revendre de base de données à une agence de pub LOL, je ne la demanderai qu’au gagnant / la gagnante.

Et … un grand merci à Cédric de SAUCONY France. Un équipementier bien sympa !

PS : les modalités du tirage au sort. J’ai trois possibilités : 1) je désigne arbitrairement le gagnant / la gagnante parmi mes ami(e)s LOL 2) j’imprime tous les mails de réponse et je demande à une main innocente d’en tirer un au hasard 3) je rentre tous les noms sur excel, je randomize l’ordre et je demande à un esprit innocent un nombre entre 1 et le nombre de joueurs ayant trouvé la bonne réponse. Si j’utilise la 1), on va me taxer de partialité non ?. La 2) n’est pas terrible pour la planète (et accessoirement pour mon imprimante). Allons-y pour la 3) alors.

9 commentaires sur “I’m in love … mais je partage. Une paire de SAUCONY à gagner.”


Posté par Juaneda Le 25 mars 2011 à 7:12

Bonjour, Concours Only In SAUCONY Réponses : 1 : SUPPRIMEE PAR LA REDACTION 2 : SUPPRIMEE PAR LA REDACTION 3 : SUPPRIMEE PAR LA REDACTION 4 : SUPPRIMEE PAR LA REDACTION( Je cours avec en ce moment,super modèle au faible coût & super rendement !!) 5 : SUPPRIMEE PAR LA REDACTION Ma pointure 44,5 US 10,5 Commentaire de la rédaction : Philippe a tout bon mais il ne devrait pas mettre ses réponses en ligne 🙂 Only in Saucony !!!!

Répondre


Posté par imrama Le 25 mars 2011 à 8:47

J’utilise régulièrement des Kinvara en alternance avec des chaussures plus minimalistes (asics piranha sp3) et chui ben content. Toutefois j’ai du faire une découpe dans la semelle de propreté (bien pratique et souvent inexistantes dans les minimalistes) car la « bosse » de la voute plantaire est trop marquée pour moi. J’attend avec impatience d’autres tests comme les hattoris, les NB minimus, les Keen trail… Merci Fred de donner un peu de place au minimalisme sans orthodoxie.

Répondre


Posté par crazyjo (joel reeb) Le 25 mars 2011 à 9:01

Comme je ne sais pas ou il faut poster la réponse, je vais le faire ici comme Philippe… 1:SUPPRIMEE PAR LA REDAC 2:SUPPRIMEE PAR LA REDAC 3:SUPPRIMEE PAR LA REDAC 4:SUPPRIMEE PAR LA REDAC 5:SUPPRIMEE PAR LA REDAC ma pointure, 42.5 en taille largeur médium, chez saucony, actuellement je cours avec le modèle échelon et c’est a nouveau un vrai plaisir…

Répondre


    Posté par fredbros Le 25 mars 2011 à 9:10

    J’ai indiqué dans l’article qu’il fallait m’envoyer les réponses à fredbros@marathonrunner.com @+


Posté par Tom Le 25 mars 2011 à 10:59

Superbe article ! J’ai une question complémentaire : en regardant la semelle, elle semble bien épaisse par rapport à celle d’une Nike Lunarglide (que tu as aussi testée me semble-t-il). Est-ce qu’on ne perd pas en sensations de pied ?

Répondre


Posté par fredbros Le 25 mars 2011 à 13:14

@Tom : non du tout. C’est même l’inverse je trouve. La semelle en elle-même n’est pas épaisse. C’est le design de la partie arrière qui donne cette impression d’épaisseur.

Répondre


Posté par Fred Le 25 mars 2011 à 15:16

… Matisse…. pffff Magritte évidemment!! « Ceci n’est pas une pipe » rien que pour cette correction, ai-je droit à quelques indices supplémentaires? 🙂

Répondre


Posté par fredbros Le 25 mars 2011 à 15:49

Tu as lu Matisse ??? Non, tu as du mal regarder. Vérifie 🙂 Allez, tu mérites un indice : les réponses sont sur le site de Saucony LOL Plus sérieusement, il me semble bien que Saucony ait quelques attaches Outre-Atlantique.

Répondre


Posté par Tom Le 25 mars 2011 à 20:52

Vu le poids de ces chaussures, est-ce qu’elles jouent dans la même cour que les Adizero Adios ?

Répondre


Laisser une réponse