« COURIR NATUREL » : IL MANQUAIT UN LIVRE EN LANGUE FRANCAISE, LE VOILA !


 

Le Barefoot Running/Course Minimaliste a fait l’objet de publications nombreuses autant que célèbres hors de nos frontières, principalement outre-Atlantique.

On ne cite que pour le principe, l’ouvrage de référence de Chris McDougall « Born To Run », qui figure à la place d’honneur dans la bibliothèque du coureur minimaliste… ou classique, d’ailleurs ! Puis Ken Bob Saxton (« Barefoot Running Step By Step ») qui a décrit en détails et en illustrations les gestes justes et la foulée idéale dans la course pieds nus. Michaël Sandler et « Barefoot Running » qui a apporté une contribution importante au même thème : converti, comme je l’ai été moi-même en plus de la piste que je suivais déjà, à courir sans chaussures après blessure grave. Citons aussi Jason Robillard avec « The Barefoot Running Book ».

L’été dernier, Frédéric Brossard, chroniqueur minimaliste à Jogging International et actuellement rédacteur responsable de la rubrique « minimaliste » du site runners.fr, me propose d’écrire avec lui un livre sur le Barefoot/Minimalisme : unir nos connaissances réciproques, lui pour la partie technique, préparation et équipement, et moi pour la partie anatomique, biomécanique, et médicale principalement préventive au cours de la phase transitionnelle du coureur. Ma réponse a été immédiate, et le mise au travail n’a pas attendu : j’étais particulièrement enthousiaste à l’idée de réaliser cet ouvrage !

C’est donc au mois de Juin prochain que les éditions Amphora vont donner naissance à ce bébé littéraire !

Dans la catégorie déjà très dense « Sports d’Endurance » d’Amphora, notre livre compte bien affirmer, comme le dit lui-même l’éditeur en guise de présentation, affirmer que le « Barefoot/Minimalisme » est passé du statut d’épiphénomène de mode à l’usage de passionnés à ses débuts, au rang de l’« un des axes majeurs de la pratique de la course à pied ». Et d’ajouter : « Voici le premier manuel publié en Français entièrement consacré à ce « courir naturel » pour lequel notre corps a été formé à l’origine »

Le lecteur sera, je pense, et pour ce qui concerne ma propre contribution, éclairé au mieux sur la justification physiologique de la course pieds nus. Il aurait fallu un chapitre trop important pour citer en détail toutes les pathologies qui ont conduit, dans ma propre expérience professionnelle, autant de coureurs à suivre mes conseils et surtout à en exposer les résultats ! J’espère que la concision du résumé à laquelle je me suis appliqué lui suffira à me croire sur parole. Pour s’en convaincre et pour le lecteur que la langue de Shakespeare ne rebute pas, il peut confirmer mon point de vue par les nombreux articles et conférences de James Stoxen, médecin-chiropracteur de Chicago et responsable de la Team Doctors, pratiquant lui-même le barefoot running, qui fait autorité indiscutable en la matière.

Outre la justification de la pratique, j’ai essayé aussi, dans le même ordre d’idée, d’expliquer pourquoi courir pieds nus (ou en chaussure minimaliste), pouvait aider le coureur à se débarrasser de pathologies tellement courantes, et que les mêmes auteurs s’accordent également à attribuer très souvent aux chaussures à amorti : tendinites des membres inférieurs, fasciites plantaires, troubles musculo-squelettiques à de nombreux étages du corps… Avec le même support-témoin chez les mêmes auteurs déjà cités.

Enfin, j’ai surtout voulu souligner cette notion que je ne cesse de marteler presque quotidiennement à mes correspondants : l’incontournable progressivité de la phase de transition à la course minimaliste !! Souvent ignorée ou négligée, en tous cas trop souvent écourtée (et je le comprends bien…) par des coureurs impatients de retrouver, voire d’améliorer leurs performances antérieures, elle est à l’évidence la seule et unique source des blessures attribuées au minimalisme. Ses détracteurs en font leur unique argument, alors je le répète inlassablement : cela n’est pas le minimalisme qui est responsable de ces incidents, c’est la façon dont il est conduit.

Donc après la lecture de ce livre, les coureurs concernés seront à l’abri de ces inconvénients : je leur apporte personnellement les justifications, Frédéric leur indique très minutieusement les phases de préparation physique indispensables, avant de leur toutes les caractéristiques de l’équipement requis par ceux qui choisiront la chaussure minimaliste à la course pieds nus. Et les ressources documentaires clôtureront, par ses soins, l’information pour ceux qui voudraient encore en savoir toujours plus !…

Je ne terminerai pas cette présentation sans évoquer mes nombreux amis qui m’ont permis d’enrichir mes connaissances par d’autres façons d’appréhender le sujet et de mieux comprendre encore le monde des coureurs minimalistes français, par leurs blogs, leur confiance et leur motivation, leurs performances. Je ne peux pas les citer tous, et je ne veux pas faire de jaloux…mais ils se reconnaitront car ils savent à quel point ils comptent pour moi. Et comme ils figurent tous dans ma liste sur un célèbre réseau social, il suffit de la consulter !!

Enfin, une mention spéciale quand même à Christian Harberts, l’un des premiers d’entre eux, fondateur de la Section Française de la Barefoot Runners Society, en souvenir de ce 1er mai 2011 qui a vu démarrer la concrétisation de notre passion et la diffusion de notre discipline. Et encore merci Frédéric pour m’avoir convaincu qu’il fallait publier nos idées !

Précommander sur Amazon

Laisser une réponse