Courir autrement : le Hashing



 

hashing-runningEn fouillant sur Internet, j’ai découvert une nouvelle forme de « pratique » de la course à pied : le Hashing. L’idée est intéressante à la base et permet de découvrir une zone en courant soit en ville, soit en foret. Vous vous demandez pourquoi j’ai agrémenté cet article d’une photo de tonneaux de vins… je vous en dirai un peu plus à la fin.

Les coureurs sont répartis en 2 équipes : les lièvres et la meute sur l’idée de la chasse. Les lièvres connaissent les lieux et s’élancent en premier. Le principe c’est qu’à chaque changement de direction les lièvres annoncent en déposant de la farine au sol qu’ils ont changé de direction mais ils n’indiquent pas la direction.

La meute court après les lièvres tout en découvrant et surtout en cherchant le bon parcours.

Une stratégie consiste a ce que la meute se divise lors des changements de directions pour avoir toujours une partie de la meute sur la bonne direction et au plus vite. Il peut également y avoir des indications de mauvais chemins à ce moment la meute sait qu’elle a pris la mauvaise direction et doit faire demi-tour.

A la fin du parcours, les coureurs sont assoiffés et c’est en général le lieu d’une grosse fête avec parfois de l’alcool qui coulent à flot. Le parcours peut aussi être truffé de « pause boisson » pour reprendre des forces.

Cette pratique n’est pas très répandue en France, il existe quelques groupe de Hashers qui sont référencés sur le site Go to the Hash.  Il est possible de faire du Hashing en VTT.

Quelques infos sur le Hashing

 

 

 

Laisser une réponse