Comment regresser sans s’en apercevoir !



 
regressionDepuis plus de 6 mois, je cours seul, sans repère, sans objectif, sans rythme,… mais avec beaucoup de plaisir. il m’arrive de forcer un peu l’allure comme dans une séance de seuil. il m’arrive de faire un peu de fractionné en prenant comme repère les lampadaires sur le bord du chemin. il m’arrive de forcer sur le dernier kilomètre… mais la plupart du temps, je me laisse aller dans ce petit rythme tranquille sans marcher…

Il faut dire que ma montre cardio-GPS est en panne, j’ai trainé à l’envoyer en SAV et du coup je me laisse aller à mon petit train de sénateur. un peu plus rapide quand il pleut car j’ai envie de rentrer mais un peu plus lent quand il fait beau (c’est si rare en ce moment) ou j’ai envie de profiter de la nature et du bon moment qui passe.

Puis l’envie de se lancer des défis revient et je me décide d’acquérir finalement une Ambit 2 pour voir ou j’en suis et me préparer correctement…

Jusque là tout allez bien et dès la première sortie, je vais m’apercevoir que je ne suis plus du tout dans le rythme. Au bout de quelques minutes à courir à mon rythme habituel, la montre me renvoit une image de moi que je n’avais plus. je suis bien en dessous du rythme que j’avais avant.

Le constat est clair mais pas alarmant. j’ai couru sans savoir où j’en étais, je me suis installé dans un faux rythme tout en gardant une certaine satisfaction d’être bien physiquement.

Ne soyez donc pas surpris si les chronos ne sont plus là.

Quelques conseils pour ne pas tomber dans la routine :

– Courir en groupe une fois de temps en temps, on parle, il y a de l’émulation et cela permet de voir ce qu’on vaut.

– Avoir une montre bien configuré pour voir la vitesse, les kilomètres qu’on parcourt, le rythme cardiaque. Cela va permettre de voir votre état de forme.

– avoir un parcours standard que vous ferez une fois par semaine et vous jetez un oeil en partant sur l’horloge et idem à votre retour. Si ça baisse, essayer de vous battre un peu plus la prochaine fois.

17 commentaires sur “Comment regresser sans s’en apercevoir !”


Posté par Swat Le 11 mai 2013 à 21:18

Jamais sans mon GPS. Il est une vraie source de motivation. J’en achèterai un ordinaire ou d’occasion si le mise tombait en panne.

Répondre


Posté par Christophe Le 12 mai 2013 à 12:58

Bonjour, Avoir une montre bien réglée ok mais je dirais surtout des logiciels cohérents ! J(‘utilise une garmin forunner 405cx et je constate de nombreuses incohérence par exemple juste entre les 2 logiciels garmin (garming training center et garmin connect en ligne) pour la même sortie les données ne sont pas les mêmes, vitesse max,… Ce n’est pas normal. En plus par exemple sur garming training center ce n’est pas possible : une vitesse mx de 14,8 km/h pour une vitesse moyenne de 16,6 km/h… C’est déstabilisant et non motivant ! Qu’elles sont les valeurs exactes qui a faux ? Les 2 ? Car avec un autre gps ce ne sont pas encore les mêmes données et si je transfére les données de garmin sur sportypal par exemple les donné ne sont pas encore les mêmes.

Répondre


Posté par nicolas Le 12 mai 2013 à 15:15

ca fait aussi du bien de se laisser guider par les sensations de temps en temps avant de reprendre le chrono en main….

Répondre


Posté par Aurel Le 12 mai 2013 à 17:27

Il me semble tout de même qu’on peut courir sans une montre à 400 euros, à la sensation ou avec un simple chrono à 10 euros, et progresser. A vous lire, on dirait que le point de départ de toute progression est l’achat de matériel…

Répondre


Posté par Swat Le 12 mai 2013 à 17:37

Pas forcément 400€, mais effectivement, pour progresser, la notion de distance (et donc de vitesse) est importante. Alors, à moins de ne faire que de la piste, l’acquisition d’un GPS, sans être primordiale, est un super outil pour la motivation. Tu comprendras mieux quand tu en auras un, sans pour autant claquer 400€

Répondre


Posté par Manu Le 12 mai 2013 à 17:45

Aurel je ne suis pas d’accord avec ta remarque. D’ailleurs dans les pistes que je donne sur la fin de l’article, 2 des 3 pistes que je propose coute 0 euros…

Répondre


Posté par Christophe Le 12 mai 2013 à 21:27

Avant d’avoir une montre gps, je calculait la distance faite grace a google map mais un peu long, avec ma montre c’est vraiment pratique je sais la distance parcouru, programmer des fractionnés, si on veut faire un 100 m ou 200.. pas besoin de mesurer ou d’aller a des endroit déjà marqué… Et si vous avez un smartphone pas besoin d’investir dans une montre à 400€ (ou d’occaz ou desctoké à 140€) mais dans une appli à 0€….

Répondre


Posté par Vincent Le 14 mai 2013 à 8:49

Je confirme le commentaire de Christophe … un bon smartphone et le tour est joué. Beaucoup d’application (Android et iOS) existent et suffisent largement pour suivre sa progression (ou régression, donc … 😉 ), et se motiver. Alors certes, ca ne fait pas cardio, mais un simple cardio ne coute pas si cher que ca. Et encore que, selon les applis, on arrive à trouver des cardios compatibles avec les applis smartphone 🙂

Répondre


Posté par Séb Le 14 mai 2013 à 9:39

Beaucoup d’inconvénients avec le smartphone. Tout particulièrement l’écran tactile, incompatible avec le port de gants en hiver, beaucoup moins aisé de manipulation que de vrais boutons. Trop lourd, pas idéal pour une utilisation triathlon, notamment en piscine. et surtout, pas suffisamment accessible accroché au bras, comparativement à une montre au poignet. OK pour les pratiquants du dimanche (je n’ai rien contre eux). Dès que ça devient plus régulier (3-4 séances/semaine et +) l’investissement dans le bon équipement devient nécessaire.

Répondre


Posté par Christophe Le 14 mai 2013 à 12:37

Faux, il existe des gants tactiles Et ma montre est tactile et ne fonctionne avec des gants même tactile… L’avantage du smartphone tout est a l’écran pas besoin de changer d’affichage. Après personnellement du smartphone je suis passé à la montre c’est plus pratique tout de même mais reste limité avec un smaprtphone on peu plus personnalisé et mettre le programme gps de son choix.

Répondre


Posté par Aurel Le 14 mai 2013 à 12:52

« OK pour les pratiquants du dimanche (je n’ai rien contre eux). Dès que ça devient plus régulier (3-4 séances/semaine et +) l’investissement dans le bon équipement devient nécessaire. » Il me semble au contraire que ce sont les pratiquants du dimanche qui se gaussent avec du matériel hors de prix et se revendiquent geek. Je connais un paquet de gars qui tournent en moins de 34 min (parfois plus proche de 30 que de 34) au 10 km et ne s’entraînent qu’avec un chrono, pas même de cardio. En revanche les possesseurs de GPS-altimètre-cardio de mon entourage sont majoritairement des finishers (qui participent à des courses pour terminer et se pointer le lundi avec le maillot de finisher au boulot). Ce sont les mêmes qui s’empressent de décharger leurs entraînement sur GarminConnect, avant même d’avoir pris sa douche ou autre et comptabilisent au mètre près leur entraînement hebdomadaire. Tout ça pour dire que ce sont certes de jolis bijoux de technologie, mais de la à dire que la précision que ces appareils apporte est nécessaire pour progresser, ça me fait doucement sourire. Un peu comme quand je double des quarantenaires bedonnant sur des vélos tout carbone de 6.5 kg …

Répondre


Posté par Vincent Le 14 mai 2013 à 13:00

@Seb : on est bien d’accord, les usages sont différents. Maintenant, mon portable, dans son brassard, gère très bien les gants. L’ergonomie, après, c’est une histoire de convenance personnelle, mais attaché sur l’avant bras, ca le fait très bien. J’ai préparé un semi à raison de 3 séances par semaine pendant qq mois (avant de me blesser), avec un iphone 3G à l’époque + runkeeper, et ca le faisait suffisamment bien à mon gout 🙂 Quand à la piscine, je suis d’accord, pour le coup, ca ne marche pas. Mais bon, on est pas sur wanaswim.net 😉

Répondre


Posté par Séb Le 14 mai 2013 à 13:34

Ne nous énervons pas, je ne fais que donner mon point de vue de coureur qui court 3 à 4 fois/semaine pour +/- 2200 bornes à l’année, dont quelques départs de courses. Je suis mieux avec mon GPS au poignet, qui résiste à l’immersion et qui en plus passe au guidon de mon vélo (cadre alu, fourche carbone 9kg) en 2 secondes qu’avec un smartphone qui n’a pas été spécifiquement conçu pour ces activités. Et je n’ai pas abordé la programmation des séances fractionnées. Je suis loin de cette catégorie de personne qui se traine avec 2000€ de matos sur elle. Je suis plutôt anti-frime puisque je cours essentiellement de 5h30/6h à 7h le matin. Il n’y a pas grand monde à épater à cette heure là. Bref, pour avoir essayé chacune de ces deux solutions, mon choix a été vite fait. 😉 Essayez, exploitez bien ce qu’apportent ces solutions, vous comprendrez mieux.

Répondre


Posté par Olivier Le 15 mai 2013 à 13:19

Salut, moi j’utilise xperia mini + endomondo pour toutes les séances CàP, pour la natation juste le chrono et pour le vélo cela dépend de la distance. Pour l’instant, ça me va. Je n’utilise pas de cardio, peut être un tort, mais une légère progression s’installe au fil des mois – On verra à Nice. Le passage à la super montre se fera certainement lorsque les tarifs seront un peu plus raisonnables…

Répondre


Posté par adamsky Le 30 juin 2013 à 18:17

Encore un publireportage déguisé en expérience personnelle. Pathétique.

Répondre


Posté par Manu Le 30 juin 2013 à 21:15

@adamsky : il faut arrêter de voir le mal partout ce n’est pas un publireportage. Il n’y a jamais eu sur ce site une quelconque obligation d’écrire quoi que ce soit. Nous ne recopions pas bêtement les communiqués de presse, juste des passionnés qui parlent de leurs passions. Mais je suis désolé que tu penses ça de nous. Je pense qu’on essaye de parler de tout ce qui fait ce sport : les courses, les produits, les livres,… je ne pense pas qu’on ait une approche trop mercantile.

Répondre


Posté par adamsky Le 4 juillet 2013 à 13:31

Ben écoute, quand je lis ça : »Puis l’envie de se lancer des défis revient et je me décide d’acquérir finalement une Ambit 2 pour voir ou j’en suis et me préparer correctement… » Je me demande pourquoi tu ne dis pas simplement que tu t’ai décidé à faire l’acquisition d’une montre GPS, tout bêtement. Peut-être parce que c’est le dernier produit de chez Suunto (tu m’obliges à citer une marque pour pouvoir argumenter) et que tous les blogs qui parlent de matos pour courir en font la promo en ce moment ? Faudrait pas trop nous prendre pour des courges quand même 🙂 On peut parler du même sujet en partant de son expérience perso sans citer jamais aucune marque. C’est donc un procédé publicitaire. « je ne pense pas qu’on ait une approche trop mercantile. » Trop, je ne sais pas. Mais mercantile, si.

Répondre


Laisser une réponse