Columbia Verdon Canyon Challenge – jour j-1 : le Graal !


 

Samedi 12 juin 2010 : jour j-1 avant le Columbia Verdon Canyon Challenge où je suis invité pour représenter Wanarun, avec d’autres bloggeurs, par Columbia.
Objectif : tester en grandeur nature, et sur un terrain de jeu très technique (j’y reviendrai dans le second épisode de cette aventure), la fameuse Ravenous.
Je retrouve dans le TGV qui m’emmène à Aix-en-Provence (après un changement à Paris), Fabrice, l’instigateur et l’organisateur de ce week-end de découverte. Avant de poursuivre je tiens tout particulièrement à le remercier. Tout s’est déroulé sans soucis ; on ne s’est même pas perdu  une seule fois. A suivre…
Arrivés à Aix-en-Provence, nous retrouvons Mickaël, en provenance de Grenoble. Après un déjeuner (des pâtes bien sûr !) pris à la brasserie de la gare, nous sommes rejoints par Benjamin, jeune coureur belge. L’équipe est presque au complet. Nous retrouverons le niçois de la bande, Johan, sur place, à Aiguines, ville du Verdon où sera donné le départ du trail de 30km.

Nous chargeons tous nos bagages (dont les Mobex) dans la voiture, il nous reste environ 1h30 de route.


(de gauche à droite : Fabrice, moi (Vincent), Benjamin, Mickaël et les Mobex)

Heureusement que Fabrice avait soigneusement repéré le trajet et qu’il l’avait noté, non moins soigneusement, sur un morceau de papier, car la voiture de location ne disposait pas de GPS.  Si j’osais, à ce moment du récit, j’aurais bien envie de lui donner le surnom de Tom Tom. Mais seulement si j’osais 🙂

A Aiguines, comme prévu, Johan nous attend. L’équipe de choc est constituée ! Il faudrait d’ailleurs lui trouver un surnom à cette équipe car nous sommes sans doute amenés à nous retrouver sur d’autres courses.

Nous sommes accueillis par tous les membres de  l’équipe Columbia que je remercie chaleureusement, et tout spécialement Pascale, représentante de la marque pour la France et la Belgique. Nous avons été reçu royalement, les échanges ont été très fructueux et sans langue de bois. Il y avait même une équipe pour filmer nos moindres faits et gestes et Fabrice a pu tester un nouveau sac à dos dont la fonction première n’est pas encore réellement connue !

Je vous invite, si vous en avez l’occasion, à découvrir la revue éditée spécialement par Columbia et qui retrace tout ce qui a été écrit, notamment sur la Ravenous, sur différents blogs. On y découvre les posts positifs comme ceux négatifs : aucune censure !

A peine le temps de retirer les dossards que le vainqueur du 100km est annoncé. Et quel vainqueur : Dawa Sherpa en personne. Parti le matin à 5h30 heures il termine la course 13 heures et 24 minutes plus tard !
Mes compagnons, déjà très aguerris sur trail (ce qui n’est pas vraiment mon cas, j’y reviendrai dans la seconde partie de ce récit), n’en reviennent pas d’être à quelques mètres du coureur de légende. Johan déclarera même : « j’ai vu Dawa Sherpa, je peux mourir en paix ! ». Le dieu vivant du trail (comprenez Dawa, pas encore Johan !) est très accessible. Nous avons pu échanger de longs moments avec lui et nous ne sommes pas privés de poser pour la postérité.

(moi (Vincent) et Dawa Sherpa)

(Fabrice et Dawa Sherpa)

(Mickaël et Dawa Sherpa)

(Johan et Dawa Sherpa)

(Benjamin et Dawa Sherpa)

Après un rapide tour en ville pour acheter de l’eau, nous récupérons les clés de notre toile de tente.
Nous nous changeons ensuite pour quelques minutes d’un footing improbable autour de trois sapins. Avec du recul, c’est vrai que nous avions l’air un peu ridicules à tourner en rond dans le camping.
On s’entendra même dire par un organisateur présent sur l’avant-dernier point de pointage du 100km : « alors les filles on s’échauffe pour demain ! ». En effet les organisateurs ont eu l’excellente idée (ils n’ont pas eu que des excellentes idées d’ailleurs, mais je vous raconterai cela dans le second épisode) de mettre un point de pointage dans le camping où se déroulait la pasta-party. Nous pouvions ainsi, tout en dinant, saluer les finishers du 100 bornes. Enfin presque finishers car les 10 derniers kilomètres n’étaient, aux dires des organisateurs, pas de tout repos.
Deux assiettes de pâtes et un gâteau de semoule plus tard nous saluons Jean Giaocosa (l’organisateur du Columbia Verdon Canyon Challenge) qui avait eu la gentillesse de répondre à mes questions.
Il est un peu plus de 22 heurs lorsque nous prenons possession de nos lits pour une nuit de sommeil qui se déroulera en deux parties !
Voilà pour ce premier récit.
Seconde partie à venir prochainement et qui commencera à 5 heures du matin en pleine nuit avec une température à ne pas mettre un trailer dehors !

Au fait, vous l’aurez tous compris : le graal s’appelait  Dawa Sharpa !

A lire également :
« Columbia Verdon Canyon Challenge 2010 : Rencontres, émotions, défaillance et déception » par Yohan.
« Trail du Verdon : la fin de l’expérience Columbia Ravenous, le début d’une fine équipe ?? » par Fabrice.
« Columbia Verdon Canyon 30kms – Récit de course » par Mickaël.

A voir :
La galerie photos de Yohan.
L’interview de Dawa Sherpa à l’arrivée du 100 km.

9 commentaires sur “Columbia Verdon Canyon Challenge – jour j-1 : le Graal !”


Posté par Johan Le 15 juin 2010 à 10:42

Excellent cette première partie CR !!! j’adore ton style, plus vraie que vraie la petite phase pour la postérité c’etait : “j’ai vu Dawa Sherpa, je peux mourir en paix !” Je suis vraiment content d’avoir fait te connaissance, à l’occasion de cette « expériences », j’ai hâte de lire la suite 🙂 ps : tu dois bien avoir une petite idée pour le nom de l’équipe ?

Répondre


Posté par vincent Le 15 juin 2010 à 12:41

@Johan : c’est corrigé pour la phrase. Pour le nom de l’équipe, quelque chose autour de loup (en référence au Ravenous : http://runonline.wordpress.com/2010/05/12/to-be-ravenous/) : peut-être les Loups un peu fous 🙂 Au plaisir.

Répondre


Posté par RunOnline Le 15 juin 2010 à 17:04

Moi je propose les loups affamés…d’aventure, de pâtes, de massages…de trail ! Royal, le récit, on s’y croirait et je pense que d’ici quelques temps, on pourra le relire pour se gonfler à bloc avant de partir en compétition !!!

Répondre


Posté par mike Le 15 juin 2010 à 20:37

« quelques minutes d’un footing improbable autour de trois sapins » : j’adore , c’est exactement çà !!! On attend évidemment la suite du récit qui s’annonce palpitant !! Pour le nom de la team je voyais bien « les fillettes » pour faire plaisir à notre varois sympathique mais je peux me tromper …

Répondre


Posté par Benjamien Le 16 juin 2010 à 9:32

Salut Vincent, Ca va? Comment sont les jambes? Pour moi aussi c’etait tres agreable ce weekend! merci Columbia!!

Répondre


Posté par vincent Le 16 juin 2010 à 9:39

Salut Benjamien, Les jambes ça va mais j’ai des douleurs aux épaules ; douleurs que je ne ressentais pas après un marathon apr exemple. Au plaisir.

Répondre


Posté par Préparation virtuelle pour le Trail du Tour des Fiz ! Le 25 mai 2011 à 5:02

[…] Delebarre, Guillaume Le Normand, Sébastien Talotti, Emilie Lecomte et Dawa Sherpa (surnommé le Graal sur Wanarun […]

Répondre


Posté par Trail Verbier Saint-Bernard avec Columbia Le 16 juin 2011 à 5:01

[…] j’avais quasiment découvert la discipline du trail sur le Verdon Canyon Challenge (lire ici, ici ou en encore ici). Je vous rassure, depuis 1 an j’ai très peu foulé le bitume pour […]

Répondre


Posté par Des bosses et des bulles, mais surtout du talent Le 30 mai 2012 à 18:00

[…] Je remercie Matthieu pour les quelques minutes d’échange au téléphone et je vous propose une dernière illustration où l’on retrouve un autre grand Monsieur du trail, Dawa Sherpa, que j’avais eu la chance de rencontrer en juillet 2010 à l’occasion du trail du Verdon. […]

Répondre


Laisser une réponse