Collection Saucony 2011


 

La fin de la première décennie du XXIe siècle marque un tournant historique pour la marque SAUCONY en France. Après avoir longtemps confié sa distribution hexagonale à un groupe multi-cartes, la marque a décidé de la reprendre en direct. Est-ce à dire que les étagères de nos magasins spécialisés pourront enfin bénéficier de toute la gamme vendue aux USA, – superbes – pointes et textile compris ? Je n’oserais l’affirmer. Mais cette nouvelle stratégie signifie, sans doute,  volonté d’augmenter visibilité et notoriété.

Ce petit interlude stratégico-économique clos, passons aux choses sérieuses : la gamme – chaussures – 2011, un catalogue bien plus dense que l’an dernier ! 30 pages : Running Technique, Compétition et Pointes, Off-Road et Trail, Athletic, Athletic Trail et Training. Rien que cela. Bon, je ne vais pas tout vous présenter, il me faudrait des heures !

SAUCONY KINVARA

Au hasard, je commence par … ma chaussure préférée : la KINVARA 🙂 D’ailleurs, celles sur la photo sont … les miennes. Non, ce n’est pas une chaussure minimaliste. Mais, ça n’en est pas loin : seulement 4 mm d’écart entre la hauteur de la semelle à la pointe et celle de la semelle au talon. Une semelle d’une rare flexibilité pour une chaussure poids-plume (218g). Une chaussure pour coureurs assez légers et plutôt universels, qui peut être utilisée à toutes les sauces : entraînement, course … Confort Saucony certifié.

Le confort, voilà sans doute l’arme absolue de la marque. Quel que soit le modèle, typé running pépère ou compétition, le chausson est toujours un régal pour le pied. Je ne devrais pas donner mon avis perso dans cet article – comme vous me connaissez, vous savez que je vais le faire quand même – quand on a goûté à Saucony, on a du mal à ne pas y replonger et pourtant j’en teste des chaussures et de toutes les marques mais j’ai toujours une paire de Saucony en cours.

Une autre de la gamme running technique ? La Hurricane 12. Pourquoi celle-là ? Parce que j’ai testé sa mère, la Hurricane 11, sur Wanarun et que j’avais là aussi adoré. Nul doute la 12e du nom sera fidèle à l’esprit de la lignée : dynamisme, confort et maintien exceptionnel grâce au système Arch-Lock.

La gamme running technique ne se limite évidemment pas à ces deux modèles. Loin de là ! Mise en avant sur le site français de Saucony, la nouvelle Pro Grid Ride 3, synthèse – c’est la marque qui le dit – d’amorti, de maintien, de confort, de dynamisme et de souplesse. Autre chaussure à l’honneur – pas évidente à trouver ni … à se faire prêter pour un Vrai Test Wanarun, la Getgo 2, et sa plaque flexion censée améliorer vos performances – plébiscitée par les magazines de running américains, il doit donc y avoir un peu de vrai dans l’affaire. Je pourrais encore citer la Triumph (8e du nom), l’Echelon, l’Omni (9e de la dynastie), la Jazz (version 14)  ou encore, pour les forts pronateurs, la Stabil CS2,

Du côté de la gamme compétition, les pointes SAUCONY débarquent avec 6 modèles adaptés à vos distance et … à vos goûts en matière de design. De nombreux sprinteurs US les utilisent.

Deux modèles compétitions route : la Grid Type A4 avec sa semelle plate, à réserver exclusivement aux séances de VMA et aux épreuves chronométrées. Plus sage et plus polyvalente, la nouvelle FastWitch 5, qui vous emmènera de la série de 5x100m sur piste au … marathon.

Quittons la route pour les chemins – ma future spécialité … sous ordonnance médicale. Toujours au menu, l’étonnante Razor qui monte au-delà de la cheville offrant une impressionnante protection contre les éléments et une accroche non moins impressionnante avec sa semelle d’origine Vibram. Encore une que j’aimerais bien tester, tiens. Plus classique et typée terrains très accidentés, la Xodus 2.0, qui se fait écologique avec sa semelle et sa partie supérieure en matériaux recyclés. Traction maximale pour se sortir de toutes les situations.

Les amateurs de trails moins extrêmes auront le choix entre la Guide TR3 ou l’ultra-légère et toute nouvelle Peregrine, étonnante par son poids plume (258g) malgré une semelle pleine de … crampons multidirectionnels offrant une accroche maximale. Plus classique, la déclinaison trail de la Jazz.

Enfin, les modèles polyvalents des gammes Athletic (Raider, Excursion TR5, Cohesion TR4) et Training sont, eux, plutôt destinés à des runners occasionnels. A noter également, le début de l’apparition chez nous de quelques articles de la gamme textile. J’y reviendrai ultérieurement.

Comme vous le constatez, la gamme 2011 est assez imposante, et encore, je n’ai pas cité tous les modèles. Pour conclure, une image valant mieux qu’un long discours, en voici quelques unes (comme d’hab, vous cliquez pour agrandir) :

5 commentaires sur “Collection Saucony 2011”


Posté par fnecfnec Le 24 janvier 2011 à 21:41

j’aurai un petit faible pour les progrid type a4 , pour le reste , encore de la techno non validé et pure marketing.

Répondre


Posté par matt Le 24 janvier 2011 à 23:22

Super que les kinvara débarquent en France ! J’en suis à ma deuxième paire, toutes mes autres pompes me font l’effet de sabots à talon à côté d’elles. J’attend les peregrine avec impatience. fnecfnec, avant d’emettre un avis, teste les et on en reparle après 😉

Répondre


Posté par miek Le 1 février 2011 à 9:21

je d accord avec matt ca fait 1 an que je cours en Saucony ( grid sinister et progride ride 3 acheté au USA ) et bien je peux te dire que je ne changerais de chaussures pour rien au monde .Il y a un telle confort et une telle réactivité !

Répondre


Posté par dupontreue jp Le 15 février 2011 à 11:00

bonjour j’aimerai connaitre l’adresse de saucony france car j’aimerai vendre ces chaussures merci jpierrre mon mail fama80netcourrier@yahoo.fr

Répondre


Posté par Eric de Breuil Le 5 août 2011 à 4:54

Bonjour, Tout comme JP, vous est-il possible d’avoir l’adresse de Saucony France afin de commercialiser leurs chaussures? Merci d’avance de votre réponse. Éric

Répondre


Laisser une réponse