Chamonix en mode marathon pour 2018



 

Je commence cet article par une photographie, la photographie d’une vallée par un jour de grand beau temps. Cette vallée que vous n’avez peut être pas reconnue vous la connaissez forcément: c’est la vallée de Chamonix. Une photographie prise depuis l’aiguille du midi. Alors avant de rentrer dans les détails, je vais vous compter une petite histoire…

Il y a plus de 15 ans, j’avais fait mon premier semi-marathon et je m’étais juré de ne plus recommencer en passant la ligne d’arrivée : j’avais pris un coup de chaud, déshydraté complet et j’avais les tétons en sang (d’ailleurs mon tee-shirt en portait les sigmates)… des vraies erreurs de débutant mais on apprend de ses erreurs…

Puis j’ai trainé sur internet, j’ai le souvenir d’avoir lu un compte-rendu de course sur le marathon du Mont-Blanc et je me suis dit « Un jour peut-être ».

Il y a quelques semaines avec mes amis, on s’est dit « Et si on faisait le marathon du Mont-Blanc », une phrase anodine mais tout le monde a accepté le défi. Nous attendions l’ouverture des inscriptions mais il y avait une inconnue : un fort probable tirage au sort car la course est très demandée.

Cette vallée, je la côtoie depuis plusieurs années, j’y vais régulièrement et j’aime courir le long de ses chemins. Bizarrement si j’ai fait des centaines de kilomètres dans ses sentiers, je n’ai jamais pris le départ d’une course.

En regardant le système d’inscription, nous avons découvert le système des groupes. C’est tout simplement génial et l’idée est excellente, il faut s’inscrire en groupe et lors du tirage au sort : soit tout le groupe est pris, soit tout le groupe est rejeté. C’est vraiment fondamentale quand on veut faire une course en groupe. Cela permet de rester ensemble et de ne pas se retrouver tout seul tiré au sort parmi un groupe de copains.

Après quelques semaines d’attente, nous venons d’avoir la confirmation : notre groupe a été tiré au sort et nous serons tous ensemble sur la place du triangle de l’amitié pour le départ du marathon du Mont-Blanc : col des montents, auguille des posettes, la flégère et une arrivée à Planpraz. Un parcours que je connais en partie et que j’aurais plaisir à faire découvrir à mes amis.

Rendez-vous le 1er juillet 2018 à Chamonix pour vivre ce grand moment.

Laisser une réponse