Chacun sa victoire !



 

marathon-dangereuxCela fait partie de ces petits plaisirs qui agrémentent la vie de manière simple: franchir la ligne d’arrivée après avoir tout donné et s’être payé le luxe de finir sur un petit sprint devant une foule qui vous soutient. Vous ne l’aviez jamais imaginé mais la foule était là pour vous applaudir alors que vous n’avez même jamais aperçu le premier des concurrents. Sans doute admirative de vous voir finir cette course de 10 kilomètres (alors que c’est une performance à la portée de tout ceux qui veulent s’en donner les moyens).

Les gens ont parfois du mal à comprendre qu’on s’inscrive à une course sans vouloir jouer la première place. Mais le premier adversaire reste soi-même: arriver au bout de la course, faire mieux que la dernière fois,…

Chacun peut trouver sa petite victoire !

Et surtout si vous n’avez jamais fait une course, je vous y invite au moins une fois. Pour découvrir ce sentiment de plénitude, le sentiment d’avoir tout donné et d’avoir fait de son mieux lorsqu’on franchit la ligne d’arrivée. Alors oui en 15 ans de course à pied et après des dizaines d’années de sport, je l’avoue : je n’ai jamais rien gagné. Mon palmarès est proche du néant. Il est vrai que j’oublie de préciser que j’ai fini une fois sur un podium départemental par équipe mais sûrement plus grâce à la performance des co-équipiers qu’à la mienne.

Alors forcément je ne connais pas la notion de victoire à proprement parler, c’est peut être pour cela que j’ai développé une sorte d’autosatisfaction dans le sport même quand je passe la ligne après des centaines d’autres coureurs.

Mais au final combien d’entre nous gagnerons un jour ? Une course ? Un podium ? Assez peu, alors autant se satisfaire de ses performances avant de les comparer aux autres.

Tout est relatif et donc chacun peut trouver sa propre victoire. Finalement c’est un peu comme l’école des fans, je donne un 10 à tout le monde.

En résumé : l’important c’est de participer !

Laisser une réponse