Cache ta montre !



 

Strava, Garmin connect, Movescount, Polar Flow,… et tous ces petits bijoux qui nous relient à eux : Fenix, Ambit, Spartan, V800, Forerunner et j’en passe. Votre montre est devenue l’outil indispensable pour votre entrainement : vos programmes précis, votre planning des semaines à venir,… Elle stocke tous vos pas et parfois votre fréquence cardiaque tout au long de la journée.

A chaque sortie, vous surveillez tout : votre allure, votre fréquence cardiaque, la distance que vous avez déjà parcouru et parfois elle vous aide même à rentrer chez vous. Cette relation de chaque seconde est devenue fructueuse et vous avez pu vous améliorer avec un peu de rigueur et beaucoup de motivations.

Mais parfois est-il nécessaire de regarder, tous les 50 mètres, votre allure ? Votre fréquence cardiaque ?

L’avantage des montres modernes réside dans le fait qu’elles enregistrent l’intégralité des données durant toute la séance.

Alors une fois de temps en temps, il est bon de l’oublier. Pendant l’hiver, alors que vous allez peut être travailler votre foncier avec un programme peut être un peu plus léger et avec des séances où vous n’aurez pas l’obligation de suivre le timing, cachez la !

Il suffit de mettre la veste ou le tee-shirt long par dessus et de se laisser aller à courir tout simplement, suivre le paysage et suivre ses sensations. Essayez de ne pas suivre une allure spécifique et aller au rythme qui vous convient à ce moment là.

A la fin de cette sortie où votre montre a disparu dans la manche de votre veste, essayez de deviner votre allure moyenne avant de l’arrêter et ensuite comparez-la à la réalité.

Une façon d’apprendre à se connaître et d’être plus à l’écoute de son corps : vous verrez que votre état de fatigue ou à contrario votre forme du moment devrait se transposer dans vos sensations.

Ensuite vous pouvez analyser les courbes sur votre plateforme pour voir pourquoi vous êtes allé trop vite ou pas assez : trop rapide pendant l’échauffement, trop lent car vous aviez peur d’aller trop vite.

C’est un exercice que je conseille au moins une fois tous les 15 jours pour apprendre et écouter sa forme plutôt que de suivre les directives d’un plan d’entrainement. (En particulier durant la période hivernale)

Laisser une réponse