Brooks Pure Flow : début du test



 

Honnêtement je suis loin d’être un pro-minimaliste, alors la nouvelle gamme Brooks Pure Project ne m’était pas vraiment destinée mais finalement Brooks m’a envoyé une paire de Pure Flow. Un modèle qui a quand même un minimum d’amorti, on est assez loin d’une paire de Vibram Five Fingers.

Voilà la description officiel de Brooks :

« Les coureurs neutres ou légèrement pronateurs pourront découvrir une course sensitive grâce à la Pure Flow sans rien concéder au confort et à l’amorti. La Nav Band, qui vient s’insérer au niveau de la semelle intermédiaire, garantit le maintien du pied, le pod posté au niveau du medio pied favorise la stabilité. Des concepts techniques pour une course naturelle. »

La démarche de Brooks sur cette gamme est très interessante, le fait de repartir d’une feuille blanche et ainsi d’intégrer des concepts complètement niveau.

Après quelques dizaines de kilomètres, je suis très agréablement surpris par ce modèle. Je n’avais pas eu l’occasion de courir en Brooks depuis quelques années et un modèle de Glycerin que j’avais acheté chez un spécialiste à Londres lors d’un voyage alors que cette marque n’était pas encore distribuée en France.

Si je devais dresser un premier bilan rapide après juste quelques entrainements, il serait extrêmement positif. J’ai fait des accélérations et la chaussure répond très bien. Le dynamisme, le confort tout y est… Elles sont également extrêmement légère avec seulement 247g en 42.

Côté look c’est joli mais je trouve le modèle en noir et turquoise plus design. Le vert commence à devenir trop courant sur les modèles actuels.

 

3 commentaires sur “Brooks Pure Flow : début du test”


Posté par Lexel Le 24 novembre 2011 à 11:24

Je suis en mode découverte sur la PureGrit, pour l’instant complétement bluffé par cette chaussure.

Répondre


Posté par David Le 24 novembre 2011 à 17:24

Bonjour, Je suis très interessé par ces nouveaux modlèles minimalites. Seulement, du fait de pied creux, je cours habituellement avec des semelles correctrices. Courir sans dans des running traditionnelles ne m’est vraiment pas possible, j’ai les appuis qui morfles vraiment. Mais est il possible, et pas trop contradictoire, de courir avec des minimalisteset des semelles en même temps? merci d’avance pour vos réponses

Répondre


Posté par Manu Le 24 novembre 2011 à 23:23

David : Difficile de dire, la théorie dirait oui mais pour la pratique j’ai un doute… chaque pied est différent, la seule solution essayer !

Répondre


Laisser une réponse