Brooks Ghost 5: l’essai de Frank



 

Lorsque j’enfile pour la première fois les Brooks Ghost 5 je suis partagé entre 2 sentiments, tout d’abord celui rassurant de savoir que je vais courir avec des Brooks et celui de chausser un modèle plutôt destinées à la route ou à des chemins bien tracés. Comme je me définirais plus comme ayant un profil de « trailer », plutôt orienté sur les longues distances, ce type de chaussure n’est pas à priori celui qui me correspond le mieux. Utilisateur fidèle des Brooks Cascadia (version 5,6 et 7) depuis plusieurs années, j’ai pu apprécier les qualités de confort, d’amorti et de stabilité qui m’ont accompagné sur le Marathon des Sables, la CCC, les Templiers ou encore sur des épreuves plus mixtes comme la Saintélyon (2010 et 2011). Ceci étant, je prépare la Saintélyon, je vais donc durant ces 10 semaines avoir plusieurs séances d’entrainement sur le bitûme et dans les allées d’un parc qui vont me permettre de découvrir ce que ces Brooks Ghost 5 ont dans le ventre ,ou plutôt, dans la semelle.
Le modèle que j’essaye est la version jaune/ bleu qui il faut l’avouer ne donne pas à ces chaussures un look d’enfer. Malgré ces couleurs plutôt rétro et pas vraiment flashy, je leur trouve quand même une allure sympa. La mise en bouche, ou plutôt en pied, est agréable, on retrouve le confort douillet de la marque. Après un serrage classique de lacet, vos pieds sont installés fermement mais sans pression à l’intérieur du chausson.Plutôt recommandé pour coureur universel, j’ai dans mon cas enlevé la semelle amovible car j’utilise une semelle orthopédique.

Toutes mes sorties avec ces chaussures se feront sur un parcours de type piste, route et allées /chemins dans un parc des sports. Dès les premières foulées j’apprécie l’amorti (technologie ADN) qui reste pour moi le critère de base au vu de l’age et de l’usure de mes articulations. Mes cuisses et mes genoux fortement influencée par l’usage répété de chaussures « oversize » sont agréablement surpris surtout que je les sollicite car je découvre aussi un dynamisme appréciable.

Au fil des sorties, la technologie MoGo Midsole qui adoucit les impacts permet ce dynamisme qui sera un vrai atout pour des séances plutôt axées sur la vitesse (travail au seuil ou de VMA). Ces caractéristiques n’empêchent pas un bon confort, la chaussure est souple et la languette enveloppe bien le pied, tout en assurant un bon maintien. Je ne suis resté que sur la route ou sur des chemins bien marqués et stables avec les Ghost 5 et j’ai toujours apprécié ce bon équilibre entre amorti et dynamisme.

Tant que l’on évite les grosses flaques d’eau aucun souci pour l’évacuation de l’humidité. Je n’ai pas pu vraiment tester la respirabilité étant donné que ces 3 mois d’essais se sont plutôt déroulés dans des conditions de fraicheur.Au niveau de la stabilité et du maintien, les Ghost 5 sont corrects tant que l’on ne s’aventure pas sur des terrains techniques ou en dévers.

A noter une très bonne flexibilité intéressante dans les exercices de course ou l’on travaille le déroulé et les appuis pointes/talons. En conclusion, ces Brooks Ghost 5 sont une excellente chaussure pour celui qui recherche à obtenir du dynamisme mais tout en conservant un bon maintien et un confort. Deux caractéristiques qui sont un peu la marque de fabrique de Brooks. Ce n’est ni une Formule 1 ni un cheval de labour, mais une très bonne chaussure pour des séances d’entrainements « vitesse » pour des coureurs réguliers sur terrains stabilisés.

 

Frank

 

Caractéristiques Techniques:

Tige

  • « Tongue Tied » pour une bonne tenue de la languette

Semelle intermédiaire

  • Amorti « ADN » pour un excellent amorti et un très bon dynamisme s’adaptant à votre course
  • MoGo Midsole pour adoucir l’impact et optimiser le dynamisme

Semelle extérieure

  • « DRB Accel » pour un maintien latéral du médio-pied
  • « Omega Grooves » pour plus de flexibilité et de dynamisme
  • Blown Rubber pour une semelle plus légère, plus résistante et confortable

Laisser une réponse