Brooks Cascadia 7, mon test à moi…



 

Bonjour,

Ayant reçu les Cascadia 7 un peu avant de partir au Maroc j’avais décidé de faire ma reprise après le MDS avec cette chaussure et ainsi tester la dernière version des Cascadia. Je pratique  ces  modèles depuis quelques années.  La Cascadia 4 fut la chaussure de mes débuts en trail (2009). Très content de ce choix je suis naturellement ensuite passé au Cascadia 5. Pour le MDS 2011, c’est la version 6  qui s’est imposée. L’amorti, la stabilité améliorée venant renforcer les qualités de base. Avoir fini sans ampoule le MDS puis terminé la CCC avec cette même paire de chaussure et cela sans aucun  problème m’ont convaincu que désert ou haute montagne étaient adaptés à cette chaussure. Bref, je suis devenu un vrai aficionado de ce modèle et c’est avec gourmandise que j’ai démarré le test sur la Cascadia 7.

 

1101151D006 big

 

En les sortant de la boite, je les trouve plutôt fines pour des chaussures de trail. Il faut dire que je sors du MDS et de l’utilisation de chaussures au concept « oversize ». J’ai l’impression de me trouver avec des chaussures pour la route. Je n’irais quand même pas jusqu’à à les  qualifier de « minimaliste », mais elle m’apparaissent légères et peu protectrices. Le modèle reçu est de couleur noire avec des  rappels rouges sur les côtés et les lacets. Sans avoir des chaussures flashy , elles ont un look très sympa qui le restera même après plusieurs passages dans la boue.

Mon terrain de jeu est typiquement celui d’un trail avec des sentiers caillouteux et techniques, du dénivelé avec des passages en sous bois. J’ai environ 300m (A/R) de bitume pour rejoindre ce parcours, ce qui va me permette de tester le comportement des Cascadia 7 sur la route. Cela fait environ 1 mois que je les utilise et après environ 150 km d’utilisation voilà quelles sont mes impressions. Plutôt que de vous refaire la fiche technique je vais vous livrer mes sensations et commentaires tel que je les ai ressenti en tant qu’utilisateur lambda.

 

imgres-copie-1.jpeg

 

Dès qu’on les met aux pieds on retrouve ce confort qui vous fait dire que vous enfilez des pantoufles. Une sensation de douceur et de souplesse. Le pied n’est pas serré et contrairement à ma première impression,  il est bien calé dans le chausson mais sans effet de compression et cela du talon aux orteils. La tige s’adapte bien à la morphologie du pied (du mien).Le laçage asymétrique peut surprendre au début, mais une fois effectué on a vraiment le sentiment d’avoir le pied bien maintenu et tout en souplesse. Dès les premiers pas on a déjà le ressenti de confort, stabilité et d’une bonne protection dans ces chaussures.

Je n’ai pas réalisé de sortie supérieures à 3h00 (30 Km), mais on peut vraiment parler d’un amorti excellent. Même si l’on ressent les fortes aspérités du chemin ou les gros cailloux, la Cascadia 7 limite énormément l’impact et permet de passer sur l’obstacle sans casser le rythme. Ce qui est particulier c’est que l’amorti ne donne pas l’impression de s’enfoncer dans la semelle  mais de vous renvoyer l’énergie. Cela « tape » peut être un peu sur le talon quand on est sur la route, par contre c’est très efficace sur tout l’avant du pied. Sans avoir une épaisseur de semelle comparable à certains modèles, l’amorti de la Cascadia 7 reste souple et économise bien mes vieilles articulations.Avec cette particularité de retour d’énergie le dynamisme de cette chaussure que ce soit en montée, en reprise ou sur des parties roulantes procure une propulsion très importante. On se sent vraiment poussé par une énergie venant de la semelle de la chaussure. Même si pour moi cela reste accessoire, on sent que l’on peut « envoyer du lourd », la Cascadia 7 a du répondant de ce côté là. Et puis en fin de séance quand les jambes sont lourdes on apprécie cette dynamique qui permet de garder le rythme. C’est la bonne surprise , finalement l’efficacité de l’ amorti ne plombe pas le dynamisme, au contraire!

 

 

La stabilité, le critère dans mon cas, essentiel, au vu de mes faiblesses dans les chevilles. Alors là, j’ai vraiment été bluffé par la Cascadia7. Plusieurs fois notamment en descente, j’ai senti la chaussure qui rattrapait ma cheville qui tournait. Oui , oui, oui!!! En fait, la chaussure reste bien en contact avec le sol et épouse le dévers, mais il se crée une sorte de déformation latérale qui permet de conserver la cheville dans l’axe et lui éviter la torsion fatale. En montée comme en descente cela donne un sentiment de sécurité très appréciable. On n’hésite plus à s’engager dans des zones techniques avec des dévers sans prendre le risque d’y laisser une cheville. Le protège pierre est nettement plus performant que sur la version 6. D’une façon générale la protection du pied est parfaitement assurée même latéralement. Bonne étanchéité et respirabilité de la chaussure pour évacuer la transpiration ou l’humidité. La nouvelle semelle par rapport à la version 6 procure une excellente  accroche. Rochers, terrains glissants, les crampons agrippent très bien et garantissent une super qualité des appuis.J’ai plusieurs fois pu vérifier en descente que la chaussure accrochait parfaitement et ne partait pas en glissade.

 

imgres-1.jpeg

 

En conclusion, la Cascadia 7 est une des meilleures sinon la meilleure chaussure que j’ai pu utiliser en considérant l’ensemble de mes critères qui sont dans l’ordre: l’amorti (confort), la stabilité (maintien), le dynamisme et la protection. Le seul bémol que je pourrais mettre concerne l’amorti sur du très long. Dans le cadre de mon prochain objectif (UTMB) je ne pense pas envisager d’utiliser les Cascadia sur la totalité du parcours. Je suivrais certainement le conseil avisé que l’on m’a donné , à savoir changer de chaussures. Les Brooks Cascadia 7 seront donc à mes pieds au départ à Chamonix jusqu’ à Courmayeur.

A bientôt

Frank

13 commentaires sur “Brooks Cascadia 7, mon test à moi…”


Posté par Jeoffrey Le 26 mai 2012 à 19:59

alors je confirme cette analyse, je cours avec cette chaussure depuis trois mois maintenant et pour une neutre, elle va extrêmement bien à mon pied pronateur, gage de cette stabilité. Cette chaussure est réellement très légère et dynamique, on est à des kilomètre des Asics.

Répondre


Posté par yann Le 28 mai 2012 à 9:19

Frank, pourquoi dis tu qu elle n est pas apte pour du tres long (UTMB) ? Avec quelles chaussures comptes tu faire la deuxième partie de l utmb ? merci

Répondre


Posté par frank Le 29 mai 2012 à 10:03

Bonjour, Je ne dis pas qu’elle n’est pas apte pour du très long, je doute simplement de la performance de son amorti sur du très très très long en comparaison avec des chaussures comme les Hoka :-). Si les Cascadia avaient le confort et l’amorti des Hoka, c’est clair que je les prendrais jusqu’au bout de l’UTMB (si je vais au bout…) . Bref, je vais démarrer avec les Cascadia 7 jusqu’à Courmayeur et comme j’ai choisi de changer de chaussures (et de tenue complète également) je vais « terminer » avec les Hoka (Simpson). En sachant que l’UTMB n’est pas trop technique et que je connais le parcours de Courmayeur à Chamonix (CCC) car les Hoka sont moins stables et maintiennent bcp moins que les Cascadia. Frank

Répondre


Posté par frank Le 29 mai 2012 à 10:07

Quand je parle de maintien et de stabilité , c’est bien entendu au niveau de la cheville 🙂 Frank

Répondre


Posté par yann Le 29 mai 2012 à 14:49

OK MERCI. Je te confirme pour les hokas : Sur la MAxi race de l’année dernière, je me suis foulé la chemise avec mes hokas en deverse : 21 jours avec une attele. :-(. Yann

Répondre


Posté par frank Le 29 mai 2012 à 15:12

Bah si ce n’est que la chemise , ça va…:-)

Répondre


Posté par yann Le 30 mai 2012 à 12:24

ouille…la cheville…desole 😉

Répondre


Posté par rv Le 10 septembre 2012 à 18:46

et elle taille comment ? je fais du 42,5, je dois prendre 43 ou 44 ?

Répondre


Posté par frank Le 11 septembre 2012 à 11:05

Prends du 42.5! Je fais du 42 /42.5 et ce sont des 42.5… Elles taillent normales 🙂

Répondre


Posté par laurent Le 11 janvier 2013 à 10:31

Pas de test de la version 8 ? 🙂

Répondre


Posté par frank Le 11 janvier 2013 à 10:40

dès réception et quelques sorties avec, tu auras mes premières impressions, Laurent 🙂

Répondre


Posté par Jean-Phi Le 12 février 2013 à 17:51

Perso je fais plutôt du 42 ville, mes Cascadia 6 sont en 44 ! Je doute un peu qu’en faisant 42/42.5, une pointure de 42.5 soit suffisante… Maintenant j’ai lu que les 6 tailleraient légèrement plus petit que les 7, ce qui me fait hésiter entre 43 et 44.

Répondre


Posté par frank Le 12 février 2013 à 21:44

Si tu es parti pour les utiliser sur du long (ou le pied risque de gonfler) prends du 44, sinon je pense qu’en faisant du 42 à la ville , le 43 sera suffisant.

Répondre


Laisser une réponse