Bluetens : électrostimulation version 2015



 

bluetensAprès la découverte de ce petit objet, je ne pouvais attendre d’avoir complétement exploré les possibilités de ce petit bijou pour vous en parler. J’utilise régulièrement l’électrostimulation après l’avoir découvert chez mon kiné lors de nombreux mois de rééducation. Si certains se souviennent de Love Amour en petite tenue sur son canapé en train de vanter Sport Elec, la technique a largement évolué depuis. En effet, on est loin des machines des années 90 en utilisation et en intensité.

Bien sûr, l’électrostimulation ne vous permettra pas de devenir musclé sans faire de sport et en restant dans votre canapé. L’électrostimulation est un outil complémentaire : récupération, relaxation, renforcement musculaire mais aussi soin. Cela permet de travailler sur des zones spécifiques.

En période de blessure, cela permet également de réduire la fonte musculaire. Pour vous donner un exemple, lors de ma blessure (double fracture tibia péroné) et malgré un suivi très complet de mon kiné et des exercices à la maison, 2 mois après la blessure, j’avais 5 centimètres de différence sur la circonférence entre mes 2 cuisses.

Tout ça pour vous dire que je connais et j’utilise régulièrement ce type d’outil dans mon entrainement. Depuis quand suis convaincu de son utilité ? Avec un test tout simple, vous faites une grosse course semi-marathon, marathon ou trail, le soir même, vous utilisez le mode de récupération après l’effort de votre électro-stimulateur mais uniquement sur une seule jambe (et surtout pas sur les deux). Ensuite, vous regardez ce qui se passe le lendemain…

Autant dire qu’après avoir utilisé des compex, des sport-elec, et autres… le Bluetens offre un contraste saisissant : simple (une molette d’intensité et un bouton on-off) et petit (plus petit qu’une carte de crédit), vous aurez juste un câble à brancher pour 4 électrodes. Je ne tiens pas compte des derniers modèles sans fil qui ne sont évidemment pas dans la même gamme de prix.

Le grand avantage du Bluetens (certains penseront que c’est un inconvénient), il est entièrement piloté par une application sur un smartphone. Ce qui pour moi est un avantage car il permet de faire évoluer le logiciel et ainsi démultiplier les possibilités de l’outil.

Forcément au niveau ergonomique, il est difficile de faire mieux : une interface simple sur un écran tactile, un schéma qui montre où poser les électrodes… Les écrans matriciels de la concurrence avec leurs boutons poussoirs sont relégués au second plan.

Si j’ajoute à cela un prix défiant tout concurrence à seulement 149 euros, l’électrostimulation devient enfin simple et accessible.

 

 

Laisser une réponse