Banc d’essai : Jogging International vs Runner’s World France


 

Enfin, un vrai banc d’essai consacré aux revues spécialisées ! Enfin, un vrai classement ! Enfin, de l’objectivité ! Oui, on a un avis et on le donne ! And the winner is – suspense, roulements de tambour, maître Dugenou m’apporte l’enveloppe, je l’ouvre, j’attends un peu pour faire durer le suspense – « Ah, mais c’est une grosse surprise : deux ex-aequo » 🙂 Ben oui, quoi, on va pas se les mettre à dos. Allez, un zeste de subjectivité (i.e. c’est mon avis et il ne regarde que moi) quand même : les deux revues ne s’adressent sans doute pas au même public.

Il y a bien évidemment sur le marché d’autres revues mais « on ne parle bien que de ce qu’on connait » (proverbe Chinois de la VIe dynastie Tang) soit pour faire simple, je suis ou ai été abonné à ces deux revues – un peu à l’aveugle d’ailleurs pour Runner’s World version française car sa revue mère Américaine est THE référence mondiale, look a son web site to see ce que je mean). Mais, trêve de blablateries, le détail du banc d’essai :

Qualité – aux sens propre et figuré – des intervenants permanents ou occasionnels : ex-aequo. Les deux revues respirent le professionnalisme dans tous les domaines évoqués : sportif, médical, nutrition … Rien à dire.

Esthétisme : là franchement, c’est purement subjectif. Objectivement, il semble y avoir – objectivement et semble … association curieuse – un tout petit peu moins de pub dans RW et plus de photos dans JI. Je suis sûr que les plus sagaces d’entre vous vont compter pour me démentir …

Plans d’entraînement : plus simples à lire dans JI, pas mal de conseils un peu dispersés dans toute la revue en plus des stricts plans dans RW.

Tests et présentation de matériels : plus de produits présentés dans RW, mais JI diffuse des éditions spéciales. Question objectivité des tests, ne cherchez pas du destroy ou du trash, ni d’un côté, ni de l’autre (lorsque les testés peuvent aussi être les annonceurs, il faut choisir ses mots avec soin …) mais c’est tellement difficile de juger une chaussure sur un ou juste quelques individus et les produits de qualité sont quand même nombreux dans notre univers de runners.

Contenu éditorial : c’est là que réside les différences fondamentales entre les deux revues :

Si vous n’aimez pas la « littérature », si vous n’aimez pas les touches de second degré, RW n’est pas pour vous : beaucoup, beaucoup, beaucoup d’articles et un ton général vraiment particulier (j’avoue que moi j’aime bien). Quelques articles sont des traductions d’articles de la revue US mais relativement peu et ils sont légèrement adaptés.

De son côté, JI a choisi de consacrer de nombreuses pages aux courses, passées ou à venir avec reportages, présentation et calendrier détaillé. Pour celui ou celle qui ne fait pas de compet ou qui ne quitte pas son département, ce n’est pas forcément passionnant. Par contre, pour les runners-compétiteurs-voyageurs quelle mine d’infos et puis pour tous ces bénévoles qui ne comptent pas leurs heures pour vous mitonner de beaux petits parcours, en assurer la sécurité, vous offrir un superbe T-shirt à l’arrivée (notons que la qualité semble inversement proportionnelle aux frais d’inscription dans ce domaine) … quelle récompense que de se voir gratifier d’un article !

Et maintenant LE Bémol ou le bât blessant si vous préférez. Il concerne surtout les abonnés à ces revues qui peuvent avoir, à la longue la sensation de voir traiter de temps à autre les mêmes thèmes du genre « Vous débutez, alors … », « Le marathon en moins de 2h » etc etc etc. Mais là, je n’ai pas de remède.

Alors, RW pour les intellos et JI pour les compétiteurs ? Ca serait un peu trop simple non ? Un peu trop manichéen … Disons plutôt deux bonnes revues avec deux partis pris éditoriaux différents. Alors, à vous de choisir et pourquoi pas les deux d’ailleurs ?

Une petite précision : écrivant pour un site web de running, je n’ai pas jugé opportun d’ajouter au banc de test les sites web adossés aux revues, mon impartialité aurait pu être mise en doute. Vous serez donc seuls juges dans ce domaine. Waow, quelle phrase, deviendrai-je trop sérieux ?

2 commentaires sur “Banc d’essai : Jogging International vs Runner’s World France”


Posté par mistike Le 20 juin 2009 à 19:49

Je suis assez d’accord avec tout ça… Ancienne abonnée à JI, je n’ai pas renouvelé car j’ai vraiment l’impression de relire souvent la même chose, les mêmes plans (ok, ça, on ne peut pas varier à l’infini), les mêmes thèmes (premier 10km, perdre du poids, …). J’apprécie en revanche beaucoup le ton et les articles de RW, qui racontent souvent des histoires, la vie des coureurs…. Nettement moins technique, mais plus varié. Ceci dit, pour les compétiteurs, JI est effectivement une mine d’or.

Répondre


Posté par Jerome Le 22 juin 2009 à 10:31

Un banc d’essai sans gagnant ? Admettons… Moi j’ai ma solution, je ne suis pas abonné. J’achète ces deux mags au gré de mes envies. Mais je suis d’accord avec la critique. C’est bien défini. N’oubliez pas un super numéro en fin d’année avec un Agenda de toutes les courses de l’année suivante (ça sert) !

Répondre


Laisser une réponse