Aurélie et l’inévitable Fred passent à la télé !


 

Les allergiques au barefoot et au minimalisme peuvent passer leur chemin car on ne parle que de cela dans le reportage 🙂

C’était ce matin sur France24. A noter le remarquable travail de montage effectué par le journaliste. A noter également que Fred arbore son non moins inévitable T-shirt Wanarun. Un peu de pub gratuite, ça ne mange pas de pain non ?

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=UiOjU1ZeGSI[/youtube]

25 commentaires sur “Aurélie et l’inévitable Fred passent à la télé !”


Posté par stamanu Le 2 octobre 2010 à 20:14

Bonjour D’après le commentaire du reportage, « il faut courir sur l’avant du pied sans poser le talon », ce qui est vrai pour un sprint mais qui est une aberration pour la course de fond. Le tendon d’achille et le mollet vont vite crier « au secours »!

Répondre


Posté par Mathes Le 2 octobre 2010 à 20:40

Bravo, ça me donne vraiment envie d’essayer et de m’acheter une paire ! Juste une question quel est le site officiel de vibram, car j’en trouve pleins et je me méfie des contrefaçon

Répondre


Posté par fredbros Le 2 octobre 2010 à 21:55

@Stamanu : sur ma sortie longue de 2h30 de ce matin je n’ai pas posé le talon et je n’ai aucun souci de tendon contrairement à avant avec mes runnings classiques. @Mathes : http://www.commepiedsnus.com

Répondre


Posté par Aurélie Le 3 octobre 2010 à 0:02

@Stamanu En ce qui me concerne, je confirme que je pose le talon en fond. Simplement je pose l’avant-pied d’abord puis le talon ensuite, même si c’est très rapide et avec un impact qui n’a rien de comparable avec une attaque en chaussures. Le talon ne fait plus l’impact mais uniquement le rebond. Les mollets souffrent de toute façon (enfin avant d’être habitués : ce sont eux qui contrôle la pose du pied et donc, pieds nus, contrôlent tant l’amorti que le rebond). A la suite d’une tendinite des péroniers latéraux (encore visible sur la vidéo, je claudique assez bas du pied droit…), j’ai couru une course de 6 kilomètres sans ne jamais poser le talon (et un pied bloqué à 45 °), on y arrive effectivement. Ce ne sont pas tant les mollets ou l’achille qui crient que l’avant-pied lui-même (lésions d’hyperpression).

Répondre


Posté par canalwin.fr Le 3 octobre 2010 à 1:41

Je pense qu’il ne faut pas trop réfléchir à la question. La course doit être naturelle. Votre corps s’adapte à la position qui est la plus confortable pour lui.

Répondre


Posté par fredbros Le 3 octobre 2010 à 7:13

@Stamanu : qu’on se comprenne bien. Quand je dis que je ne pose pas le talon, ce n’est pas tout à fait vrai. Ce que j’entends pas là est que je n’attaque pas par le talon et qu’il n’intervient pas dans la phase d’amortissement et dans la phase de poussée. C’est toujours mon avant/milieu du pied qui touche la route en premier, amorti tout le choc, ensuite le talon se pose délicatement et sans impact. Ai-je été plus clair ?

Répondre


Posté par stamanu Le 3 octobre 2010 à 9:57

Oui en théorie mais dans la pratique on dirait dans la vidéo entre 2’13 et 2’17 que le déroulé se fait du talon vers l’avant du pied en Vibram 5 F et non l’inverse, à l’instar d’Aurélie qui, elle, court presque sur la pointe des pieds. Quelques éclaircissements peut-être?

Répondre


Posté par fredbros Le 3 octobre 2010 à 11:01

Le souci est la vitesse de course que j’ai été obligé d’adopter pour le tournage. Je suis très en deçà de ma vitesse habituelle, je n’ai donc pas d’élan, pas d’énergie; Par contre, si tu regardes le passage ou je suis de face en gros plan, tu vois que l’avant touche d’abord la route et que le talon se pose après. C’est une foulée très à plat mais à cette vitesse, je ne peux rien faire d’autre …

Répondre


Posté par stamanu Le 3 octobre 2010 à 12:03

C’est vrai Fred mais tu es en montée quand tu es de face et en gros plan…Je pensais que cette technique n’avait rien à voir avec la vitesse donc ma conclusion est qu’il faut courir vite pour attaquer sur l’avant du pied et que cela est plutôt réservé à « l’élite ». Est-ce que c’est cela que tu sous-entends?

Répondre


Posté par runmygeek Le 3 octobre 2010 à 12:05

@stamanu : c’est vrai que les mollets sont plus sollicités mais bon c’est une question d’habitude. Et personnellement aucun problème aux tendons après 6 mois en vibrams.

Répondre


Posté par Aurélie Le 3 octobre 2010 à 12:27

« ma conclusion est qu’il faut courir vite pour attaquer sur l’avant du pied et que cela est plutôt réservé à « l’élite » @Stamanu Va faire un tour sur Youtube et regarde les vidéos des barefooteux. Tu verras que la foulée est quelque chose d’éminemment personnelle (et aussi de variable en fonction des sols, de sa forme physique et de sa vitesse). Tu pourras constater que : – Pieds nus on n’attaque jamais par le talon – Certains, quelque soit leur niveau de pratique posent le pied plutôt à plat, d’autre franchement sur l’avant pied (c’est mon cas, comme d’ailleurs beaucoup de femmes) Cela n’a rien à voir avec l’élite ou non (j’en suis la preuve la plus flagrante) – De ma propre expérience : – Plus on va vite plus on est sur l’avant pied. – Plus on court longtemps plus on répartit la charge de travail et on utilise le talon davantage pour le rebond. – Enfin, quand on court tout à fait pieds nus , en fonction de la rugosité du sol on change la façon dont on pose le pied (le plus mou possible et avec le plus de surface possible pour répartir son poids sur les aspérités et ainsi ne pas avoir mal). Le corps humain est une machine qui sait mieux s’adapter que ce l’on imagine et il ne faut pas tout théoriser, il faut aussi lui faire confiance.

Répondre


Posté par fredbros Le 3 octobre 2010 à 12:30

@Stamanu : non, pas vite mais à son allure habituelle … Sur le reportage, je suis à 9km/h alors que ma vitesse de jogging cool est à 12 km/h (65% de VMA). Par contre, attention ; je ne prétends pas avoir une foulée barefoot « de référence » !!! Bien au contraire, j’ai appris sur le tas et non en suivant un cours de type Chi Running ou POSE Method. En barefoot, on ne pose pas le pied, on le lève … C’est la théorie. Ma foulée est « batarde » dans le sens ou je cours trop à plat. Je reviens d’une sortie de 45 minutes en huaraches et là, je n’ai pas posé le talon une seule fois.

Répondre


Posté par Mathes Le 3 octobre 2010 à 12:38

Je me permet de m’imicer dans la conversation, pour ma part même en basket running, je pose également l’avant du pied en premier et le talon ne touche presque pas le sol, mais c’est ma foulée naturelle, je n’y avais jamais prêté attention… Super la foulée idéal pour essayer les vibram 😉

Répondre


Posté par stamanu Le 3 octobre 2010 à 21:28

Pour en revenir à la technique, je pense que la pose du talon (après la pose sur l’avant du pied) est importante et nécessaire d’un point de vue biomécanique pour la course de fond. La voute plantaire est comme une arche que l’on compresse au moment où le talon se pose au sol et qui permet au pied de rebondir et de s’élever plus facilement. C’est justement l’intérêt de la course pieds nus par rapport à la course chaussée à savoir retrouver les qualités naturelles du pied.

Répondre


Posté par stamanu Le 3 octobre 2010 à 21:33

QUEL DOMMAGE DE NE PAS POSER LE TALON!

Répondre


Posté par Mathes Le 3 octobre 2010 à 21:35

@stamanu un lien vers un article suisse http://www.lematin.ch/guide/sante/courez-pieds-nus-258212

Répondre


Posté par JM24 Le 5 octobre 2010 à 1:35

Pour en revenir au barefoot, j’apporte ma modeste contribution après 4 mois d’essai: je confirme le plaisir lié à la légèreté de la foulée, l’absence de douleurs de type articulaire ou tendineuse mais par contre je me suis déchiré le mollet gauche suite à une accélération de mon allure. oui, ça tire fort sur les mollets et il faut un temps d’adaptation afin que les muscles du mollet retrouvent une certaine souplesse

Répondre


Posté par arlerond Le 5 octobre 2010 à 9:00

voici un dossier de volodalen expliquant certaines à propos du dit ressort 😉 à lire attentivement il ne parle pas de foulée barefoot ou quoique ce soit mais plusieurs point important je cite « Pour qu’il puisse mettre en réserve l’énergie, (mise en tension) le pied doit se poser au sol par la plante » http://www.volodalen.com/14biomecanique/lafoulee10.htm

Répondre


Posté par Aurélie Le 5 octobre 2010 à 9:48

@Stamanu. « Pour en revenir à la technique, je pense que la pose du talon (après la pose sur l’avant du pied) est importante et nécessaire d’un point de vue biomécanique pour la course de fond. » Oui, je le crois aussi. Simplement, le talon n’a plus du tout de rôle dans l’impact et c’est ce rôle que le barefoot permet de supprimer radicalement. Je me pose cependant la question de savoir s’il faut complétement le poser (ce que je fais) ou s’il suffit de le descendre et de donner ainsi toute l’amplitude aux triceps. @arlerond Le même site décompose la foulée avant (celle qui restitue le mieux l’énergie) http://www.volodalen.com/14biomecanique/lafoulee11.htm Or lorsque l’on voit le kinogramme associé : http://www.volodalen.com/images/i16visuels3D/foulee_avant_kinogramme_moyen.jpg le talon ne se pose pas du tout… Bref, on est pas rendu ! 🙂

Répondre


Posté par arlerond Le 5 octobre 2010 à 10:15

c’est ce que je voulais démontré à stanmanu avec les démonstration de volodalen ^^ il mentionne pas forcément une foulée barfooto u mninmaliste même ces dernières induit « nturellement » cette position en vant ( adopté par beaucoup de coureur à haut niveau) pour montrer en action le principe citer sur le site volodalen km 30 comme indiqué sur la video on y voit un beau peloton regarder bien leur foulée qui se fait vers l’avant et comme par miracle que ce passe t-il je vous laisse admirer leur foulée ^^ http://www.youtube.com/watch?v=oZaZMf6KTJE bien sur tout cela doit se faire progressivement ^^ sinon je tiendrais à rajouter pour les fervents defenseur de l’attaque par le talon 😉 que même si l’attaque se fait par le talon ce dernier doit à peine effleurer le sol pour guider l’effort sur la plante du pied car sinon ça fait mal ^^ toute l’onde de choc va remonter tout le long des os. @ aurélie Je cours minimaliste ou avec des chaussures dites conventionnel 😉 cela depend de ma forme ^^. mais j’entretiens dans n’importe quel cas de figure cette course buste vers l’avant. Je mets de temps à autres des chaussures avec un amortis talons car selon ma forme . Je laisse le plaisir de temps a autres à mes amortis de faire leur boulot quand ma concentration sur ma foulée se perds ^^. tout ça pour dire simplement que selon la foulée adoptée le plus important est de courir le buste légérement en avant 😉 ce uqi rejoins un peu les fondements du chi running et la pose method

Répondre


Posté par VincentC Le 5 octobre 2010 à 11:38

Bonjour, Je ne suis pas certain qu’il y ait une technique unique. Pour moi, la pose se fait sur l’avant pied, depuis l’extérieur du pied, puis se continue jusqu’au talon. Le talon ne tappe certes pas, mais il se pose presque systématiquement (sauf côte prononcée). J’observe que la pose du talon est moins accentuée à vitesse élevée, et très nette sur le fond (disons, 10 km et au delà). En moyenne, ça donne l’impression d’une pose à plat. C’est assez instinctif, mais dans mon cas ça marche. En tout état de cause, je ne conseillerais pas une pose intégralement sur l’avant-pied à quelqu’un qui veut s’initier à la course pieds nus, car je pense que ce type de foulée ne mobilise pas l’ensemble de la chaine d’amorti (pour moi, et dans cet ordre: avant pied, pied, talon, tendon d’Achille, mollet … et on continue à monter) Vincent

Répondre


Posté par stamanu Le 5 octobre 2010 à 12:47

Je suis d’accord avec toi Vincent. Pour ce qui est du buste droit ou légèrement incliné, là aussi il y a plusieurs écoles. Regardez cette vidéo, et plus spécialement l’indien tarahumara qui court pieds nus. http://www.youtube.com/watch?v=FnwIKZhrdt4

Répondre


Posté par arlerond Le 5 octobre 2010 à 13:01

les fameuses huaraches ^^

Répondre


Posté par fredbros Le 5 octobre 2010 à 13:01

@tous : vous avez tous raison 🙂 Il y a une (ou plusieurs) théories qui ont pour but, comme toute théorie ou école : 1) de rapporter quelques dollars à leur concepteur 2) d’orienter le quidam vers une façon de courir J’ai beaucoup connu ces querelles de chapelles lorsque je jouais au golf où j’ai expérimenté à moultes reprises LA méthode du swing parfait … pour au final jouer comme je le sentais, à partir de quelques bases communes à ces méthodes. C’est le principe en BF : il y a quelques basiques comme ne pas poser le talon en premier, ensuite, c’est un peu comme on le sent …

Répondre


Posté par arlerond Le 5 octobre 2010 à 15:24

au feeling ^^ c’est qui rejoint le coté naturelle de la foulée barefoot ou minimaliste p.s : je viens de recevoir mes innov 8 flite 220 j’essaierais de faire une petite reviews 😉 sur le post concerné

Répondre


Laisser une réponse