Attention, un chasseur peut en cacher un autre….



 

semnoz_wanarunSamedi 10 octobre 2015 un randonneur de 20 ans trouve la mort dans le massif de Belledonne. Une balle perdue…

Samedi 5 décembre 2015, dans le massif du Semnoz, un traileur de 43 ans trouve également la mort dans les bras de son épouse. Là encore une balle perdue…

Deux balles perdues…par des chasseurs…

Ces deux événements tragiques ont profondément choqué et ému la communauté des amoureux de la randonnée, du trail, mais pas seulement. Vous qui nous êtes fidèles, nous à Wanarun, personne ne peut rester indiffèrent face à ces deux événements tragiques.
Sur sa page Facebook Sébastien Chaigneau a relayé le message laissé par Mélanie l’épouse du trailer tué au Semnoz. Je l’ai lu, relu…

Se faire tuer en pratiquant sa passion…

Et maintenant que fait-on pour que cela ne se reproduise plus ? Interdire la chasse le week-end ? Personnellement j’y suis tout à fait favorable. La démocratisation de la course à pied, et, depuis quelques années du trail, met de plus en plus de monde sur les sentiers, dans les bois, dans la montagne… Et puis il y a les amoureux de la nature évoqués un peu plus haut : promeneurs, joggeurs, VTTistes…

Plus de 500 associations représentant entre autres des randonneurs, vététistes, grimpeurs et alpinistes ont signé l’ « Appel pour le dimanche sans chasse »”. (source : www.montagnes-magazine.com).

Pour illustrer ce billet j’ai choisi un photo prise le samedi 31 mai 2014 vers 7h30 au sommet du Semnoz. Un de mes plus beau souvenir de trail…

3 commentaires sur “Attention, un chasseur peut en cacher un autre….”


Posté par Yann35 Le 24 décembre 2015 à 14:59

On ne peut être qu’attrister de savoir que deux personnes sont décédés en pratiquant leur passion . Mais plutôt qu’interdire la chasse le dimanche ,il serait mieux d’interdire la chasse aux cons!Et d’avoir des contrôles plus restrictif.

Répondre


Posté par dumont Le 26 décembre 2015 à 11:12

Bonjour, Je tenais à réagir à votre article. Nous sommes tous adeptes à la course à pieds, ainsi que les trails. Nous habitons dans l Aube, ou les accidents de chasse sont frequents. Un joggeur a recemment ete tue, un autre blessé. D’après les chasseurs nous n’avons rien à faire dans les chemins ni dans les bois. Nous sommes pour l’arret de la chasse le dimanche

Répondre


Posté par Madwolfen Le 29 décembre 2015 à 22:32

Faudra quand que le tireur explique comment pour tirer sur un sanglier il a tiré à une hauteur de 1,80m puisque la victime faisait 1,83m et qu’il a été touché en pleine tête

Répondre


Laisser une réponse