Asics Gel Noosa Tri 6 : le test


 

Je l’avoue 10 ans de course à pied, 4 ans de tests de chaussures et je n’avais jamais couru en Asics… Pas par volonté mais plutôt à cause des aléas de la vie. Pourtant j’ai testé pas mal de modèles et quasiment toutes les grandes marques mais pas une seule Asics.

Et en février dernier, le facteur m’amène un colis qui contient la paire de la nouvelle version de la célèbre Noosa (version 6). Coté design on aime ou on aime mais on ne reste pas indifférent, ca flashe et on se fait remarquer !

Petit plus que j’ai découvert en courant tôt le matin : les bandes Asics sur les cotés sont phosphorescentes. et comme le soleil ne nous quitte plus depuis quelques mois, j’ai pu tester la spécificité de la Noosa : courir sans chaussettes.

Une chaussure légère et assez dynamique, l’amorti est relativement bon pour une chaussure aussi légère mais on voit quand même qu’elle est rigide ce qui permet d’avoir du répondant lorsqu’on la sollicite.

La semelle a un bon grip et pour exemple, j’ai fait mes premiers essais sur un sol légèrement mouillé.

Coté chausson, il est vraiment agréable mais je n’avais pas constaté de réelles différences jusqu’à l’essai pieds nus… En effet, j’ai profité du beau temps pour faire une sortie sans chaussettes. j’avoue que j’étais perplexe mais le chaussant est vraiment agréable pieds nus et lorsqu’on court on sent un léger filet d’air qui permet de garder le pied sec. Pour ma part, je transpire assez peu dans les chaussures en général mais j’ai quand même profiter pour essayer d’autres modèles et effectivement sur ce plan il y a bien un différence. les matières à l’intérieur sont plus douces et la chaussure est bien aéré pendant la course.

Lors des séances de fractionné, on sent un bon dynamisme mais je trouve un peu de deçà par rapport à ma référence en terme de dynamisme : adidas adizero Boston.

Alors effectivement, c’est une chaussure de course à pied spécifique pour le triathlon (mais qui peut le plus peut le moins).

Mon grand regret sur ce modèle : les lacets fournis par défaut. Ils sont très lisses (très jolis aussi, ils vont bien avec le design de la chaussure) et par le fait ils ont tendance a se desserrer tous seuls. Si on ne sert pas suffisamment dès le départ alors on risque qu’ils se défassent au bout de quelques mètres.

Asics fournit d’ailleurs avec ce modèle des lacets avec un système de blocage pour un laçage rapide.

Pour un simple coureur, l’intérêt est peut être limité mais je pense effectivement que elle ne manque pas d’intérêt pour les tri-athlètes. En résumé, une bonne chaussure légère et dynamique mais je ne la conseille pas pour un débutant mais plutôt pour coureur confirmé.

Laisser une réponse