A l approche de la SaintéLyon, quelques conseils pour les batmans de la course à pied



 

Avec le changement d’heure nous allons, pour quelques mois, courir de nuit et dans le froid que cela soit en soirée ou au réveil. C’est une période plus dure pour la motivation mais pleine de charme et qui procure aussi de multiples bénéfices. La perception et l’adaptation à l’environnement sont très différentes du jour,  À fur et à mesure des sorties nocturnes, la vision s’adapte peu à peu à l’obscurité, on apprend à distinguer les reliefs, a développer vigilance et équilibre et surtout à utiliser tous nos sens.

Courir de nuit sous un ciel étoilé par un froid vif ou sous la neige est un plaisir particulier qu il faut expérimenter au moins une voire plusieurs fois afin de se faire son opinion. Attention fort risque d’addiction!

Comme le dit le slogan de la saintéLyon « courir la nuit ça n’a rien à voir » !

Voir est primordial, mais … être vu est fondamental pour assurer notre sécurité surtout sur les portions de route pas toujours bien éclairée ! Il est primordial d’être doté d’un équipement d’éclairage adapté à la course à pied comme une lampe frontale et de porter des vêtements avec des bandes réfléchissantes, des témoins lumineux sur les bras…

Et le froid n’est donc pas une bonne excuse pour arrêter de courir ! Des chercheurs américains ont même découvert qu’une séance hivernale permet de brûler +12 % de calories et +32 % de graisse que la même séance par temps chaud. En plus de l’exercice physique, la nécessité de lutter face au froid augmente la dépense énergétique.

Petit rappel de l’article « Sortez couverts! » Il est conseillé pour ne pas avoir froid, utiliser des textiles dits respirants, qui évacuent bien la transpiration et créent une barrière thermique. L’idéal est de porter 3 couches de vêtements adaptés : Une 1ère couche respirante directement sur la peau pour évacuer la transpiration et garder le corps sec ;  Une 2ème couche isolante pour conserver la chaleur près du corps et isoler du froid ;  Une 3ème couche protectrice pour protéger du vent et de la pluie / neige (une veste à zip afin de pouvoir l’ouvrir et la fermer en fonction de la sensation de froid ou de chaleur)

Conseils un peu moins glamour mais tout aussi utiles, n hesitez pas a mettre des longues chaussettes pour garder au chaud les tendons d’achille et les mollets. Par temps froid, mettre un bonnet et enfilez des gants car plus de la moitié de notre chaleur s’echappe par les mains et la tête. Enfin ne négligez pas l’importance de l’échauffement et profitez du réconfort d’un bon chocolat chaud après votre effort 🙂

Laisser une réponse