30ème ronde givrée de Castres : Compte-rendu et photos



 

1200 coureurs ont bravé les éléments !

Une météo dantesque, voilà ce que l’on retiendra surtout de cet anniversaire tant attendu de la Ronde Givrée. Du froid avec -6°C sous abri au départ, de la neige avec plus de dix centimètres au sol dès midi… Pourtant cela n’a pas découragé les 1200 courageux venus d’un peu partout pour en découdre par équipes de quatre. Mais le plus dur, sans aucun doute, aura été pour tous de revenir chez soi, avec des chaines ou non, certains finissant certainement dans les fossés. Ah sacrée Ronde, va ! Qui porte si bien son nom…
Côté compétition, cela faisait un moment que Eric Cordeiro tournait autour. Et finalement, ce fut donc pour la 30ème édition, que l’équipe de Conduire Juste est arrivée à ses fins. Eric, fidèle à la Ronde depuis plus de dix ans, s’est donc une nouvelle fois entouré de solides gaillards. On retrouvait en effet Nicolas Fernandez en guest star et avec lui deux Kenyans toujours hyper motivés… Lui-même, comme à l’habitude, n’hésitant jamais à mouiller le maillot pour faire le quatrième homme du moment. Mais il faut avouer qu’il s’en est fallu d’un cheveu pour qu’il passe de nouveau à côté, car autant l’an passé avec une formation Ouchène forte de calibres tels Beltran et Pélissier, ils n’auront rien pu faire, autant cette année, la formation Ouchène n’avait pu aligner qu’une formation plus modeste. Sébastien Beltran était bien descendu de Paris, mais il sera accompagné de deux « vieux guerriers » de la route que sont Olivier Foissac et David Vaucher. Jacques Ouchène en personne se placant sur le relais le plus court… La première surpruse vient du premier kenyan Kiplagat qui va pas mal souffir du froid et ne finira que troisième de son relais de 14 km. Beltran place ainsi Ouchène sur orbite mais c’est aux gars de Conduire Juste de faire le boulot. Nicolas Fernandez signe un super deuxième relais et reprend très vite la tête en comblant les 3′ de retard qu’il avait et en prenant même 2′ de mieux. Ou presque ! La course est presque jouée, à ceci près, que dans le dernier relais, Running Olivan se rapproche de la deuxième place et que Ouchène avec Vaucher donc refait aussi son retard. Les écarts seront assez minimes à l’arrivée. Mais on aura surtout noté la présence d’Alex Gonzales, l’ex-champion international qui a participé à trois jeux olympiques tout de même et qui a gagné maintes fois la Ronde à son époque et un nouveau record de participants avec 309 équipes de quatre inscrites, soit 1200 courageux… Car évidemment, vous l’aurez compris, il fallait en vouloir pour s’élancer avec -6°C au thermomètre.

Laisser une réponse