Chronique Sableuse #2 Dur! Dur, la reprise!



 

Les Chroniques Sableuses #2: Dur!Dur, la reprise!

S-13 /8 Janvier. C’est parti! Samedi 31 décembre reprise de contact avec les baskets. 23 jours et 23h30 précisément que je ne les avais pas mise aux pieds. Histoire de faire les choses bien et de se mettre en appétit pour réveillon du soir je m’étais inscrit à la Montée de Chambles, mythique course régionale de 11 Km. Départ canon et 2km sur un rythme de fou, histoire de suivre un ami en pleine forme, m’ont vite fait comprendre que l’on ne s’arrêtait pas un mois de courir sans en subir quelques conséquences. J’ai terminé avec un petit sprint sur les 50 derniers mètres. 1h07 pour les 11 bornes, rien de bien glorieux, mais je n’étais pas là pour la perf. J’ai utilisé les chaussures Mizuno Cabrakan, plutôt que les Hoka car sur ce parcours mixte (50% route / 50% chemin) et très boueux je ne voulais pas prendre le risque de l’entorse. Ceci étant, premier constat, il y a un gros travail pour retrouver la forme.

J’ai donc lundi commencé à mettre en application mon planning d’entrainement par 30 mn de vélo d’appartement. Mon plan prévoit 3 séances par semaine lundi, mercredi et vendredi.L’idéal serait de faire 1h00 à chaque fois mais pour cette 1ére semaine je suis resté à 30mn avec une moyenne de 10, 5 Km par séance, au niveau 7 sur une échelle (pas celle de Richter) de 8. En comparaison, au top de ma forme, je parcours les 10 km en 25 mn. Là aussi y’a du boulot… !! Mardi soir, visite chez mon médecin (du sport).Un check up et une ordonnance pour un bilan sanguin puis il me délivre le sésame pour l’année 2012, en attendant le certificat spécifique pour le MDS.  Le matin j’avais réalisé ma vraie première séance de l’année avec une sortie à jeun dans la campagne au dessus de chez moi. J’ai parcouru 8,6Km en 1h05 avec un D+ de 514m. A titre de comparaison, mon record pour ce  circuit est 48 mn…!!!

Jeudi en fin de journée, je fais un vrai effort sur moi pour partir sous la pluie et faire 4 tours au Centre de Sports de Méons. Le tour fait 2,5km, soit une sortie en endurance d’1h00 environ. Les Hoka aux pieds (pistes en terre et un peu de bitume), je démarre ma séance. 3 tours plus tard, un déluge s’abat sur le stade. Je rejoins au sprint ma voiture, ça tombe bien car j’hésitais à attaquer le 4 ème tour. Je me sens épuisé et j’ai déjà couru 50′. Ca fait du 17’au tour, assez loin des 15’habituelles. Conclusion, en rentrant à la maison je me colle une sale note (1/5) au niveau des sensations. Après une soirée « voisins » vendredi, je décide de zapper la séance (1h00 endurance) que j’avais prévue le samedi matin afin de mieux préparer la sortie «longue» de dimanche.

Dimanche matin donc, départ à 9H30, sans sac ni bidons(donc sans eau) mais avec une barre Mulebar. Depuis plus d’un an, je n’utilise plus que les produits Mulebar. Leurs goûts, leurs digestibilités, le fait que même après plusieurs heures (18h lors de l’étape longue du MDS 2011) je ne ressente pas de saturation, le tout conjugué au fait que ce soit des produits de qualité et bio (important quand votre estomac ne se remplit que de ce type de nourriture durant une semaine) font que Mulebar est devenu mon «fournisseur» exclusif pour les barres et gels. Ma barre est rangée dans le Top R Light Raidlight car il pleut des cordes (vous notez quand même l’extrême motivation) et cette veste est très bien pour se protéger de la pluie, cela même si je la trouve très peu «respirante». Dessous je porte un maillot X Bionic Energizer. Au final, 13,6 Km avec un D+ de 820m pour une sortie de 1H37 dans le Pilat. Des sensations pas terribles (note 2/5) même si ma moyenne pour ce parcours tourne autour d’1h30. Au retour 15’d’étirements en sirotant une boisson de récup (Aminov de chez Effinov). Bilan de la semaine, près de 30 km pour 3h30 de sorties. Il est clair que s’arrêter près d’un mois, laisse des traces. Dur! Dur, la reprise!

Cela me conduit à revoir mon planning d’entrainement. Je ne vais faire que de l’endurance, tout en augmentant progressivement les distances durant le mois de Janvier, ceci afin de reconstituer les bases. A partir de Février, on passera à plus de qualitatif (Vitesse rapide, Seuil) et des sorties longues (type rando/course). Mars servira à peaufiner sur les mêmes bases et je terminerais par 15 jours d’assimilation/repos jusqu’au départ pour le Maroc. Sinon dans la réflexion sur le choix des chaussures, la tendance lourde pour les Hoka (amorti, confort, le vécu de mes2 co locataires de tente sur l’épreuve en 2011, etc) se confirme d’autant que l’éventualité Raidlight ne semble pas possible pour le mois d’avril. Pas d’inquiétude ,une prochaine chronique sableuse sera consacrée au sujet des chaussures.

A suivre !

Frank Dossard 201

Il y a des jours ou les rêves les plus fous semblent réalisables,à condition de les tenter!


Un commentaire sur “Chronique Sableuse #2 Dur! Dur, la reprise!”


Posté par julie Le 12 janvier 2012 à 21:47

bien sûr que les rêves les plus fous sont réalisables ! la reprise c’est dur pour tout le monde, mais une fois qu’on a repris, qu’est ce que c’est bon !

Répondre


Laisser une réponse