127 heures : un film pour Traileurs ?



 

Au hasard d’un moment de zapping désespéré, à la recherche d’un fond sonore, je suis tombé sur le film « 127 heures » qui est actuellement diffusé sur Canal+. Pour une fois un film originale forcément tirer d’une histoire vraie… On y retrouve l’histoire d’Aron Ralston : amoureux de la nature, qui part pour une randonnée dans les canyons de l’Utah. Une randonnée qui risque d’être plus longue que prévue.

Le pitch :

Le 26 avril 2003, Aron Ralston, jeune homme de vingt-sept ans, se met en route pour une randonnée dans les gorges de l’Utah. Il est seul et n’a prévenu personne de son excursion. Alpiniste expérimenté, il collectionne les plus beaux sommets de la région. Pourtant, au fin fond d’un canyon reculé, l’impensable survient : au-dessus de lui un rocher se détache et emprisonne son bras dans le mur de rocaille. Le voilà pris au piège, menacé de déshydratation et d’hypothermie, en proie à des hallucinations… Il parle à son ex petite amie, sa famille, et se demande si les deux filles qu’il a rencontrées dans le canyon juste avant son accident seront les dernières. Cinq jours plus tard, comprenant que les secours n’arriveront pas, il va devoir prendre la plus grave décision de son existence…

Mon avis

Un film dur parfois et poignant souvent. Les pensées d’un homme qui voit la fin approcher sans pouvoir rien faire. Des paysages grandioses : si vous ne connaissez pas l’ouest américain, vous serez séduit par la beauté des images. On reconnait le traileur équipé avec son couteau suisse, sa Petzel et sa Suunto. Pour une fois, que l’on peut voir un film de ce type c’est suffisamment rare pour le souligner.

La bande-annonce 

5 commentaires sur “127 heures : un film pour Traileurs ?”


Posté par VIRGINIE BATOCHE Le 7 janvier 2012 à 22:34

C’est vrai que pour la premiere fois dans un film j’ai reconnu les geste du traileur avant son départ …Check list de l’équipement … n’empeche que depuis ce film, je ne pars plus JAMAIS sans ma frontale, ma couverture de survie , et mon telephone de survie 🙂

Répondre


Posté par Vanessa Le 8 janvier 2012 à 9:58

hahah trop marrante Virginie, je fais pareil LoL! Bises.

Répondre


Posté par Xavier Le 8 janvier 2012 à 12:41

J’ai encore en tête le moment fatidique de la « séparation » (ceux qui l’on vu comprenne …) dur dur quand même à voir tout ça (je dois être trop sensible 🙂 ) Sinon oui, les paysages sont magnifiques et donnent vraiment envie de découvrir le coin !

Répondre


Posté par steph Le 10 janvier 2012 à 15:37

avec une balise GTU de Garmin cela ne lui serait pas arrivé! et il pourrait encore jouer au babyfoot (entre autre)

Répondre


Posté par Manu Le 12 janvier 2012 à 10:31

Dans la nature, quelque soit l’activité et la « forme physique » que l’on a, une seule chose compte (Et beaucoup [ trop ] de gens l’oubli) : RESTER HUMBLE. Ceci veut dire, checker son matos la vieille au calme, et ne jamais (ou le moins souvent possible) partir seul.

Répondre


Laisser une réponse